Le parcours de l'interprétation: un guide simple pour étudier la Bible

HerméneutiqueThéologie BibliquePrédication et enseignement

J'aime enseigner aux femmes comment étudier la Bible. Leur donner les outils pour découvrir les trésors de la Parole de Dieu pour elles-mêmes me procure une grande joie. J'ai le privilège de faire justement ça en tant que responsable de ministère féminin chez SOLA.

Tout croyant peut et doit apprendre à interpréter les Écritures pour lui-même. Nous devrions le faire en communauté, en nous appuyant sur la sagesse collective de nos leaders spirituels, de la famille de Dieu dans notre Église locale, des saints à travers l'histoire de l’Église, et des frères et des sœurs à travers le monde.

Cependant, nous ne devons pas compter exclusivement sur les autres pour nous enseigner la Parole de Dieu. Le travail des pasteurs est de protéger leurs troupeaux des faux enseignants et les équiper pour l'œuvre du ministère. Dieu a doté chaque chrétien du Saint-Esprit pour qu'il nous guide dans toute la vérité (Jn 16.13). Heureusement, le processus est bien plus simple qu'on ne pourrait le croire. Il nous suffit de suivre un parcours simple entre le texte ancien (eux/à leur époque) et le 21ᵉ siècle (nous/aujourd'hui). Cela ressemble à peu près à ceci1

Identifier la structure

Commencez par le texte de votre choix, en bas à gauche de ce graphique. Imaginez que vous souhaitiez comprendre Exode 1. La première étape de l'interprétation consiste à identifier la structure du passage. En effet, tout texte possède une structure. Cette structure révèle une emphase. L’emphase doit façonner notre message. La meilleure méthode pour déterminer la structure d'un texte dépend du type de texte qu’on traite.

La poésie

Un psaume, par exemple, est divisé en strophes que nous pouvons identifier en remarquant l'utilisation de la répétition, du contraste et des changements de temps, de ton, de locuteur et de personne(s) à laquelle/auxquelles il s'adresse. Par exemple, l'auteur commence-t-il par adresser des louanges à Dieu? Se tourne-t-il ensuite vers le peuple de Dieu et l'exhorte-t-il à faire confiance à l’Éternel? Peut-être se tourne-t-il ensuite vers les nations environnantes, les invitant à adorer le Dieu d'Israël? Voilà quelques indices qui peuvent nous aider à déterminer la structure d'un poème.

Le discours

Ce type de texte se retrouve le plus souvent dans les épîtres. Pour en trouver la structure, nous devrons réviser la grammaire et tenir compte des conjonctions (mots ou phrases de liaison tels que “donc, ainsi que, et, mais, parce que”), des prépositions (mots qui indiquent les relations entre les éléments d'une phrase, tels que “au-dessus, au-dessous, avant, après, dans, hors”), de la répétition et des changements de temps ou de sujet.

Le récit

De grandes parties de l'Ancien Testament et des Évangiles consistent en des récits. Nous pouvons identifier leur structure en considérant comment chaque scène implique des changements dans les personnages principaux, le temps ou le lieu, et les thèmes. Parfois, la compréhension de l'intrigue de l'histoire est également utile (situation initiale, élément perturbateur, point culminant, dénouement et situation finale). Dans Exode 1, j'ai identifié 4 scènes distinctes:

  • Histoire de la famille (v.1-7)
  • Travail forcé (v.8-14)
  • Travail rapide (v.15-21)
  • Pharaon furieux (v.22)

Comprendre le contexte

L'étape suivante pour interpréter correctement un passage consiste à chercher à comprendre son contexte littéraire, historique et biblique.

Contexte littéraire

Comment les unités littéraires qui précèdent et suivent immédiatement la nôtre éclairent-elles le sens de notre texte? Dans le cas d'Exode 1, l'élément le plus pertinent de son contexte littéraire est le chapitre final de la Genèse. Ce livre des commencements se termine par la mort de Joseph. Avant de rendre son dernier soupir, il demande à ses frères de lui promettre d'emmener ses os avec eux dans le pays que Dieu a promis à Abraham, Isaac et Jacob (Gn 50.24-25). Joseph meurt avec les promesses de Dieu sur les lèvres. L'importance de cette réalité apparaîtra au fur et à mesure de l'étude du texte.

Le contexte historique

Pour évaluer l'influence du contexte historique, nous devons penser à deux groupes de personnes distinctes: les acteurs du drame qui se déroule dans notre passage et les destinataires originaux du livre dans sa forme achevée. Ainsi, pour Exode, les personnages de l'histoire d'Exode 1 sont le roi d'Égypte (v.8), le peuple égyptien qu'il enrôle dans son sinistre plan (v.9, 22), les Hébreux qui se multiplient et qui souffrent sous la botte de l'oppression (v.12), et Shiphra et Puah, les sages-femmes hébraïques qui craignent Dieu plus que Pharaon (v.21).

Le deuxième groupe de personnes à considérer est le public initial qui a reçu le livre de l'Exode. Moïse a rédigé les événements que nous lisons dans Exode 1-40 au début de l'errance dans le désert. Les destinataires du livre sont donc la première génération d'Hébreux qui ont connu la délivrance de Dieu de l'esclavage en Égypte.

Après avoir identifié ces deux groupes, nous devons nous mettre à leur place. Nous devons essayer de comprendre ce qu'ils ont vécu. Pour cela, commençons en priant et en demandant à l'Esprit de nous aider à imaginer ce que les différentes parties vivaient dans le drame qui se déroulait. À quoi ressemble la vie des Hébreux en tant qu'étrangers dans un pays où le roi incite son peuple à se retourner contre eux? Que ressentent les sages-femmes lorsque Pharaon leur ordonne de commettre des infanticides? Bien sûr, cela ne nous mène pas si loin. C'est pourquoi un bon dictionnaire ou commentaire biblique peut nous renseigner sur la géographie, la topographie et les pratiques culturelles de l'époque.

Le contexte biblique

Le contexte biblique fait référence aux Écritures précédentes que l'auteur cite ou évoque pour étayer son argumentation. Dans le cas d'Exode 1, nous entendons des échos du Mandat culturel (Gn 1.28) et de l'Alliance abrahamique (Gn 12.1-3). Moïse emprunte le vocabulaire de ces deux passages clés de son premier livre, et cette réalité influencera la manière dont nous interprétons notre texte.

Découvrir le lien à l'Évangile

Une fois que nous avons déterminé le contexte et la structure d'un passage, nous devrions être en mesure d'en saisir le sens pour son public d'origine. Il s'agit d'une étape essentielle de l'interprétation biblique, car si nous passons directement de notre texte à l'Évangile, nous risquons de spiritualiser le texte et d'ignorer l'objectif de l'auteur. Après tout, le livre de la Bible que nous étudions a été écrit pour un groupe particulier de personnes dans un lieu géographique spécifique, et nous rendons un mauvais service aux Écritures lorsque nous ignorons cela et que nous nous en servons immédiatement pour parler de nous aujourd'hui. De même, si nous nous dirigeons tout droit vers nous/maintenant sans connecter notre texte à l'évangile, nous risquons de le moraliser. Je veux dire par là que nous donnons les impératifs moraux du passage sans la puissance de l'Esprit pour les mettre en œuvre en tant que participants à la nouvelle alliance.

Par conséquent, pour les croyants en Jésus-Christ, l'étape suivante sur le parcours de l'interprétation est essentielle. Puisque toute l'Écriture nous renvoie au Christ (Lc 24.27, 44-46), nous devons établir de quelle manière notre passage nous conduit à la croix et à la résurrection de Jésus. Comment Exode 1 nous indique-t-il l'Évangile? En nous montrant que l'alliance abrahamique s'est partiellement accomplie dans la croissance numérique de la descendance physique des patriarches. Mais que son accomplissement ultime viendra lorsque Dieu rachètera une multitude innombrable de toute nation, tribu et langue.

Dernier arrêt: nous/à notre époque

Une fois que nous avons relié notre texte à l'Évangile de Jésus-Christ, nous pouvons enfin arriver à notre destination finale: nous/à notre époque. Puis-je résumer le message de mon texte en une simple phrase? Une fois que je l'ai fait, puis-je appliquer cette histoire ancienne au 21ᵉ siècle? J'ai résumé le message d'Exode 1 comme suit: Puisque le Dieu de l'impossible tient ses promesses, craignons-le et ne craignons pas les puissances de ce monde. J'ai tiré les points d'application suivants d'Exode 1: Dieu choisit d'utiliser des personnes insignifiantes qui le craignent comme les deux sages-femmes hébraïques, alors craignons Dieu et faisons-lui confiance pour qu'il se serve de nous aussi, pour sa gloire. Dieu a été fidèle aux promesses faites à Abraham, et il continue à tenir ses promesses envers nous aujourd'hui.

Conclusion

J'ai dit au début de cet article que le processus était simple. Je n'ai cependant pas dit qu'il était facile. Il faut travailler dur et persévérer. Il faut consacrer du temps et de l'énergie à l'étude et à la réflexion. Il peut également être nécessaire de mettre de côté des fonds pour quelques ressources solides, comme un dictionnaire biblique et/ou un commentaire. Cependant, le retour sur investissement promet de produire des dividendes éternels. En effet, chaque passage que vous étudierez de cette manière vous permettra de découvrir des pierres précieuses cachées dans le sol de la Parole de Dieu. Quelle meilleure façon d'investir dans l'éternité!

Angie Velasquez Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent dans leur Église locale et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary. Elle est coanimatrice du podcast Chrétienne avec Aurélie Bricaud, Responsable du ministère féminin de SOLA (TGC Québec), animatrice de sa chaîne YouTube d'enseignement textuel, blogueuse chez TGC Canada et auteure et éditrice du livre Elles ont vu la fidélité de Dieu aux Éditions Clé en partenariat avec TPSG.

Ressources similaires

webinaire

Comment prêcher Christ à partir de l’Ancien Testament?

Ce replay du webinaire Dominique Angers a été enregistré le 20 novembre 2019.

Orateurs

D. Angers