Lillian Trasher: fondatrice du premier orphelinat en Égypte

Ceci fait partie d’une série d’articles dans lesquels je partage, entre autre, des témoignages de mon parcours au service du Seigneur en Afrique. Puissent-ils être un encouragement pour de nombreuses personnes.


Lillian était une missionnaire américaine qui a fondé le premier orphelinat d’Égypte au début des années 1900. Ce qui a commencé avec une petite fille abandonnée s’est développé jusqu’à la mort de Lillian, avec plus de 1200 enfants et de nombreuses veuves. Lillian se couchait souvent le soir sans savoir comment elle allait nourrir sa couvée le lendemain matin, mais le Seigneur l’approvisionnait toujours. 

Elle a connu une période particulièrement éprouvante pendant la Seconde Guerre mondiale. Il y avait des pénuries dans tout le pays et, malgré tous ses efforts, elle n’avait pas réussi à se procurer des vivres. Les armoires étaient vides et il n’y avait aucune solution humaine en vue. Lillian appelle alors à 24 heures de prière et de jeûne. Elle, les veuves et les enfants prient jusque tard dans la nuit.

À 2 h 30 du matin, elle reçoit un télégramme de l’ambassadeur américain Alexander Kirk, lui demandant de le rencontrer pour le déjeuner. En rencontrant M. Kirk, Lillian apprend que la Grèce est tombée aux mains des nazis et que le navire de la Croix-Rouge qui s’y rend avec des secours a été contraint de faire demi-tour.

Le capitaine du navire avait l’intention de déverser la cargaison dans la mer Méditerranée pour éviter une attaque des navires ennemis. Mais un marin à bord qui soutient l’orphelinat de Lillian a supplié son capitaine de décharger plutôt la nourriture et les vêtements à Alexandrie, en Égypte. Le capitaine a finalement cédé, et le cargo rempli de nourriture et de vêtements, explique M. Kirk, attend dans un entrepôt du front de mer. 

Lillian arrive à l’entrepôt, où les caisses de provisions s’étendent plus loin que ses yeux ne peuvent le voir. Le représentant de la Croix-Rouge commence à lui lire ce qu’elles contiennent: 

  •  2600 robes
  •  1900 pulls faits main
  •  1900 paires de pantalons pour garçons
  •  3800 couvertures
  •  1100 serviettes
  •  700 barils de lait en poudre
  •  1200 sacs de riz

C’est plus que ce que Lillian avait pu imaginer. Alors qu’il continue à lui lire la liste, elle éclate en sanglots de stupéfaction et de gratitude. Et pour couronner le tout, l’ambassade accepte de payer les frais de livraison. 

Ce n’est qu’une des innombrables histoires dans lesquelles le Seigneur a pourvu pour cette chère mère aux enfants sans maman. Si vous souhaitez en savoir plus sur la grâce de Dieu à travers la vie de cette femme inspirante, je vous recommande sa biographie, « Lillian Trasher: The Greatest Wonder in Egypt ». (Ce livre n’est disponible qu’en anglais, mais une autre biographie que je n’ai pas encore lue a été traduite en français: Les orphelins du Nil).

Pour aller plus loin:

Angie Velasquez Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary. Depuis mai 2021, elle coanime le podcast Chrétienne, avec Aurélie Bricaud. Elle est également Responsable du ministère féminin de SOLA (TGC Québec).
Découvre également sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser