La Bible est-elle centrée sur nous? La réponse surprenante des Psaumes

Lorsque j'ai commencé à lire la Bible, à l'adolescence, en tant que jeune croyante, une grande partie de la Bible me semblait étrangère. Même si j'avais grandi en allant dans des écoles religieuses, cet acte appelé "culte personnel" était étrange et nouveau pour moi. Je voulais rencontrer Jésus-Christ de façon régulière. Mais les Psaumes, en particulier, représentaient un défi. À part les psaumes 2, 22, 110 et une poignée d'autres cités dans le Nouveau Testament, je ne savais pas comment le reste du Psautier parlait de Christ. Suis-je la seule?

La plupart d'entre nous aime le livre des Psaumes. Quand nous n'avons que 15 minutes lors d'une matinée chargée, beaucoup d'entre nous se tournent vers l'un de ces chants de dévotion. Ils peuvent nous parler dans notre douleur ou dans notre joie, et nous conduire à la présence du Seigneur d’une manière profonde. Au fur et à mesure que je grandissais dans ma compréhension de la Parole, j'ai appris l'importance de comprendre un psaume dans son contexte original avant de tenter de dire comment il pointe vers Christ. Et ce n'est qu'une fois que j'ai franchi ces deux étapes cruciales, que je peux ensuite l'appliquer à ma propre vie. En faisant de cette approche une pratique dans ma marche avec Dieu, ce processus a enrichi ma communion avec Jésus-Christ à travers ce recueil de chants des fils d'Israël.

Voici 3 principes qui m’ont aidé à mieux comprendre, et par la suite profiter des psaumes dans mes méditations et études personnelles.

1. Premièrement, comprendre la poésie comme genre littéraire ouvrira les Écritures devant nous. Un poème est une rencontre des esprits, où le poète exprime sa vision de la réalité dans le but de développer une relation avec nous. “Viendrez vous dans mon monde?” Un poème essaie d’établir des liens. C’est un moyen de persuasion.

L’auteur invoque d’autres dimensions que l’intellectuel: les sentiments, les émotions, les affections, le cœur, l’esprit, et la volonté. Il y a ici plus que de la simple information. Il y a un engagement entre lui et nous: il nous parle et nous invite à raconter nos propres pensées. Donc, nous devons l’écouter non seulement au niveau de l’intellect, mais aussi au niveau du cœur. Nous devons nous mettre à sa place. Nous devons nous efforcer de sentir ce qu’il sent afin que nous puissions adorer notre Dieu comme il le fait.

La première question à se poser est donc: « Pourquoi? » Qu’est-ce qui a poussé l’auteur à composer ce poème? Pourquoi s’est-il exprimé de cette façon? Quelles sont les émotions qu’il transmet? Quelle émotion cherchait-il à évoquer chez ses auditeurs? Quels sont les principaux repères structurels qui nous indiquent où l’auteur nous emmène? S’agit-il d’indices géographiques? Des changements dans le temps? Des changements dans la personne qui parle? Des changements dans la personne à qui l’on s’adresse? Des pauses intentionnelles dans le flux marqué par le terme « Selah »?  Il est tout aussi utile d’examiner les dispositifs poétiques que l’auteur emploie, qu’il s’agisse d’images vives, de parallélisme, d’acrostiches, etc.

2. N’avez-vous jamais entendu dire, « La Bible ne tourne pas autour de toi « ? Et c’est vrai. La Bible est premièrement l’histoire d’un Dieu saint qui se glorifie dans le salut des pécheurs. Mais, nous faisons partie du drame de la rédemption. Et les psaumes en particulier nous donnent le script pour exprimer ce qui est au plus profond de nous. Donc, les psaumes tournent autour de Dieu, mais, dans un certain sens, ils tournent autour de nous aussi!

Mais, avant de les lire comme les cris de nos propres cœurs, nous devons apprendre à connaître l’auteur humain, afin de comprendre ce qu’il vivait et ce qui l’a poussé à l’écrire. Essayons de creuser un peu pour trouver ce contexte et ce que ce psaume signifiait pour ses premiers destinataires. Car, le psalmiste n’écrivait pas dans son journal intime pour que cela reste entre lui et le Seigneur. Non, il écrivait pour que ses paroles fassent partie du recueil de chants du peuple d’Israël. Et un jour, du nôtre, aussi. Après tout, les psaumes étaient le recueil de cantiques et le livre de prières que Jésus connaissait et utilisait, et ils sont également notre héritage.

Quelques psaumes nous disent dès le premier verset ce qui se passait dans la vie de l’auteur au moment où il écrivait, mais la plupart ne nous le révèle pas. Mais, si le premier verset indique au moins le nom de l’auteur, cela nous donne une petite piste. Sinon, c’est le psaume lui-même, par son message, qui doit nous pointer vers son contexte. Est-ce que David fuit devant ses ennemis? Est-ce qu’il célèbre l’Éternel dans son sanctuaire? Ces détails, contenus dans le corps du psaume, nous aideront à trouver son contexte.

3. Une fois que nous avons compris le contexte et ce que le psaume voulait dire pour ses destinataires originaux, nous devons chercher le pont qui nous mène à la croix. Comment voyons-nous Jésus dans ce psaume? Nous pouvons le chercher de deux façons. D’abord, il était l’objet des louanges de son peuple. Car tout ce que les psalmistes déclarent à propos de Yahweh est aussi vrai à propos de notre Seigneur Jésus Christ. Les psaumes expriment aussi les cris et l’adoration du Fils envers le Père. Et, deuxièmement, la souffrance dont parle le psalmiste préfigure Christ -les épreuves qu’ont vécu les auteurs de beaucoup de psaumes sont un avant-goût du calvaire que Jésus allait endurer pour ses élus.

L’étude de la littérature poétique est un immense champ de recherche, et je me rends compte que je n’ai fait qu’en effleurer la surface. Je ne suis pas une experte de la poésie hébraïque, et je sais que j’ai encore un long chemin à parcourir pour comprendre et appliquer les Psaumes à ma propre vie.  Mais grâce à ces principes, j’ai vu les Psaumes prendre vie et m’amener à la présence de Christ de manière très riche. Que cela soit aussi le cas pour vous.[1] 


[1] Je suis redevable à David Jackman et à son enseignement dans le cadre d’un cours en ligne du Charles Simeon Trust sur la littérature poétique.


3 ressources pour aller plus loin:

Angie Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary.
Découvre sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser

>