Témoignage de Priscilla Ploquet, missionnaire pour ToutPourSaGloire.com

Cher lecteur, 

Je vais tenter de te raconter en quelques lignes mon parcours de disciple de Jésus-Christ et ce qui m’a amenée à travailler aujourd’hui pour le blog ToutPourSaGloire.com. 

Quand le mal-être entraîne la rébellion contre Dieu

Tout a commencé à Genève le 11 décembre 1989, jour de ma naissance. J’ai grandi dans le pays de Gex, en France, dans une famille où on allait à l’église tous les dimanches. Dieu était une réalité pour moi, je lui parlais avant d’aller me coucher et j’avais une vraie soif d’étudier la Bible. Mais, en grandissant, suite à quelques désillusions sur l’Église et ma famille, je me suis volontairement éloignée de Dieu et de mes parents. Comme beaucoup d’ados, j’étais en quête de mon identité. Qui suis-je? Comment me faire accepter par les autres (ou dit autrement, que dois-je faire pour être aimé)? étaient autant de questions qui hantaient mon quotidien. Mon mal-être était profond. Il a ouvert la porte à tous les excès.

J’ai commencé à traîner dans un groupe qui fumait du cannabis, puis dans un autre qui prenait de la drogue dure. Enfreindre les règles et assouvir tous mes désirs sans aucune restriction me démangeait. J’avais pris l’habitude de mentir à mes parents, de faire le mur ou encore de voler dans les magasins. Incapable de suivre les cours, je faisais l’école buissonnière si bien que l’on m’a orientée vers un lycée professionnel. J’ai donc atterri au lycée Hôtelier de Thonon-les-Bains complètement par hasard. Là-bas, les choses ont continué d’empirer…  Ce besoin d’amour, de me sentir exister, d’être libre, s’est également traduit dans mes relations avec les hommes. 

« Et d’un cœur avide de vraie liberté, j’ai suivi ce guide nommé vérité … » 

Cette vie dissolue a duré quelques années. Mais je n’avais toujours pas trouvé ce que je cherchais. J’étais celle que je voulais être, mais cette personne n’était pas moi. Mon désir de liberté et d’indépendance n’avait été qu’un prétexte pour assouvir toutes mes passions. J’étais une jeune femme triste, peu sûre d’elle, seule, en recherche constante de l’Amour. Les conséquences de mes actes allaient finalement me rattraper.

Un jour, à l’âge de 18 ans, j’ai été contrainte de faire le bilan de ma vie; j’ai ressenti une détresse très profonde au point de vouloir que tout s’arrête… Et puis, j’ai cherché à me souvenir du Dieu dont on m’avait parlé lorsque j’étais petite. Un chant m’est revenu à la mémoire et voici ce qu’il disait : 

« Née de la poussière et d’éternité, j’ai vu la lumière elle m’a rachetée. Et d’un cœur avide de vraie liberté, j’ai suivi ce guide nommé vérité. Il est la vérité, le chemin et la vie. On ne vient au Père que par Lui. »  

Alors que je me remémorais les paroles de ce chant, j’ai réalisé que je n’étais que poussière, que mon histoire avait un début et une fin. Je ne pouvais maîtriser ma propre vie. Pourtant, ce chant parlait aussi de liberté et de vie ! Soudain, j’ai su. J’ai cru. Et j’ai eu la certitude que Dieu m’avait toujours aimée. En même temps, j’ai eu la terrible conviction qu’il était celui que j’avais le plus offensé et rejeté par ma conduite coupable… Je me savais aimée et pourtant, pour la première fois de ma vie je prenais la mesure de mes actes. Je me sentais coupable, honteuse, à nu devant ce Dieu parfait … Comment me racheter? Comment tout effacer?

J’ai compris Jean 3.16

C’est alors qu’un verset de la Bible que l’on m’avait appris à l’école du dimanche m’est revenu:

« Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique pour que quiconque croit, ne périsse pas, mais ait la vie éternelle. »

Jean 3.16

Même si j’avais toujours entendu parler de Jésus-Christ, c’est à cet instant précis que j’ai compris qui il était et quel était le sens de son sacrifice. Non seulement il avait payé pour mes péchés par pure grâce (ce qui est déjà énorme) mais en plus, il était Dieu en personne! Dieu le juste avait donné sa vie pour sauver la mienne. Devant tant d’amour et de grâce, j’ai demandé pardon et renoncé à la vie que je menais. J’ai donné ma vie à Jésus-Christ, en lui demandant d’en être le maître et le gardien. À l’instant même, un poids terrible est tombé de mes épaules, et je me suis sentie profondément en paix. C’était une sorte de renaissance. 

Depuis ce jour, tout s’est mis à changer dans ma vie. Ayant été pardonnée par Dieu lui-même, j’ai réussi à pardonner à ceux qui m’avait blessée et à demander pardon à ceux que j’avais blessés (dont mes parents). Ce fut la première étape de ma reconstruction.

Consciente du prix de mon péché, j’ai progressivement arrêté de voler, de mentir, de me droguer, de fumer, de négliger les cours, de fréquenter des garçons, d’être rebelle à l’autorité, etc. C’est ainsi que je suis passée du statut de cancre de la classe à celui de major de promotion (Dieu est grand), et de la condition de voleuse à celle de travailleuse donnant généreusement aux personnes dans le besoin. Finalement, j’ai trouvé ma vraie identité et l’amour parfait que je cherchais dans ma relation avec Jésus. 

10 ans de formations et de transformations 

À l’âge de 20 ans, j’ai tout de même ressenti le besoin de confronter ma vision du monde (déformée) à la Parole de Dieu, pour vivre en adéquation avec ma nouvelle identité. J’ai donc fait la première année de l’Institut Biblique de Genève (IBG) et poursuivi ma formation ensuite avec une année de stage diaconal au sein de l’Église Protestante Évangélique de Dijon Est et au Caf&Co (café associatif servant d’outil d’évangélisation). C’est en revenant suivre des cours à l’IBG que j’ai rencontré pour la première fois Matthieu et Stéphane qui commençaient à bloguer ensemble sur ToutPourSaGloire.com (NotreEglise.com à l’époque). Je suis le blog depuis cette époque!

Pendant cette année de stage, je faisais des petits boulots en restauration pour subvenir à mes besoins. Consciente que ce secteur d’activité était difficilement compatible avec la vie d’Église, j’ai décidé de reprendre des études pour devenir assistante manager. Ce BTS m’a permis de travailler deux ans en alternance à la Délégation régionale d’EDF en Bourgogne tout en continuant de m’impliquer dans l’Église (louange, groupe de jeunes…). Par la suite, on m’a proposé de reprendre la gérance du café associatif dijonnais en tant que missionnaire et de m’engager parallèlement dans un projet d’implantation d’Église à Dijon. J’ai accepté.

De 2014 à 2016, je suis donc devenue gérante du Caf&Co et responsable dans l’implantation. L’expérience fut très formatrice à tous niveaux, mais également éreintante. J’ai rapidement été victime d’un début de burn-out, puis d’une petite dépression morale et spirituelle. C’est ainsi que Dieu m’a enseigné de précieuses leçons sur mes limites mais aussi sur le ministère, le travail en équipe et le leadership. Parallèlement, il m’a aussi fait la grâce de me présenter un charmant jeune homme répondant au doux nom de Samuel Ploquet. Le 1er octobre 2016, je devenais sa femme! 🙂

Ce temps au Caf&Co m’a permis de discerner plus clairement mes dons et les domaines dans lesquels j’avais vraiment à cœur de servir: le management et la communication. Je suis donc retournée sur les bancs de l’école pour préparer une licence Métiers du numérique (option webmarketing), puis un master en Stratégies de Communication Internationale que j’ai réalisé en alternance à la Direction territoriale de SNCF Réseau. C’est aussi pendant ces trois années d’études que j’ai commencé à travailler bénévolement pour le blog ToutPourSaGloire

Aujourd’hui, je retourne à l’IBG pour suivre mon mari qui étudiera sur place pendant un an. Je profite donc de cette année pour m’impliquer davantage et mettre mes compétences au profit de ToutPourSaGloire dont le ministère m’a toujours tenu à cœur. Si tu veux soutenir mon ministère au sein du blog, c’est par ici 😉 Merci à toi.

Quelles sont mes missions au sein du blog?

Concrètement, en quoi consiste mon ministère à TPSG? Pour l’instant j’ai trois grandes missions (qui évolueront peut-être dans le temps)! La première, c’est d’accompagner Matt et Stéphane dans la réflexion stratégique du blog et notamment pour la partie de mise en oeuvre des projets (création de planning, organisation réunion, La seconde, c’est de gérer la communication externe du site: réseaux sociaux, emailings, organisation d’évènements (ex: webinaires mensuels), boîte mail, partenariats, etc. La troisième, c’est la gestion des équipes de bénévoles qui travaillent pour le blog. Cette mission comprend un aspect « ressources humaines » (recrutement, intégration et animation des équipiers) mais aussi managérial (optimisation des processus de travail, coordination des équipes, formation de responsables, etc.).

Pour conclure, j’ai surtout un rôle de soutien à l’activité du blog et ça tombe bien, c’est vraiment tout ce que j’aime faire 🙂

Propulsé par HelloAsso

Priscilla Ploquet

Disciple de Jésus-Christ, Priscilla est mariée à Samuel. Elle est diplômée d'un master en Stratégies de Communication International et d'un certificat à l’Institut Biblique de Genève. Bénévole depuis 2016 à ToutPourSaGloire, elle décide de s'engager comme missionnaire pour le blog en septembre 2019.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image

NOUVEAU WEBINAIRE
1h pour comprendre Ephésiens


Vendredi 18 octobre à 20h 


Orateur: Dominique Angers 
 
S'INSCRIRE GRATUITEMENT AU WEBINAIRE
close-link