Découvrez comment réjouir le cœur de votre pasteur

Aimez-vous votre pasteur et souhaitez-vous être une bénédiction pour lui? Dans une leçon sur l'unité et l'humilité dans Philippiens 2, Paul nous apprend une vérité simple sur la façon de réjouir le cœur de votre dirigeant spirituel ou bien, comme le dit le texte, comment "rendre (sa) joie parfaite."

La pandémie a touché la plupart d’entre nous. Mais les pasteurs et les anciens ont supporté un fardeau particulièrement lourd depuis mars 2020. Du jour au lendemain, ils ont dû devenir des experts en technologie audio et visuelle afin de pouvoir diffuser leurs cultes en ligne. Ils ont dû se familiariser avec différentes plateformes afin de mettre en place des réunions en ligne. Ils ont dû s’adapter, semaine après semaine, aux protocoles gouvernementaux de la santé publique en constante évolution. Et surtout, nos bergers bien-aimés, tenus à l’écart de leurs brebis pendant de longs confinements, ont dû trouver des moyens créatifs de s’occuper de leurs troupeaux et de les mobiliser afin qu’ils se servent les uns les autres. 

L’unité et l’humilité en Philippiens 2

De manière générale, j’ai à cœur de prier pour ces serviteurs de Dieu. Récemment, j’étudiais Philippiens pour préparer une série d’études féminines collaboratives en ligne et j’ai redécouvert une vérité profonde. Dans les premiers versets du chapitre 2, Paul appelle l’Église de Philippes à une vie d’unité et d’humilité, avec Christ comme modèle ultime de l’abaissement. 

Les indicatifs de l’union avec Christ

Au v. 1 du passage, Paul énonce 4 phrases qui doivent caractériser la vie du croyant:

Si donc il y a quelque consolation en Christ, s’il y a quelque soulagement dans l’amour, s’il y a quelque communion d’esprit, s’il y a quelque compassion et quelque miséricorde […]

Philippiens 2.1

Nous qui étions autrefois esclaves du péché et incapables d’une telle vie d’obéissance, nous sommes maintenant unis à Christ. En tant que croyants, ceci est notre héritage! Ce sont les marqueurs de notre union avec Christ. 

La consolation et le soulagement de Christ

Que signifie la « consolation en Christ » et le « soulagement dans l’amour »? Le terme grec pour « consolation » peut également être traduit par exhortation, appel, demande, réconfort, ou encouragement. En Christ, nous avons donc l’obligation de nous exhorter, de nous conseiller ou de nous encourager les uns les autres. Et l’expression « en Christ » indique l’autorité et le pouvoir derrière cette exhortation. 

Et les mots suivants « soulagement dans l’amour » fournissent le fondement de notre exhortation. Selon un commentateur, le mot traduit par « soulagement » décrit comment le Seigneur s’approche et murmure à l’oreille d’un croyant des mots de douce consolation ou de tendre conseil.  Quelle belle image du ministère de l’Esprit pour nous, ainsi que de notre propre ministère les uns envers les autres!

Le partenariat et l’affection de l’Esprit

La « communion d’esprit » fait référence au lien que nous partageons, qui est un don de l’Esprit de Dieu. Comme le dit le vieux cantique, « Nous sommes unis dans le lien de l’amour. Notre esprit est uni avec l’Esprit de Dieu ». 

Pourtant, ce lien ou cette communion que l’on pourrait également traduire par « partenariat », évoque bien plus que des services d’adoration ou des agapes ou règne l’harmonie. Il s’agit de travailler côte à côte en tant que co-combattants remplis de l’Esprit pour le progrès de l’Évangile. En fait, le partenariat dans l’Évangile est un thème majeur dans l’épître à l’Église de Philippes. Qu’il fasse référence au dons financiers des Philippiens (Ph 4.14) ou à leur lutte commune pour la foi (Ph 1.27), Paul souligne la joie de ce partenariat tout au long du livre (Ph 1.5; 7; 27; 30; 2.22; 25; 4.3; 14).

Enfin, Paul parle de « compassion » et de « miséricorde ». Ayant été comblés en Christ de toute compassion et de toute miséricorde, comment ne pas en faire profiter les autres? 

L’impératif de l’unité

Au v. 2, Paul énonce ensuite un impératif important:

Rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée.

Philippiens 2.2

Malgré son enfermement en résidence surveillée à Rome, Paul exprime sa propre joie et invite ses lecteurs à se réjouir dans le Seigneur. Mais ce qui compléterait la joie de Paul, c’est de voir ses enfants spirituels bien-aimés marcher dans l’amour et dans l’unité de l’Esprit. La joie de Paul est inséparablement liée à celle des Philippiens. Voyons-nous un lien direct entre notre joie et celle de nos dirigeants spirituels? Comment pouvons-nous réjouir le cœur de nos pasteurs cette semaine?

Complétez la joie de votre pasteur

Comme ce sont généralement les pasteurs qui prêchent ce texte, peut-être ne donneront-ils pas aussi rapidement cette application. Mais permettez-moi de vous encourager à prendre contact avec votre pasteur cette semaine. Vous pouvez lui dire quel travail formidable il fait et comment vous vous êtes engagé à prier pour lui. Si vous pensez à un moyen de répondre à un besoin matériel que lui et sa famille pourrait avoir, c’est encore mieux! Cela  l’encouragera certainement.

Mais, au-delà de cela, vous pouvez apporter de la joie à votre pasteur en lui partageant comment vous servez le Seigneur par votre ministère auprès des autres. Il sera heureux de réaliser qu’il n’est pas seul à servir Christ, et qu’il fait partie d’une armée de collaborateurs qui luttent ensemble pour l’Évangile. Dans ses chaînes, Paul se réjouit de sa collaboration avec les saints de Philippes en général, et du partenariat qu’il partage avec Timothée (Ph 2.22), Epaphrodite (Ph 2.25), Euodia, Syntiche et Clément (Ph 4.3) en particulier. 

Personne ne sait jusqu’à quand durera cette pandémie. Nos pasteurs continueront à faire face aux mêmes défis que ceux décrits ci-dessus. Nous pouvons jouer un rôle en servant les hommes qui nous servent si généreusement. Ne voulez-vous pas rendre parfaite la joie de votre pasteur? Je sais que je le veux!


3 ressources pour aller plus loin


Angie Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary.
Découvre sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser

>