Sola Scriptura, un outil pour se plonger dans la Parole de Dieu

Cela fait longtemps qu’à TPSG, nous rêvons d’une Bible sans numéros de chapitres ou de versets, avec une belle mise en page, à l’instar de la ESV Reader’s Bible. En attendant, nous proposons depuis longtemps une Bible en PDF, juste avec le texte biblique, dans la version Segond 1910.

Nous avons donc été enchantés de découvrir le projet de Benjamin et Dimitri, Sola Scriptura, qui propose un bel outil pour se plonger dans la Parole de Dieu. Nous leur avons posé quelques questions, pour en apprendre davantage sur ce beau projet.

1. Présente-nous le projet « Sola Scriptura », que proposez-vous?

Sola Scriptura est un site qui permet de télécharger gratuitement en PDF n’importe quel livre de la Bible dans une présentation épurée, sans titres ni découpage en versets. Il n’y a donc plus de numéros de chapitres ou de versets, plus de notes en bas de page ou de renvoi.

Nous souhaitons également améliorer la lisibilité du texte en proposant des marges de chaque côté et en faisant ressortir plus clairement les citations et les discours rapportés.

Il est également possible de regrouper plusieurs livres au sein d’un même PDF, par exemple pour étudier ensemble tous les prophètes mineurs ou bien les deux épîtres de Pierre. Le site dispose aussi d’une fonctionnalité pour imprimer un texte prêt à relier, et après un peu de travail manuel, obtenir l’aspect d’un vrai livre.

C’est la traduction Segond 21, éditée par la Société Biblique de Genève, qui est offerte (un grand merci à eux : n’hésitez pas à leur faire un don pour soutenir leur travail de traduction et d’édition).

2. Comment est née l’idée de ce projet? Pourquoi avez-vous voulu lancer ça?

Nous sommes deux amis qui discutions occasionnellement de l’intérêt d’une Bible sans versets. Nous avons commencé par créer une application qui récupère le texte depuis le site de YouVersion et le transforme en PDF sans les versets, pour notre utilisation personnelle.

D’autres personnes de notre entourage se sont montrées intéressées, nous avons donc réfléchi à la possibilité de mettre cet outil à disposition du plus grand nombre. Pour cela, il a fallu d’une part le rendre simple d’utilisation, et d’autre part obtenir les droits pour cela : la grande majorité des traductions récentes sont soumises à des droits, en raison du coût que représente le travail de traduction et d’édition. Nous avons donc pris contact avec plusieurs éditeurs, et la Société Biblique de Genève a accepté de nous laisser les droits du texte de la Segond 21 pour ce projet : Sola Scriptura était né.

3. Quels sont les avantages à utiliser une version de la Bible sans chapitres ni versets?

Nous voyons trois principaux avantages à lire une Bible sans versets. Tout d’abord, le confort de lecture : on se plonge tellement plus facilement dans le texte, sans des informations annexes qui détournent notre attention (bien qu’elles soient utiles dans d’autres contextes). La lecture est moins saccadée, une fois retirée la tentation de «s’arrêter à la fin du chapitre» que nous connaissons tous. Notons également que nos Bible sont souvent faites pour être les plus fines possible… Nous avons fait le contraire, en augmentant la taille de la police et en supprimant les doubles colonnes, ce qui rend la lecture des sections historiques plus immersive, celle des sections lyriques plus musicale. Essayez donc!

De plus, la possibilité d’imprimer un livre biblique avec des grandes marges permet d’en faire un véritable outil d’étude et d’appropriation : on peut facilement annoter, surligner, découper. Encore une fois, la plupart des Bibles cherchent à remplir l’espace, nous voulons faire l’inverse pour laisser de la place à l’appropriation.

Ce qui amène au dernier avantage : même si nous avons gardé un certain travail d’édition (en conservant les paragraphes proposés par l’éditeur par exemple), le lecteur, dépourvu de ses repères habituels, se met intuitivement à chercher le découpage du texte. Comment l’auteur a-t-il divisé son livre ? Quelles sont les marques de structure dans le texte ? Nous sommes contraints de nous confronter à ces questions avec Sola Scriptura. Pour donner un exemple, j’ai encore pu constater récemment à quel point on peut facilement se laisser influencer par le découpage en chapitres : dans nos Bible, le chapitre 4 de 1 Samuel commence par «La parole de Samuel s’adressait à tout Israël.» Mais si on lit le texte sans chapitres, on réalise tout de suite que cette phrase est en fait rattachée à la section narrative précédente (du chapitre 3), et pas du tout au chapitre 4 qui débute une nouvelle histoire!

4. Personnellement, comment utilises-tu ton outil?

Pour mon culte personnel, quand je veux étudier un livre, je commence par une version «texte seul» avec Sola Scritura, soit en lisant le PDF sur une tablette, soit en l’imprimant. Ça me permet de me confronter aux questions de découpage, d’annoter facilement des répétitions que j’observe… Dans un second temps, j’aime lire quelques commentaires sur la structure et les thèmes dans un dictionnaire biblique ou une Bible d’étude par exemple.

J’utilise aussi Sola Scriptura dans le cadre de l’étude approfondie d’un livre, par exemple pour des prédications suivies. De la même manière, imprimer le livre sans verset, le relier (j’utilise des agrafes ou des baguettes à relier en plastique si le livre est plus long) me permet de le lire sans découpage imposé, d’abuser de surligneurs de couleurs et de noter des observations dans et autour du texte.

5. Y a-t-il des améliorations ou de nouvelles fonctions prévues ? On peut vous en suggérer?

D’une part, il y a encore des améliorations de forme à proposer : des vers à mieux découper, des citations d’autres textes et des discours que nous avons pu oublier de mettre en italique… Nous réfléchissons également  à rajouter quelques séparations lorsqu’elles sont explicitement mentionnées dans le texte (par exemple pour les proverbes, séparer plus clairement les proverbes de Salomon des «paroles des sages», des proverbes d’Agur et de ceux de Lémuel ; ou encore rendre plus explicite les différents «livres» des Psaumes).

Il serait aussi utile d’indiquer en haut et en bas des pages la référence du verset actuel, pour permettre de mieux se repérer dans les grands livres et de retrouver plus facilement le passage dans une Bible standard (pour noter une référence exacte d’un verset qui nous a marqué par exemple – pour le moment ce n’est pas facile si c’est au beau milieu d’Ézéchiel !).

Si plusieurs en expriment le besoin, il nous serait aussi possible d’ajouter des options pour choisir la taille des marges, la police, etc.

Une demande récurrente est de proposer de ne télécharger que des passages précis. Malheureusement, cela n’est pas possible pour des difficultés à la fois techniques et de contrat. Donc pour étudier un passage précis sans versets, je fais du copier-coller dans un traitement de texte depuis n’importe quel site qui propose le texte biblique. Le site Bible Gateway est particulièrement utile, puisqu’il permet également de supprimer les numéros de versets sur un passage. Et, toujours pour des raisons de droits, nous ne pouvons actuellement proposer que la Segond 21, mais nous espérons que des Bibles sans versets vont progressivement être publiées en français. À ce jour, il y a déjà le Nouveau Testament en version Semeur qui est disponible chez Excelsis.

Toutes les suggestions sont les bienvenues en écrivant à l’adresse de contact du site : contact@sola-scriptura.fr

3 ressources pour aller plus loin :

Matthieu Giralt

Matt est le co-fondateur (avec Stéphane Kapitaniuk) et le directeur de ToutPourSaGloire.com

Articles pouvant vous intéresser

>