Une lettre ouverte aux frères avec lesquels j’ai fait le séminaire

Je partage ici cette lettre en espérant qu’elle encouragera mes frères exemplaires de la francophonie qui valorisent les femmes aux côtés desquelles ils servent. Votre soutien et vos encouragements comptent énormément pour nous, mes frères! Mes remerciements personnels à mon mari Daniel, mon pasteur Nicholas, et à Florent, Stéphane, Dominique, Matt, David, et tous mes frères de TPSG avec qui j’ai le privilège de collaborer.

Je me suis inscrite à la faculté de théologie de Moody (MTS) en 2000: un nouveau millénaire, un nouveau départ. Et dès le premier jour où j’ai rejoint le rang des femmes dans la formation théologique, vous m’avez traitée comme une égale, comme une collaboratrice et une co-combattante. Vous ne croyiez pas à l’ordination des femmes, et moi non plus. Pourtant, vous m’avez invitée dans vos groupes d’étude, vous m’avez demandé d’emprunter mes notes après les cours et vous avez rompu le pain librement avec moi dans la salle à manger du campus.

Lorsque je suis passée au programme MDiv et que j’étais la seule femme dans la plupart de mes cours, vous avez accueilli une voix féminine dans une mer d’hommes. Dans nos cours de prédication, vous avez reçu humblement mes commentaires après avoir présenté vos messages textuels et vous m’avez offert des critiques constructives tout aussi utiles quand venait mon tour de présenter mon travail. Vous n’acceptez pas que les femmes puissent prêcher en chaire le dimanche matin, et moi non plus. Mais vous croyez que vos sœurs devraient être formées à vos côtés pour dispenser droitement la Parole de vérité.

 

J’ai appris depuis que des sœurs ayant étudié dans d’autres séminaires conservateurs n’ont pas toutes reçu le même accueil chaleureux dont j’ai bénéficié de votre part à Moody. Certains hommes de ces séminaires-là les ont considérées avec suspicion ou méfiance. Ils évitaient leurs regards et restaient loin d’elles autant que possible. Lorsqu’elles présentaient leur travail en classe d’homilétique, certains quittaient même la salle en signe de protestation. Ils ont contribué à créer un environnement dans lequel les femmes se sont senties comme des intruses dans un espace qui aurait dû être réservé aux hommes.

Vous, par contre, avez fait preuve d’un amour et d’une humilité dignes de Christ à mon égard. Je ne me souviens pas d’un seul cas où j’ai eu l’impression de ne pas être à ma place parmi vous. Au contraire, vous avez blagué avec moi, vous m’avez encouragée dans mon appel, et vous m’avez aimée comme une sœur, une cohéritière et une co-régente. Certains d’entre vous sont devenus des amis pour la vie et des partenaires de prière et/ou financiers alors que Dan et moi servons dans le champ missionnaire. D’autres sont restés amis sur Facebook, m’encourageant de loin et riant parfois des commentaires ridicules que je partage sur mon fil d’actualité. 🙂

Le corps enseignant de la MTS a donné l’exemple; il n’a jamais été nécessaire de vous l’imposer. Mes frères, vous avez simplement démontré que vous croyez en la pleine inclusion des fils et des filles de Dieu dans le mandat culturel, dans la Grande Mission, et dans notre épanouissement mutuel dans le Royaume de Dieu. Le Seigneur a utilisé mes années de séminaire pour affiner mon caractère, mes compétences et ma connaissance de sa Parole, et vous avez joué un rôle déterminant dans ce processus. Je suis convaincue que vos Églises et vos familles sont des phares dans un monde de ténèbres grâce à votre leadership, et que vos épouses, vos filles et les femmes de vos Églises sont libres de fleurir dans l’exercice de leurs dons grâce à votre caractère semblable à celui de Christ. Je vous salue, mes frères!

Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur.

– 1 Co 15.58

Angie Velasquez Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary. Depuis mai 2021, elle coanime le podcast Chrétienne, avec Aurélie Bricaud. Elle est également Responsable du ministère féminin de SOLA (TGC Québec).
Découvre également sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser