Laissez les questions guider vos conversations spirituelles

Les questions sont une bonne entrée en matière pour annoncer la Bonne Nouvelle.

Si le mot "évangélisation" vous fait peur, si vous n'avez pas beaucoup de charisme, si vous craignez de partager votre foi... laissez parler votre interlocuteur !

Becky Pippert, auteure de onze livres, dont le livre révolutionnaire sur l’évangélisation Sortir de sa bulle, décrit une conversation qu’elle a eue avec un autre passager dans un récent article de blog:

 J’ai récemment eu une conversation animée avec une dame assise à côté de moi dans un avion. « Écoutez, a-t-elle dit, si je veux être un homme le lundi et une femme le mercredi, qu’est-ce que ça peut bien faire? La question des genres est tout simplement une question de préférence personnelle. »

 Elle disait qu’elle croyait en la bonté essentielle de la nature humaine, alors je lui ai demandé comment elle décrirait l’état du monde. « Le monde est clairement en train de s’écrouler, c’est une catastrophe! »

 « Mais comment est-ce possible, si le monde est rempli de bonnes personnes? » ai-je demandé.

 Elle a marqué une pause et a ensuite donné une analyse typiquement américaine: « Je crois que notre problème découle de deux sources. Les gens ont soit des soucis d’addiction et ont besoin d’un programme de guérison, soit des blessures psychologiques et ont besoin de thérapie. N’êtes-vous pas d’accord? »

 « Ces deux solutions aident les gens, ai-je répondu. Mais que faire si après la rémission, on se rend compte que notre problème est encore plus profond? Et si notre ultime addiction était nous-même? Et si, au fond, c’était un problème de cœur? »

 « Mais alors dans ce cas, qui dans ce monde a le pouvoir de guérir le cœur? » a-t-elle par la suite demandé.

 « Honnêtement, je ne pense à rien ni personne d’autre que Dieu. »

 Tant de questions

 Qu’est-ce que ça peut bien faire?

Comment décririez-vous l’état du monde?

Mais comment est-ce possible, si le monde est rempli de bonnes personnes?

N’êtes-vous pas d’accord?

Mais que faire si après la rémission, on se rend compte que notre problème est encore plus profond?

Et si notre ultime addiction était nous-même?

Et si, au fond, c’était un problème de cœur?

Mais alors dans ce cas, qui dans ce monde a le pouvoir de guérir le cœur?

Cette seule conversation partagée par Becky contient énormément de questions. Les questions ont guidé la conversation! Et avant même qu’elle ne le sache, Becky était entrée dans une conversation spirituelle avec quelqu’un qui avait des croyances différentes des siennes.

Avez-vous peur des conversations spirituelles?

Becky et son mari, Dick, sont récemment retournés aux États-Unis après avoir vécu un ministère d’annonce de l’Évangile pendant 7 ans à travers la Grande-Bretagne et l’Europe (un des endroits les plus difficiles au monde pour annoncer la Bonne Nouvelle). Cependant, le couple a vu beaucoup de fruits dans ce contexte postchrétien malgré le fait que, comme la plupart d’entre nous, beaucoup de croyants là-bas:

  • Se sentent inadéquats pour partager leur foi. Leurs peurs sont en grande partie les mêmes que les nôtres: Et si je n’arrive pas à répondre à leurs questions? Et si je les offense? Comment est-ce que je soulève naturellement la question de la foi?
  • Ont un regard erroné sur l’annonce de l’Évangile. Soit ils retiennent une technique à utiliser sur tout le monde (alors que Jésus ne parlait jamais de la même manière à deux personnes différentes), soit ils sont amicaux mais parlent peu de la foi, espérant que leur attitude suffira aux non croyants pour tout comprendre d’une manière ou d’une autre.
  • Oublient la puissance de Dieu et se concentrent sur leurs propres faiblesses. Au fond, ils ont tendance à penser que c’est leur expertise qui compte, plutôt que la présence et la puissance de Dieu.

Alors, quelle est la réponse?

 Il existe une manière d’équiper des chrétiens ordinaires pour l’évangélisation personnelle. Dans son livre Emotionally Healthy and Spirituality [en bonne santé émotionnelle et spirituelle], l’auteur et orateur Peter Scazzero affirme: « Dire aux gens d’aimer mieux et plus ne suffit pas. Ils ont besoin de compétences pratiques incorporées dans leur formation spirituelle« .

Tout comme lorsque vous avez appris à faire du vélo ou à conduire une voiture, devenir bon dans le domaine de l’évangélisation personnelle (avoir des conversations spirituelles avec des personnes qui ont d’autres croyances, comme Becky l’a fait dans l’avion) demande de la pratique.

Poser des questions est l’une des compétences que l’on peut exercer

 Rappelez-vous une fois de plus la discussion de Becky dans l’avion. Elle a souvent répondu à une question par une autre question.

« Poser des questions appropriées pousse à l’interaction et montre que vous voulez un échange, une relation, plutôt qu’une audience. Cela démontre que vous accordez assez d’importance aux relations pour comprendre plus, pour écouter une autre opinion ou une autre perspective. Les questions respectueuses donnent la liberté aux gens de choisir s’ils veulent répondre et à quel point. Elles donnent également aux gens l’opportunité de se débattre avec les vérités concernant la vie, eux-mêmes et Dieu » (The 9 Arts of Spiritual Conversations, traduction libre).

Et comment s’est terminée la conversation de Becky?

 Lorsque l’heure est venue de récupérer les bagages en cabine et de se dire au revoir, la nouvelle amie de Becky s’est tournée vers elle et a dit: « Becky, je suis embarrassée de dire cela, mais si je t’envoyais un email, est-ce que tu me répondrais? »

Becky a répondu qu’elle en serait ravie et en a profité pour lui dire: « Je t’ai dit que j’étais chrétienne, mais je n’ai pas mentionné le fait que j’ai écrit un livre pour les personnes qui sont en recherche de Dieu, ou de quelque chose qu’elles ne peuvent pas vraiment nommer. Puis-je te l’envoyer? »

 « Est-ce que tu pratiques la divination? Comment savais-tu que je suis en recherche de Dieu? S’il te plaît, envoie-le moi le plus tôt possible!«  a répondu la jeune femme incrédule.

 Les deux échangent maintenant par mail à propos de la foi.

 Poser des questions crée un chemin pour l’évangélisation personnelle. En posant des questions, les croyants découvrent que beaucoup parmi ceux qui semblent loin du royaume en apparence sont en réalité très ouverts spirituellement.

 Merci à Amélie Sieffert pour la traduction de l’article.

 

 

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation gratuite:
7 signes de Jean

Un nouvel outil pour partager ta foi simplement!
JE M'INCRIS À CETTE FORMATION GRATUITE
close-link

Formations gratuites:
Découvrez nos formations gratuites sur l'évangélisation

Des conseils et outils pour partager votre foi simplement!
JE M'INCRIS À CES FORMATIONS GRATUITES
close-link
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image