La joie du calvinisme

Nous devons repenser notre doctrine du Salut pour que dans chacune des  branche de l’arbre coule la sève du même plaisir qu’avait Augustin. Nous devons rendre évident que:

[T] La dépravation totale n’est pas seulement de la méchanceté, mais un aveuglement à la beauté et une insensibilité à la joie.

[U] L’élection inconditionnelle est notre joie parfaite en Jésus, planifiée d’avance, avant même que nous existions.

[L] L’expiation limitée est l’assurance que la joie indestructible en Dieu est garantie de manière certaine grâce au sang de l’alliance.

[I] La grâce irrésistible est l’engagement et la puissance de l’amour de Dieu pour s’assurer que nous ne nous accrochons pas à des plaisirs suicidaires, et pour nous délivrer par la puissance souveraine de délices supérieurs.

[P] Et enfin, la persévérance des saints est l’œuvre extraordinaire de Dieu pour nous préserver au travers des afflictions et des souffrances, pour un héritage éternel de plaisirs, à sa droite.

Extrait d’un article paru sur DG. Traduit avec autorisation par Alexandra G.

John Piper

John Piper est le fondateur du ministère desiringGod.org et président du Bethleem College and Seminary. Pendant plus de 30 ans, il fut le pasteur de l'église baptiste de Bethleem à Minneapolis. Il est l'auteur de plus de 50 ouvrages dont Au risque d'être heureux.

Articles pouvant vous intéresser

One thought on “La joie du calvinisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image

NOUVEAU WEBINAIRE
1h pour comprendre Ephésiens


Vendredi 18 octobre à 20h 


Orateur: Dominique Angers 
 
S'INSCRIRE GRATUITEMENT AU WEBINAIRE
close-link