Pourquoi les femmes ont besoin de femmes enseignantes de la Bible

Les femmes dans l'Église ont besoin d'entendre la voix d’autres femmes enseignantes de la Bible. Bien que cela ne doive jamais remplacer la voix des anciens de son Église locale, une femme chrétienne a beaucoup à gagner à apprendre de femmes douées qui peuvent leur ouvrir les Écritures. Jen Wilkin, auteure, enseignante de la Bible et conférencière fréquente du TGC (Évangile 21), s'exprime à ce sujet:

Tout d’abord, nous avons besoin de l’exemple des femmes enseignantes. Lorsqu’une femme voit quelqu’un qui lui ressemble enseigner la Bible avec passion et intelligence, elle commence à reconnaître qu’elle peut, elle aussi, aimer Dieu avec son esprit – peut-être au-delà de ce qu’elle pensait nécessaire ou possible. Si je n’avais entendu que des hommes enseigner la Bible avec compétence, je ne sais pas si je me serais considérée comme capable de faire de même. Heureusement, Dieu m’a donné des femmes intelligentes et diligentes pour donner l’exemple de ce que signifie ouvrir la Parole avec révérence et excellence. 

Deuxièmement, nous avons besoin du point de vue des femmes enseignantes. Une enseignante sera naturellement attirée par l’application et les exemples accessibles et reconnaissables pour les autres femmes. Pensez: moins d’analogies sur le foot et les films d’action, plus d’analogies sur la vie à la maison et les comédies romantiques; moins sur la dépendance au porno et l’abdication des responsabilités, plus sur les questions d’image de soi ou les péchés de la langue. 

Ne vous méprenez pas. J’aime écouter mon pasteur prêcher. Ce n’est pas étonnant – Nick est un prédicateur doué qui a récemment terminé un programme de doctorat en prédication. J’aime également entendre d’autres pasteurs et anciens de mon Église prêcher. Mon préféré est Dan Thornton, mais vous pourriez dire que je ne suis pas tout à fait impartiale 🙂 Je suis aussi régulièrement à l’écoute des podcasts de nos frères de TPSG et LBC (et, comme beaucoup d’entre vous, je suis particulièrement fan de Florent Varak!). Pourtant, lorsque j’ai le privilège de bénéficier de l’enseignement des femmes qui enseignent la Bible de façon rigoureuse, j’en ressors nourrie et rafraîchie d’une manière exceptionnelle.

En tant qu’Américaine anglophone, j’ai accès à ces enseignantes de la Bible par un simple clic de souris (si vous comprenez l’anglais, je vous recommande vivement les livres et le podcast de Jen Wilkin). Mais, malheureusement, on ne peut pas en dire autant dans le monde francophone. Souhaitez-vous, comme moi, qu’il y ait plus de ressources en français, doctrinalement saines, produites par des femmes pour les femmes?

Avec la vision de combler cette lacune dans le « marché » à petite échelle, le Seigneur a commencé un travail dans le cœur d’un petit groupe de femmes enseignantes de la Bible. Après avoir participé à un atelier de femmes du Charles Simeon Trust (CST) sur l’enseignement par exposition, cinq sœurs du Québec et une de France ont uni leurs forces pour mettre sur pied une étude biblique collaborative inter-ecclésiale.

Avec le livre des Philippiens comme texte choisi, chaque semaine une femme différente compose une liste de questions d’étude sur le passage qui lui a été assigné. Elle prépare ensuite un message textuel et se filme en train de l’enseigner. Ensuite, elle télécharge la vidéo sur YouTube et partage un lien vers les questions d’étude dans la description de la vidéo. Chaque membre de l’équipe partage ensuite le contenu avec les femmes qu’elle enseigne dans son Église. Les participantes de chaque petit groupe étudient le passage par elles-mêmes, et ce n’est qu’après l’avoir fait qu’elles regardent la vidéo. Enfin, les participantes se réunissent sur Zoom avec leur responsable de petit groupe pour discuter du passage et prier les unes pour les autres. 

Si votre Église ressemble à la mienne, le ministère officiel des femmes est en suspens depuis le début de cette pandémie. Et si les appels et les SMS informels ont été une bénédiction pendant ces longs mois d’enfermement, je soupçonne que certaines d’entre nous sont prêtes pour quelque chose de plus approfondi. Si vous ou un groupe de femmes de votre Église souhaitez accéder à ces ressources, nous serions ravies de les partager avec vous. 

Si vous avez d’autres questions ou commentaires sur le ministère des femmes au sein de l’Église, j’aimerais vous entendre.


3 ressources pour aller plus loin


Angie Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary.
Découvre sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser

>