Comment comprendre 1 Timothée 2: «les femmes seront sauvées à travers leur descendance »?

“Cependant, elle sera sauvée à travers sa descendance si elle persévère avec simplicité dans la foi, l’amour et la progression dans la sainteté.” 1 Timothée 2 v15

Un grand débat

L’interprétation de 1 Timothée 2v15 a été l’objet d’un grand débat parmi les commentateurs bibliques. La confusion sur le sens de ce verset se reflète dans les différentes traductions en anglais. Par exemple, la version NASB dit que « les femmes seront préservées », tandis que la version ESV (english standard version) dit qu’ « elle sera sauvée ».

La NASB fait dire à Paul que les femmes chrétiennes fidèles seront préservées physiquement lorsqu’elles donnent naissance. Mais ce n’est pas plausible, parce que nous savons que toutes les femmes chrétiennes fidèles ne survivent pas lors de l’accouchement. L’ESV est plus proche de la pensée de l’auteur. Le mot grec utilisé fait toujours référence au “salut spirituel” dans les autres épîtres pastorales, et nous n’avons aucune raison de penser que le verbe est utilisé différemment ici.

Si c’est le cas, est-ce que Paul suggère que les femmes sont sauvées par le fait de donner naissance à des enfants ? Cela contredirait l’enseignement de Paul sur le salut par la grâce et non par les œuvres (cf. Ephésiens 2v8).

Une ancienne interprétation de ce texte évite la question en argumentant que cette phrase fait référence non à la naissance de façon générique, mais à la naissance de Jésus le Messie. Cette interprétation trouve son origine dans Genèse 3v15, qui dit que la descendance de la femme écrasera la tête du serpent, une prophétie accomplie finalement avec la naissance de Christ, qui détruit les œuvres du diable. Ainsi, les femmes sont sauvées à travers la naissance de Christ, mais je trouve que cette interprétation n’a pas de sens dans ce contexte…

Mon interprétation 

Il est plus probable que Paul utilise la naissance comme une figure de style connue : la synecdoque. Une synecdoque est une figure rhétorique selon laquelle une partie représente le tout (ex. on dire une voile pour parler d’un navire). La naissance fait partie d’un tout plus vaste. Ce tout est le rôle plus général de la femme à qui il est donné de prendre soin de son foyer. C’est le même rôle que Paul décrit dans Tite 2:4–5:

« Ainsi elles apprendront aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants, à se montrer réfléchies et pures, à prendre soin de leur foyer, être pleines de bonté et se soumettre à leur mari, afin que la Parole de Dieu ne soit pas calomniée. « 

Ainsi, selon moi dans 1 Timothée 2 et Tite 2, Paul déclare que les épouses ont un rôle donné par Dieu de prendre soin des enfants et de la maison. Ceci ne veut pas dire qu’une femme doit avoir des enfants pour être sauvée, ni que c’est serait leur unique responsabilité! Mais pour les femmes mariées, Dieu leur donne une responsabilité particulière de prendre soin de leur foyer, ce qui est l’une des manifestations concrètes de leur salut. De la même manière, Dieu donne une responsabilité particulière au mari au sein de son couple :

« Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau,afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. » Ep 5:25-28

Enfin, l’accomplissement de ce rôle par la femme sera l’une des preuves de la persévérance dans la foi. Le salut est au futur dans ce verset: « elle sera sauvée ». Ainsi, ce n’est pas l’entrée dans le salut (acquis uniquement par la foi en la grâce offerte par Jésus-Christ) qui est visée, mais la consommation future de ce salut. Les femmes qui assument leur rôle donné par Dieu tout en continuant à exercer les vertus chrétiennes de «foi, d’amour et de sainteté, avec le contrôle de soi » seront sauvées au dernier jour. En effet, comme tous les disciples du Christ, elles auront persévéré dans l’obéissance jusqu’au retour de leur Seigneur.

Denny Burk

Denny Burk (diplômé du Southern Baptist Theological Seminary) est professeur d’étude biblique au Boyce College, le lycée de Southern Baptist Theological Seminary. Il sert aussi en tant que pasteur associé à l’église baptiste de Kenwood à Louisville, Kentucky. Burk publie The Journal for Biblical Manhood & Womanhood (le journal pour hommes et femmes selon la Bible) et parle et écrit beaucoup sur le genre et la sexualité. Il tient un blog sur DennyBurk.com.

https://www.dennyburk.com

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image

NOUVEAU WEBINAIRE
1h pour comprendre Ephésiens


Vendredi 18 octobre à 20h 


Orateur: Dominique Angers 
 
S'INSCRIRE GRATUITEMENT AU WEBINAIRE
close-link