On ne se mariera plus dans l'éternité?

Textes difficilesDoctrine des temps de la finMariage

Dans Matthieu 22, Jésus affirme que le mariage humain n’existera plus dans l’éternité, car nous serons “comme des anges”. Qu’est-ce que cela veut dire? N’est-ce pas triste de penser que le mariage est éphémère?

Dans Matthieu 22, Jésus s’adresse aux Sadducéens, un parti au sein du judaïsme. L’une des choses qui les distinguait était le fait qu’ils ne croyaient pas en la résurrection des morts (Mt 22.23). Ils affirmaient qu’il n’y avait pas de vie après la mort, et que l’âme disparaissait avec le corps lors de la mort1.

Les Sadducéens racontent à Jésus une histoire tirée par les cheveux, dans le but de montrer que, croire en la résurrection des morts ne tient pas la route (Mt 22.24-28). Jésus va leur démontrer que l’Ancien Testament enseigne bel et bien la notion de vie après la mort (v.31-32). Avant cela, cependant, Jésus dénonce une autre de leurs erreurs:

29Jésus leur répondit: Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu. 30Car à la résurrection, les hommes ne prendront pas de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel.

Mathieu 22.29-30

Que veut dire Jésus lorsqu’il affirme qu’à la résurrection (sous-entend “au paradis”), nous serons “comme les anges de Dieu dans le ciel”?

3 choses pour comprendre en quoi nous serons “comme des anges”

Voici trois remarques pour nous aider à comprendre Matthieu 22.30:

Premièrement, Jésus affirme que nous serons “comme les anges de Dieu dans le ciel”, mais cela ne signifie pas que nous allons planer dans les nuages avec des ailes. La Bible nous apprend que le monde à venir est une création physique, et que nous aurons des corps humains physiques, comme c’est le cas aujourd’hui. Jésus ressuscité avait un corps physique (Lc 24.39). Il n’a pas perdu son humanité et il n’a pas perdu son genre. Donc, rien dans ce texte ne devrait nous amener à penser que nous ne serons plus ni hommes ni femmes au ciel, c’est-à-dire, des êtres physiques.

Deuxièmement, au sujet du mariage, quand il est question d’être “comme des anges”, Jésus tire une analogie, une comparaison: les anges ne se marient pas, et dans l’éternité à venir, les hommes et les femmes ne se marieront pas non plus. Jésus met en avant le fait que le mariage n’existera plus dans l’éternité. Le mariage est une institution temporaire, juste pour cette vie, ici-bas.

Troisièmement, Jésus reprend les Sadducéens qui s’imaginent qu’une résurrection amènerait le monde à venir à être exactement comme le monde ici-bas. Jésus leur dit qu’ils sont dans l’erreur, et qu’ils n’ont rien compris à la puissance de Dieu. Dieu peut créer un monde différent de ce que nous connaissons. La puissance de Dieu peut amener à un monde éternel où il n’y a plus de mort, et donc plus de besoin de naissance ni de procréation. Oui, il s’agira d’une existence qui aura une certaine continuité avec ce que nous connaissons ici-bas, mais il s’agira aussi d’une existence qui dépassera tout ce que l’on connaît. Jésus montre que le monde à venir est bien différent de ce que l’on peut s’imaginer.

N'est-ce pas triste que le mariage soit éphémère?

Lorsque j’ai écrit ces lignes, j’ai assisté, la veille, au mariage de deux amis. Quelle joie de les voir s’unir! Cependant, est-ce que l’enseignement de Jésus dans ces versets n’atténue pas cette joie? N’est-ce pas décevant de penser que tout mariage ne va pas durer? Peut-on vraiment imaginer l’éternité sans mariage? Voici quatre remarques pour nous aider à comprendre la portée de l’enseignement de Jésus pour nous:

Premièrement, le fait que le mariage humain soit éphémère, c’est-à-dire uniquement pour cette vie, n’enlève en rien la joie qu’il nous procure sur cette terre. Le mariage (l’engagement d’un homme et d’une femme pour la vie) est une bonne chose. La Bible célèbre le mariage. Dieu l’a donné comme un cadeau pour notre bien. Le mariage est temporaire, mais cela ne veut pas dire que Dieu le déclare mauvais alors qu’il a créé bon – loin de là!

Deuxièmement, nous devons réaliser que le mariage, dès le commencement, pointe vers quelque chose de plus grand. L’un des buts du mariage est de refléter la relation qui existe entre Christ et son Église: Jésus sauve et rachète son peuple, Jésus s’engage envers son peuple pour l’éternité dans une relation d’amour que rien ne peut rompre, Jésus mène son peuple jusqu’à la sainteté et la gloire. Les mariages humains –les relations entre maris et femmes– pointent vers cette réalité (voir Éphésiens 5). Le mariage n’a jamais été conçu pour être une finalité en lui-même.

Le mariage humain est temporaire parce qu’un jour, ce symbole fera place à la réalité. Le signe sera englouti dans la réalité. Nous, son peuple, serons en quelque sorte “mariés à Jésus” pour toujours, dans une relation d’amour et d’engagement que rien ne pourra rompre. Nous contemplerons la gloire de Jésus pour l’éternité.

C’est un encouragement pour ceux qui ne sont pas mariés et qui en souffrent. Contrairement à ce que nous pouvons penser, le mariage n’est pas la chose la plus importante au monde, sans quoi nous aurions raté notre vie. Non, chacun de nous peut vivre pour ce vers quoi pointe le mariage. Que l’on soit mariés ou célibataires, notre but est de vivre pour Jésus, ensemble.

Troisièmement, ce que Jésus met en avant ici, c’est que le mariage, en tant qu’institution, va disparaître. Ce que Jésus dit, n’implique pas que les relations humaines et ce qui nous lie les uns aux autres, vont disparaître. Nous serons réellement réunis avec ceux que nous aimons et qui auront placé leur confiance en Jésus. Nous avons l’assurance de revoir ceux qui sont morts en Christ dans l’éternité. Ceux dont le conjoint est décédé, seront encouragés de savoir qu’ils vont passer l’éternité ensemble. Lorsque l’on dit que le mariage ne sera plus, il n’y a donc aucune crainte à avoir.

Quatrièmement, dans l’éternité, nous aurons une joie éternelle et bien plus grande que tout ce que nous pouvons imaginer. Nous devons réaliser que, ce qui rend le paradis si beau et si glorieux, c’est la présence de Jésus, c’est de voir Dieu face à face. Cette réalité éclipse toutes les autres et nous donne l’assurance que nous n’aurons aucun regret dans l’éternité. Il n’y aura rien qui nous fera dire: “Ah, ça aurait été mieux si telle ou telle chose était différente.” Non, tout sera parfait et nos cœurs seront captivés par la gloire de Dieu.

Une goutte d’eau et un océan

C’est important de saisir ces choses, alors que nous sommes tentés de faire du mariage une idole. Trop facilement, le mariage peut sembler être le comble de l’émotion, le comble de l’intimité. Mais Jésus nous montre ici qu’il y a quelque chose qui transcende même le mariage, aussi bon soit-il. La joie que le mariage et les relations humaines apportent n’est qu’une goutte dans l’océan de joie et de satisfaction que nos cœurs connaitront pour toujours dans la présence de Dieu.


1. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, 18.16-17.

Benjamin Eggen

Benjamin est marié à Jessica et pasteur-adjoint de l’Église Protestante Évangélique de Bruxelles-Woluwe. Il a fait ses études à l’Institut Biblique de Bruxelles, où il enseigne ponctuellement. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont Soif de plus? et Qu’est-ce que tu crois?. Vous pouvez le suivre sur sa chaîne YouTube.

Ressources similaires

webinaire

COCA: une méthode simple pour comprendre et appliquer la Bible

Découvre ce replay du webinaire de Stéphane Kapitaniuk enregistré le 13 octobre 2016.

Orateurs

S. Kapitaniuk