4 raisons de découvrir le Catéchisme de Heidelberg

Commentaire-de-m.-Zacharias-Ursinus-sur,-le-Catéchisme-de-HeidelbergAurélien Lang est un rédacteur invité. Il a accepté de bloguer avec nous pour donner à Stéphane des vacances. Il est marié et père d’un enfant. il est le fondateur de RaisonsdeCroire.org, un site de ressources d’apologétique (pour défendre la foi chrétienne). Aurélien travaille parmi les étudiants et poursuit un Master en théologie.

Fruit de la réforme protestante, le Catéchisme de Heidelberg (CH) est rédigé en 1563 sous l’impulsion de Frédéric III du Palatinat. Par un jeu de 52 questions-réponses (une par semaine), le CH a pour but d’expliquer la foi aux enfants et aux gens nouveaux dans la foi. Un peu tard pour le suivre rigoureusement. On n’est plus en janvier…

Dans la tradition protestante, on commence généralement le CH en début d’année. Cependant, voici 5 raisons pour lesquelles il n’est pas trop tard pour découvrir ce texte profond et édifiant.

1- Le CH est une solide introduction à la foi chrétienne et par conséquent à la Bible. En effet, il aborde les questions fondamentales de la doctrine du salut, de Dieu, de la nature humaine, de Jésus-Christ, etc. … Lire le CH permet donc de faire le tour des doctrines essentielles de la foi chrétienne en une année.

2- Certains flippent peut-être à l’idée de redécouvrir les catéchisme de la Réforme, les associant à une orthodoxie morte. Je ne suis pas d’accord. Le CH suscite une remarquable vitalité spirituelle. Très personnel, le CH réconforte, encourage, édifie, donne de l’assurance. On peut s’approprier les vérités de l’évangile grâce à l’emploi régulier du « je », « moi » et « mon/ma ». C’est riche et pratique à la fois.

3- Kevin DeYoung : « Le CH est rempli de l’évangile. Il n’est rien de moins qu’une exploration émouvante, théologique, bibliquement fidèle de la grâce de Dieu. » Appréciez le style en lisant la première question-réponse :

Q1. Quelle est ton unique consolation dans la vie et dans la mort?

C’est que,
de corps et d’âme,
tant dans la vie que dans la mort,
j’appartiens, non pas à moi-même, mais à Jésus-Christ, mon fidèle Sauveur,

qui, par son sang précieux,
a parfaitement payé pour tous mes péchés
et m’a délivré de toute la puissance du diable.

Il me garde si bien qu’il ne peut pas tomber même un cheveu de ma tête sans la volonté de mon Père céleste
et que même toutes choses doivent concourir à mon salut.

C’est pourquoi
il m’assure par son Saint-Esprit d’avoir la vie éternelle
et me donne la volonté et la disposition de vivre désormais pour lui en l’aimant de tout cœur.

4- Le CH fête cette année ses 450 ans. Joyeux anniversaire ! C’est un texte précieux qui a traversé les siècles et qui a influencé énormément de chrétiens partout dans le monde. Pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil dans les prochains jours : Catéchisme de Heidelberg ?

Pour découvrir un Catéchisme plus récent mais en anglais : New City Catechism.

Aurélien Lang

Aurélien travaille à plein-temps au Foyer Evangélique Universitaire de Grenoble parmi les étudiants. Il est marié à Chloé et père depuis 2011. Contact : aurelien@evangile21.org.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image