4 choses que les adolescents ont besoin de recevoir de votre église


Nous l’avons remarqué dans les statistiques, lu dans les articles, même vu dans nos propres assemblées. Les adolescents quittent le navire. Les statistiques montrent que 70% des adolescents cesseront de venir à l’église après avoir terminé le lycée.

En tant qu’adolescente ayant grandi à l’église, j’ai été aux premières loges de cet exode massif. Je ne suis ni experte, ni chercheuse ou encore pasteur, mais je suis dans la tranche d’âge des adolescents. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les adolescents quittent l’église, cela va de l’hypocrisie au légalisme en passant par la pression que vous mettent les autres. Malgré ces luttes extérieures, je sais que quitter l’église n’est pas une fin inéluctable.

Parce que je suis une adolescente. Et que je vais encore à l’église.

J’ai lutté avec les mêmes problèmes que beaucoup d’adolescents utilisent comme prétexte pour s’éloigner de l’église. Mais j’ai eu une base solide à laquelle m’accrocher : un enseignement et des vérités bibliques solides qui m’ont aidée à gérer les questions et les doutes et à devenir plus forte au travers de ces luttes.

Malheureusement, tous les adolescents n’ont pas cette chance.

A la place d’une théologie concrète et de vérités bibliques non diluées, beaucoup reçoivent un message édulcoré. Ils s’amusent dans un groupe de jeunes et sont isolés des disciples de Christ plus âgés et plus sages. On les attire à coup de pizzas, de jeux et de programmes, mais ils repartent chez eux en gardant les problèmes brûlants de leur cœur qui restent toujours sans réponse. Les jeux et les bons moments n’ont jamais été ce qui m’a fait rester à l’église ou ce qui m’a aidé à lutter contre les luttes mouvementées de mon adolescence. Au lieu de cela, c’est la vérité imprégnée de l’Évangile qui m’a fait revenir.

En repensant à ma propre vie et à mes interactions avec d’autres adolescents, j’ai découvert quatre sujets fondamentaux dont nous devons entendre parler et qui nous aideront à rester forts en Dieu et enracinés dans l’église.

1. Nous devons entendre parler de la Bible

Les adolescents ont besoin de la Bible. Elle contient les réponses à nos questions les plus profondes, la sagesse pour nos luttes les plus difficiles. S’il-vous-plaît, ne nous servez pas une version abrégée. Mettez-nous au défi de la lire par nous-mêmes et de modeler un style de vie qui soit centré sur la Parole de Dieu. Créez une atmosphère qui nous donne confiance dans les Écritures, qui aiguise notre appétit et nous donne faim d’encore plus des Ecritures.

2. Nous devons entendre parler du péché

L’église doit clairement informer les adolescents sur le péché. Non pas avec l’effet d’une bombe, mais d’une manière aimante, ferme et biblique. Nos yeux doivent être ouverts pour reconnaître que le péché n’est pas un slogan chrétien; c’est une réalité qui se manifeste dans notre vie quotidienne.

Lorsque nous comprenons la gravité de notre péché, notre besoin désespéré de grâce et que Jésus est le seul espoir que nous ayons, alors nos groupes de jeunes connaissent une transformation. Ce n’est que lorsque nous regardons en face la profondeur de notre péché que la pleine puissance du pardon et de la grâce peut être libérée.

3. Nous devons entendre la vérité biblique sur les sujets culturels

Les adolescents sont saturés d’informations dans une culture qui a des points de vue non bibliques sur des sujets tels que l’avortement, l’attirance envers des personnes du même sexe, la pornographie, les relations sexuelles avant le mariage, l’identité de genre, le suicide et autres. Mais l’église échoue parfois à attaquer ces sujets de front.

Grâce à mon travail d’éditeur sur un blog pour adolescents chrétiens, j’ai reçu de nombreux e-mails sur des sujets tels que le lesbianisme et la dépression. Dans chaque e-mail, ces adolescents partagent leur confusion et leurs difficultés. Leurs sentiments de honte et leurs appels à l’aide sont palpables. J’ai aussi lu des articles expliquant pourquoi la masturbation, l’homosexualité et la rébellion sont acceptables, car Dieu nous pardonnera de toute façon. Ces adolescents sont-ils confus? Absolument. Ont-ils besoin d’entendre la vérité biblique? Désespérément.

L’homosexualité, l’avortement et le suicide ne sont pas que des idées obscures pour les adolescents d’aujourd’hui. Ils sont personnifiés et réels. Ces problèmes peuvent apparaître chez leur ami de l’autre côté de la rue, ou chez la nouvelle fille à l’école, ou sur la vidéo sur laquelle ils sont tombés sur YouTube. Les adolescents chrétiens doivent avoir des réponses réelles, honnêtes et bibliques aux questions difficiles.

Aidez-les à comprendre ce que les chrétiens croient et ce que les Écritures disent sur ces sujets brûlants. Ils ont besoin de savoir ce qu’ils croient et pourquoi, car le monde s’efforcera de saper ces croyances. Alors s’il vous plaît, ne contournez pas la vérité. Les adolescents aspirent à de vraies réponses.

4. Nous devons entendre parler de transformation radicale et d’obéissance

Quand Jésus a parlé du salut, il a brossé un tableau radical. Il a parlé de naître de nouveau – un processus si radical et si époustouflant que cela change votre vie (Jean 3.1-21). Il a parlé de repentance – se détourner de son mode de vie pour vivre d’une manière totalement différente (Matt. 5 à 7.) Il a parlé de porter sa croix et de le suivre jusqu’à la mort – de tout abandonner pour le privilège de le connaître et de l’aimer (Matt. 16. 24-26).

C’est cela l’Évangile que les adolescents doivent entendre. Les adolescents ont besoin d’un Évangile et d’une théologie qui survivront aux sables mouvants et aux sentiments temporels. Nous devons construire notre maison sur le rocher qu’est Jésus-Christ – sinon nous ne survivrons jamais aux tempêtes que la vie nous fera traverser (Matthieu 7. 24-27).

Suivre Jésus n’est pas facile. À mesure que nous apprenons ce que les Écritures disent sur les problèmes auxquels nous sommes confrontés chaque jour, nous devons faire des choix difficiles. Serons-nous obéissants ou allons-nous faire des compromis? Allons-nous rester fermes en risquant de perdre notre réputation et nos amis ou allons-nous lentement glisser?

C’est pourquoi l’Église a besoin de fortifier et de fournir des ressources solides aux adolescents, de les inciter à se tourner vers les Écritures, de les équiper pour le ministère et de leur enseigner une théologie solide. Ce sont les choses dont nous avons besoin pour allumer le feu d’une nouvelle passion pour Jésus-Christ chez les adolescents.

S’il vous plaît, écoutez le cœur d’une adolescente. N’ayez pas peur d’aborder les sujets que nous avons besoin d’entendre, même s’ils sont difficiles et impopulaires, même s’ils vont à l’encontre de la culture, et même s’il semble que nous ne voulons pas vous écouter.

Sara Barratt

Sara Barratt, âgée de 20 ans est écrivaine et rédactrice principale de theRebelution.com. Elle est l'auteure de Love Riot: A Teenage Call to Live with Relentless Abandon for Christ (Baker, 2020). Retrouvez-la sur SaraBarratt.com, sur Facebook et Instagram.

https://www.larebellution.com/auteurs/

Articles pouvant vous intéresser

  • Pepscafe dit :

    Bonjour Sara,

    merci pour ce beau témoignage et cette exhortation très touchante.
    Effectivement, « l’Église a besoin de fortifier et de fournir des ressources solides aux adolescents, de les inciter à se tourner vers les Écritures, de les équiper pour le ministère et de leur enseigner une théologie solide. Ce sont les choses dont nous avons besoin pour allumer le feu d’une nouvelle passion pour Jésus-Christ chez les adolescents ».

    A noter que dans le cadre du séminaire « L’Eglise qui croît 3.0 » (08-09 mai 2020), lequel s’était attaqué au défi suivant : « ce qui va, peut et doit mourir/survivre/vivre », suite à la crise du Covid-19 [avec, parmi les intervenants, Raphaël Anzenberger], cette préoccupation a émergé d’un des ateliers intitulé « Greta Thunberg, Killian Mbappé et Billie Eilish entrent dans une église… » ou L’Évangile et la génération Z : il en est ressorti des réflexions diverses sur ce que l’Eglise, communauté chrétienne, peut apporter à la génération « Z » (ou « Digitals Natives »).
    Ainsi : un lieu de sécurité et de confiance ; un lieu de relations incarnées où il est possible de voir concrètement comment l’Evangile est pertinent dans le concret et l’ordinaire de la vie et des relations ; un lieu de découverte: face à la grande question « qui suis je? » qui taraude la société et cette génération, l’Eglise peut être l’instrument par lequel chacun découvre qui il est vraiment, l’identité qui lui a été donnée en Christ et qui va donner un sens à leur vie ; Par l’Eglise chaque jeune peut rencontrer Jésus Christ et se mettre à marcher à sa suite, en communauté et en confiance…..
    [Pour le compte-rendu de l’atelier, voir https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2020/08/29/ce-que-leglise-communaute-chretienne-peut-apporter-a-la-generation-z-ou-digitals-natives/ ]

    Bénédictions et toute la force que Dieu vous donne dans votre ministère

    Fraternellement,
    Pep’s

  • >