10 choses que vous devez savoir à propos de l’évangélisation

1. Nos efforts d’évangélisation doivent découler d’une compréhension biblique de l’évangélisation

Il y a tellement de façons de se tromper quand on annonce l’Évangile – que ce soit la crainte ou une vaine ambition – que si l’on ne s’accroche pas à une véritable compréhension biblique, on peut rapidement dévier de la bonne trajectoire. Ainsi, il faut en premier lieu comprendre que l’évangélisation selon la Bible, c’est l’enseignement de l’Évangile avec l’objectif de convaincre.

2. « Évangélisation » est souvent une étiquette pour des choses qui ne sont pas de l’évangélisation

Parler de la manière dont Dieu est entré dans votre vie, est-ce de l’évangélisation ? Défendre la foi chrétienne, est-ce de l’évangélisation ? Qu’en est-il de faire des bonnes œuvres pour les opprimés ? Ce sont très certainement de bonnes choses, qui servent et soutiennent l’évangélisation. Mais elles ne sont pas de l’évangélisation au sens propre du terme. Nous ne devons pas confondre l’Évangile avec les fruits qu’il produit.

3. L’évangélisation implique d’abord et avant tout l’enseignement de l’Évangile

Dieu nous enseigne l’Évangile par sa Parole. Nous ne pouvons pas le comprendre seuls. Il va donc sans dire que nous devons parler et enseigner l’Évangile aux autres : la vérité à propos de Dieu, la raison pour laquelle nous sommes dans le pétrin, ce pour quoi Jésus est venu, et comment répondre à son appel. Il n’est pas surprenant que Paul ait souvent décrit son ministère d’évangéliste comme étant un ministère d’enseignement.

4. L’évangélisation a pour but de convaincre

Nous voulons voir les gens passer des ténèbres à la lumière. Garder ce but à l’esprit nous aide à savoir quels sujets mentionner ou mettre de côté. L’évangélisation n’est pas simplement un transfert d’informations ; nous sommes appelés à écouter les gens, entendre leurs objections, en étant des modèles de douceur parce que nous savons que des âmes sont en jeu. Et nous savons ce que signifie une véritable conversion : un chrétien a placé toute sa foi et sa confiance en Jésus, il s’est repenti de son ancienne vie incrédule et pécheresse. Comprendre cela me préserve des fausses conversions, qui sont le suicide assisté de l’Église.

5. L’évangélisation s’épanouit dans une culture d’évangélisation

Beaucoup d’enseignements nous sont donnés à propos de l’évangélisation personnelle. Et c’est une bonne chose, car nous sommes chacun appelé à rendre témoignage de notre rencontre personnelle avec Jésus. Mais lorsque les chrétiens se rassemblent pour annoncer l’Évangile, quand l’accent est moins mis sur le nombre de « conversions », quand le peuple de Dieu met la main à la pâte et s’encourage mutuellement, cela crée une émulation qui pousse à demander : « Sommes nous tous en train d’aider nos amis non-chrétiens à comprendre l’Évangile ? » plutôt que nous demander : « Qui a conduit le plus de personnes à Christ ? »

6. Les programmes d’évangélisation vont tuer l’évangélisation

Nous devons remplacer les programmes d’évangélisation par une culture de l’évangélisation. Les programmes sont pour l’évangélisation ce que le sucre est pour la nutrition : un régime strict de ces programmes d’évangélisation va produire de l’évangélisation sous-alimentée. De ce fait, nous devrions ressentir un sain malaise à propos des programmes d’évangélisation. Nous devons les utiliser de façon stratégique et avec modération, pour ne pas dire pas du tout.

7. L’évangélisation est conçue pour l’Église et l’Église est conçue pour l’évangélisation

Une Église en bonne santé avec une culture de l’évangélisation est la clé d’une évangélisation réussie. Jésus n’a pas oublié l’Évangile quand il a construit son Église. En fait, une Église en bonne santé est censée arborer l’Évangile. Pensez à tous les moyens que l’Église rassemblée possède pour présenter l’Évangile : nous chantons l’Évangile, nous voyons l’Évangile à travers les sacrements, nous entendons l’Évangile lorsque nous prêchons et prions. Une saine culture de l’évangélisation n’a pas l’objectif de recréer l’Église pour évangéliser. Nous devons plutôt mettre en évidence la façon dont Dieu a conçu l’Église pour proclamer l’Évangile en étant simplement l’Église.

8. L’évangélisation repose sur l’amour et l’unité

Jésus a dit : « À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13.35). Dans le même sens, il a prié pour que ses disciples soient un « pour que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jean 17.20-21). Jésus dit que l’amour que nous nous portons les uns aux autres dans l’Église est la preuve que nous sommes réellement convertis. Et lorsque nous sommes unis dans l’Église, nous montrons au monde que Jésus est le Fils de Dieu. L’amour confirme notre état de disciple, et notre unité confirme le caractère divin de Christ. Quel témoignage puissant !

9. Une culture de l’évangélisation est renforcée par des pratiques et des attitudes droites

Nous devons nous assurer que nous voyons l’évangélisation comme une discipline spirituelle. Alors que nous prions pour nos amis non-chrétiens, nous devons avoir le désir de partager notre foi avec eux. Nous ne devons jamais prendre l’Évangile pour acquis dans nos conversations avec les non-chrétiens, de peur de le perdre. Nous devons considérer l’Évangile comme étant le centre sur lequel nous alignons nos vies, ainsi que la manière par laquelle on vient à Dieu pour être sauvé.

10. L’évangélisation doit être incarnée

L’un des plus grands besoins de nos Églises aujourd’hui, c’est d’avoir des responsables qui incarnent courageusement ce que signifie être un ambassadeur de l’Évangile. Les pasteurs et les Anciens doivent montrer l’exemple en partageant leur foi, en enseignant à d’autres comment être des ambassadeurs pour Christ et en appelant leur assemblée à faire de même.

 

Article traduit avec autorisation. Merci à Timothée Kapitaniuk pour la traduction.

9Marks

9Marks existe pour équiper les responsables d'églises avec une vision biblique et des ressources pratiques pour manifester la gloire de Dieu aux nations au travers d'églises en bonne santé. Dans ce but, 9Marks cherche à promouvoir dans les églises les 9 caractéristiques d'une église en bonne santé.

https://9marks.org

Articles pouvant vous intéresser

  • Etienne Omnès

    Que faire quand on est un simple membre qui n’a jamais vu son église évangéliser à proprement parler, mis à part deux ou trois efforts ponctuels?

    Aujourd’hui, je pourrai témoigner sans trop de problèmes, et répondre aux principaux obstacles apologétiques, je comprends suffisamment l’évangile (du moins je crois) mais je me rends compte que je ne sais pas du tout comment faire: si nous sommes censés aller à la rencontre du Monde, quelle est la méthode?

    • Je me permets de répondre à votre question. Pour ma part, j’ai 21 ans et je suis disciple de Jésus-Christ, je suis très loin d’être un docteur de la Bible, j’ai simplement les connaissances basiques de n’importe qu’elle authentique chrétien. Le Seigneur jésus dans son ordre de mission nous a dit : »Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. »

      Résultat : GRAND SUCCES pour moi ! J’évangélise plutôt des jeunes de mon âge ( 20 ans environ).

      Ma méthode est simple, je vais vers un groupe de jeune, et je pose cette simple question : « Bonjour, Qui d’entre vous à une quelconque douleur ou maladie ou quoique ce soit qui lui complique la vie ? » Je prie pour ceux qui sont malades et ils sont guéris, et très souvent instantanément. Hier, j’ai prié pour 6 personnes, 4 ont été guéris instantanément et 2 autres la guérison était assurément progressive. Les jeunes sont réellement très impressionné que Dieu est « capable » de guérir un mal de dos qui dure depuis plusieurs mois ou de voir une forte douleur à l’épaule soudainement disparaitre. Ils sont pour beaucoup profondément « bouleversé » de voir la puissance de Dieu et qu’Il n’est pas un Dieu muet et sourd !

      En effet, notre Dieu est fidèle, il suffit de croire en sa Parole et de ne pas être un simple « religieux » ! Si Dieu peut utiliser, moi jeune homme de 21 ans, Il peut assurément utiliser « des vétérans de la foi » ! N’ayez pas peur, devant les païens, les dons du Saint-Esprit tels que la Foi ou la parole de connaissance se manifeste très facilement, car ses désirs sont que la multitude découvre l’amour du Père et du Fils pour eux. Le Saint-Esprit m’a seulement dit : « Si tu accomplis mes désirs et je serai avec toi assurément »…

      Jésus ne disait t’il pas : »Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, ne me croyez pas. » Jean 10 : 37 ou encore Traduction de la parole vivante du même passage : « Si je n’accomplis pas les actions dignes de mon Père, si je ne fais pas sa volonté, VOUS N’AVEZ PAS BESOIN DE ME CROIRE. »

  • Excellent article, qui met le doigt là où ça fait mal ! Une bonne stimulation pour nous pousser à prier avec instance afin que l’Eglise – et en particulier la nôtre – retrouve cette culture de l’évangélisation, sans laquelle tous nos programmes et toutes nos méthodes ont si peu d’effet !