10 choses que vous devez savoir sur le ministère jeunesse

Deux pasteurs jeunesse relèvent 10 choses que vous devez savoir sur le ministère jeunesse!

1. Si vous n’incluez pas les parents, vous perdez votre temps

Lorsque je commençais à servir dans le ministère jeunesse, un mentor m’a dit: « Un ministère jeunesse efficace, ça n’existe pas. Le seul ministère efficace est le ministère jeunesse et familial. » En effet, l’Église doit éduquer les parents sur leur rôle en tant que premiers chefs spirituels de leurs enfants et fournir ensuite des outils pour mener à bien cette tâche.

Un ministère jeunesse efficace induit d’investir à la fois chez les jeunes et chez les parents.

2. Essayer de battre le monde à son propre jeu est une bataille perdue d’avance

L’Église ne sera jamais autant divertissante que le monde.

Il n’y a bien sûr rien de mal à avoir des moments « fun » au groupe de jeunes. Si nous sommes une famille en Christ, nous devons profiter et nous réjouir de notre communion. D’un autre côté, si le ministère jeunesse essaie d’avoir le côté fun et les jeux comme principale attraction, il ne concurrencera pas Netflix, la Playstation, les smartphones, le sport, les soirées pyjama, etc. Nous pouvons battre le monde dans le domaine du sens, du but, de l’espoir, de la paix, de la joie et de l’amour apportés par le Christ, et c’est cela qui devrait être l’attrait principal de nos ministères.

3. Les enfants ne sont pas stupides

Les enfants sont mis au défi intellectuellement à l’école. Nous ne devons pas niveler par le bas ce que nous leur enseignons à l’Église.

Les enfants sont capables d’apprendre la théologie, d’étudier la Bible et de comprendre les raisonnements apologétiques comme les adultes. Les Églises ne devraient pas hésiter à pousser les enfants à grandir dans leur connaissance de la Parole et de la vérité de Dieu.

4. Si vous ne faites rien d’autre, enseignez au moins aux enfants à définir avec précision ce qu’est l’Évangile

Vous ne pourrez garantir que les enfants accepteront et vivront l’Évangile, mais vous devez au moins vous assurer qu’un enfant puisse comprendre que le christianisme dans ses termes les plus simples tourne autour de l’œuvre de Dieu pour racheter et réconcilier les pécheurs avec lui par la vie, la mort et la résurrection du Christ.

Autrement dit, les enfants ont besoin de savoir que le christianisme concerne ce que Dieu a fait pour eux en Christ et, deuxièmement, ce que nous faisons pour lui en retour. Certains experts suggèrent qu’être clair sur l’Évangile est le facteur le plus important pour déterminer si un enfant va persévérer dans le christianisme en grandissant.

5. Les enfants ont avant tout besoin de sincérité, pas d’amusement

Beaucoup de personnes pensent qu’une personne engagée dans le ministère jeunesse doit être avant tout une personne énergique et amusante.

En réalité, les enfants mettront leur confiance, seront attirés et auront envie d’entendre une personne qui sera sincère. Les personnes qui ont profondément intégré l’Évangile dans leur vie et compris combien Dieu les aime ont souvent un grand pouvoir d’attraction et tendance à donner envie qu’on les écoute. Ces qualités transcendent les âges et sont plus importantes pour les enfants que quelqu’un qui connait  un millier de bonnes blagues. Par conséquent, les personnes qui ne sont pas super « fun » ne sont pas disqualifiées pour autant. Bien plus, les personnes d’un certain âge peuvent s’avérer d’une aide précieuse pour le ministère jeunesse d’une Église, même si elles n’ont pas l’énergie ou la « coolitude » d’un jeune homme de 25 ans.

6. Le ministère de la Parole exposée de manière textuelle fonctionne aussi avec les jeunes

Le célèbre impératif de Paul à Timothée « prêche la Parole » (2 Ti 4.2) s’applique tout autant aux responsables jeunesse qu’aux responsables de la communauté.

Peu importe l’âge, c’est la Parole de Dieu qui est censée être au centre du ministère de l’Évangile. Il y a bien sûr des techniques pédagogiques à développer, des illustrations appropriées à l’âge à utiliser et un langage contextualisé à employer. Mais à la racine du ministère jeunesse, cependant, on devrait trouver les mêmes convictions fondamentales sur l’importance d’être alimenté régulièrement par la prédication d’un enseignement biblique textuel sur la conversion, la croissance spirituelle et l’équipement pour le ministère.

7. Les jeunes peuvent être équipés pour servir l’Église aujourd’hui

Il est vrai que le travail dans le ministère jeunesse revêt un certain caractère temporaire: les étudiants sont avec nous pour une courte « saison » de la vie, et nous n’aurons souvent pas l’opportunité de voir à quoi ils ressemblent en tant que membres adultes et responsables dans l’Église locale. Néanmoins, même dans leurs années d’adolescence, notre travail en tant que responsables jeunesse est de les équiper pour « faire l’œuvre du ministère » dès maintenant, dans le contexte plus large du corps de l’Église locale (voir Ep 4.13).

Les jeunes ont beaucoup à offrir à l’Église dès aujourd’hui, et les leaders jeunesse devraient se donner de la peine afin de les équiper pour le ministère et le service.

8. Vous ne pouvez pas être le seul à récolter la moisson… et ce n’est pas grave!

« J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître » dit l’apôtre Paul en 1Co 3.6. Les responsables jeunesse peuvent, à certains moments, découvrir les joies de voir des jeunes se convertir ou grandir dans la foi et l’obéissance à pas de géants. À d’autres reprises, ils peuvent être appelés à l’œuvre fidèle, difficile et parfois ingrate de simplement « planter » les semences de la Parole et de l’Évangile dans la vie et le cœur des jeunes.

Mes amis, Dieu donne la croissance; quant à nous, nous sommes appelés à être fidèles dans notre témoignage pour lui, peu importe la personne qui plante, celle qui arrose, et celle qui parvient à récolter la moisson!

9. En tant que responsable jeunesse, vous devez vous souvenir de votre identité en Christ

Je ne peux vous dire le nombre de fois où j’ai eu à faire une introspection pendant mes années dans le ministère jeunesse pour me réaffirmer: « Jon, ne laisse pas ta valeur être déterminée par le fait que les jeunes te trouvent cool ou non! » Cela semble ridicule quand c’est ainsi verbalisé, mais bien trop souvent, nous plaçons presque inconsciemment notre identité dans le fait que les jeunes nous aiment ou ne nous aiment pas.

Responsables jeunesse, vous êtes des enfants de Dieu, rachetés par le sang de Christ et mis à part pour le ministère de l’Évangile pour sa gloire. Rappelez-vous cette vérité quotidiennement, et placez votre identité en elle. Ensuite, sortez et servez les étudiants avec joie et dans la liberté… même si tous ne pensent pas que vous êtes cool tout le temps.

10. Le ministère jeunesse est un travail important dans la perspective de l’éternité

J’ai connu la « tape dans le dos » métaphorique souvent donnée aux responsables jeunesse par les dirigeants chrétiens plus âgés et accomplis. Bien qu’il ne soit pas ouvertement communiqué, le message de ces hommes et femmes peut parfois être quelque chose du type: « C’est bien pour toi. Tu as de la chance de travailler avec les enfants. Un jour, tu auras une promotion et tu pourras accéder à un ministère réel auprès des adultes. »

Mes amis, votre travail quotidien est important et précieux dans la perspective de l’éternité. Vous parlez de la Parole de Dieu dans la vie d’étudiants à l’un des points les plus stratégiques et malléables de leur développement. Vous leur permettez de mettre l’Évangile sur leur cœur et dans leur âme alors qu’ils établissent la trajectoire de leur vie pendant les années d’école, de croissance et de maturité. Dieu vous utilise. Restez confiants. Restez encouragés. Vous devrez peut-être attendre l’éternité pour réaliser l’impact que vous avez pour Jésus-Christ et son Église.

Cameron Cole est un responsable des leaders jeunesse aux États-Unis et le président d’un ministère centré sur l’Évangile auprès des étudiants.

Jon Nielson est directeur d’une association chrétienne auprès des étudiants dans une université américaine. Auparavant, il a été pasteur et a conçu un programme de formation dans une école supérieure. Lui et sa femme, Jeanne, ont trois filles.

Les deux auteurs de l’article sont également auteurs du livre Gospel-Centered Youth Ministry: A Practical Guide (Un ministère jeunesse centré sur l’Évangile: guide pratique). Article traduit avec autorisation. Merci à David Steinmetz pour la traduction.

Auteur invité

Nous publions régulièrement des nouveaux auteurs sur ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser

One thought on “10 choses que vous devez savoir sur le ministère jeunesse

  1. Magele Seri dit :

    Le ministère des jeunes est déterminant car nombreux sont les adultes d´aujourd´hui qui se sont donnés au Seigneur dans leur jeunesse. C´est là que se prennent les décisions qui influenceront toute une vie. De bonnes bases sur la Parole de Dieu dans leur jeunesse leur évitera bien des tourments à l´avenir. Il n y a pas du tout à se sentir « Petit » en tant que responsable de jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image

La Grande Histoire
Un nouvel outil pour partager sa foi


DÉCOUVRIR GRATUITEMENT CET OUTIL
close-link