Emerveillée par la providence de Dieu en plein confinement!

« Vous devriez investir dans du matériel audio et vidéo de haute qualité pour enregistrer vos enseignements » . C’est ce genre de message qu’entendent les pasteurs du monde entier qui doivent faire face à la fermeture de leur église et aux nombreuses incertitudes qui sont encore à venir. C’est exactement le conseil que Daniel Henderson de Publications chrétiennes, m’a donné il y a plus d’un an. Aujourd’hui, j’y vois une coïncidence divine, un signe de la providence de Dieu.

Je lui avais exprimé mes regrets concernant le manque de ressources vidéos francophones d’enseignement biblique pour les femmes. Dans le monde anglophone des enseignantes de renommée internationale telles que Jen Wilkin, Melissa Krueger, Nancy Guthrie, Kathleen Nielson (et bien d’autres encore!) proposent des enseignements vidéos. Malheureusement, mes recherches en ligne et dans les librairies chrétiennes s’étaient avérées vaines: rien de tel n’existait en français.

Peu après, mon mari Dan – mon plus grand fan et mon support technique- a fait des recherches et acheté le microphone adéquat (il avait déjà un bon appareil photo). C’est ainsi qu’un jeudi matin, Dan a installé son trépied et appuyé sur « enregistrer » pour filmer mon étude biblique sur l’évangile de Marc. Depuis ce jour, j’ai essayé d’enregistrer chaque message que j’ai enseigné, même lorsque mon cameraman préféré et son équipement de haute qualité n’étaient pas disponibles.

J’ai souvent dû expliquer à mon auditoire pourquoi il y avait une caméra et un micro avant de commencer à enseigner. Comme personne n’avait jamais fait une telle chose auparavant, mon choix a dû paraître étrange, voire prétentieux. Mais, peu à peu, les gens ont saisi les bénéfices indéniables de ces vidéos. Les femmes qui étaient absentes à une étude pouvaient regarder le replay à la maison. Les participantes, quant à elles, pouvaient partager ce qu’elles avaient appris avec des sœurs d’autres églises.

Le 21 mars 2020 dernier, je me suis retrouvée en quarantaine suite à mon retour d’avion sur un vol international. C’est alors que j’ai commencé à échanger avec Daniel Henderson sur Facebook pour lui rappeler le judicieux conseil qu’il m’avait donné en novembre 2018: « Comme c’est providentiel que tu m’aies suggéré de filmer mes enseignements. Je n’aurais jamais pensé qu’un jour mon ministère d’enseignement se ferait principalement à travers des vidéos! » Il a répondu en citant le pasteur puritain John Flavel:

« La Providence de Dieu est comme les mots hébreux – elle ne peut être comprise qu’à l’envers. »

Ces mots ont réconforté mon cœur car j’étais justement en train de réfléchir à la volonté de Dieu pour nous tous, en cette période de crise sans précédent. Quelle merveilleuse nouvelle: même si l’avenir nous paraît sombre, nous savons que Dieu orchestre les événements que nous vivons pour sa gloire et notre joie! 

Avez-vous déjà fait une pause pour réfléchir aux bénédictions apportées par ce temps de confinement qui semble, à première vue, être un temps de malédictions? Si ce n’est pas le cas, demandez au Seigneur d’ouvrir vos yeux pour que vous puissiez voir sa main providentielle à l’œuvre tout autour de vous. Nous avons enfin du temps pour notre relation avec Jésus-Christ. Considérons ce temps particulier comme une grâce et réjouissons-nous de voir le plan de Dieu se réaliser. Quand tout cela sera terminé, puissions-nous regarder en arrière et voir à quel point les plans de Dieu étaient bons pour nous.

En attendant, étudions ensemble la Parole de Dieu. Si vous avez toujours voulu apprendre à étudier la Bible par vous-même, vous pouvez suivre ma série en quatre parties pour commencer à découvrir les vérités de l’Écriture et vous les approprier. Pour celles qui préfèrent plonger directement dans un livre de la Bible, découvrez l’Évangile selon Marc avec moi, avec des questions d’étude téléchargeables dans la section commentaires. Et pour les autres, restez connectées la suite arrive dans les prochaines semaines !


Pour aller plus loin:

Angie Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary.
Découvre sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser

>