Le chemin de la sagesse (Proverbe 2) – Florent Varak

Découvre cette prédication de Florent Varak sur Proverbes 2.1-22. Elle est la deuxième d’une série de 6 prédications que tu pourras retrouver -ici-.

La plupart des blogueurs ToutPourSaGloire.com sont également pasteurs. Aujourd’hui, tu peux toi aussi bénéficier de leurs enseignements grâce à notre nouveau podcast Prédications TPSG. Ces prédications, qui se veulent résolument textuelles et christocentriques, te feront redécouvrir le sens profond des Écritures et nourriront ta foi en Christ.

Tu peux écouter ce podcast sur Spotify, Deezer, Apple Podcasts et Google Podcasts.


Notes écrites de la prédication:

Comment devient-on sage? Comment ça marche l’acquisition de la sagesse? Salomon nous explique ce dont la sagesse doit faire l’objet: « La sagesse est un labeur et un bénéfice protecteur. »

Tu bosses dur pour obtenir la sagesse, tu récoltes une protection…

Les conditions de la sagesse (Pr 2.1-­4)

La sagesse est loin d’être une disposition naturelle de l’être humain. Il n’y a rien qui nous prédispose à être sage. Quelles conditions trouve-t-on? Remarquez la progression:

  1. Méditer activement la Parole de Dieu
  2. Exprimer vocalement son désir. C’est l’expression d’une dépendance. D’une affirmation qu’on a besoin d’une sagesse d’en haut.
  3. S’orienter vers ce que l’on recherche.

Voilà donc le défi. C’est de grandir en sagesse. Et c’est un processus; qui exige notre participation. Le texte sous­-entend que certaines personnes ne recevront pas les paroles de la sagesse, ne retiendront pas ses commandements, etc.

Ce qui est intéressant, c’est de repérer la progression, un peu comme un athlète qui franchit des obstacles, ou un étudiant qui acquiert des diplômes successifs:

  1. La discipline. Un terme qui dénote à la fois la correction, comme la volonté déterminée de poursuivre un apprentissage.
  2. Le discernement. C’est la capacité de discerner entre deux options.
  3. La compréhension. C’est la capacité de comprendre pourquoi, entre deux options, l’une a la préférence de Dieu.
  4. La prudence. D’une manière positive, désigne celui qui est avisé.
  5. La connaissance, pas uniquement intellectuelle, mais très personnelle et expérimentale de Dieu.

Les fruits de la sagesse (Pr 2.5­-11)

Avec le verset 5 commence une description des fruits que l’on cueille avec une marche sage: On grandit en Dieu. C’est-à-dire que la sagesse est motivée par la crainte de l’Éternel et aboutit à la connaissance de l’Éternel.

Voilà ce qui m’a encouragé:

Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime. Celui qui m’aime sera aimé de mon Père, moi aussi je l’aimerai et je me manifesterai à lui.

– Jn 14.21

Est-ce que vous vous sentez arrêté(e) dans votre marche? Est-ce que vous regrettez des mauvais pas dans le passé? C’est un bon signe. Le Seigneur titille votre cœur, comme un père vise à corriger son enfant pour l’encourager.

Regardez combien Dieu accompagne celui ou celle qui se met en marche selon Dieu (v.7s): Il ressource, protège, garde… Les Psaumes sont pleins de promesses que Dieu garde et veille sur ses enfants n’est-ce pas?

Et troisième fruit de celui qui se met à chercher la sagesse, il va comprendre les chemins à suivre.

C’est parfois difficile de fréquenter la Bible, de passer du temps à lire / méditer / réfléchir. De prier… De supplier Dieu qu’il accorde de la sagesse devant une épreuve ou une tentation, de se sentir emporté, mais en même temps soutenu, de persévérer dans un chemin de repentance et de droiture… Mais voilà. Il y a des fruits! En persévérant, on grandit…

Les menaces de la sagesse (Pr 2.12-­19)

Mais voilà qu’existent des ennemis de la sagesse. Des gens et des situations menaçant les hommes et les femmes qui recherchent la sagesse. En Éphésiens 6 nous lisons que les démons mettent en place des stratégies pour piéger les chrétiens. Ils sont là, sous le vocable du « méchant ».

Nous avons vu la progression de la sagesse. Regardons maintenant la progression de la folie, le chemin inverse. Il faut se représenter la folie comme la descente d’une échelle.

  1. Le naïf: Naïf. Le M. Simplet qui croit tout et s’égare vite.
  2. L’insensé: L’insensé est l’étape qui attend le naïf qui n’apprend pas.
  3. Le fou: Le kesil sans retenue devient fou.
  4. Le nabal: N’est utilisé qu’à quelques reprises (Pr 17.7,17; 30.22,32). Figure sombre. Il partage les caractéristiques des précédents mais va plus loin en se repliant pleinement contre Dieu
  5. Le moqueur: C’est la démarche la plus profonde de rejet de Dieu. Il méprise toute correction (Pr 9.7,8; 13.1; 15.12)

Les conséquences de la sagesse (Pr 2.20-­22)

20 Ainsi tu marcheras dans la voie des gens de bien, tu garderas les sentiers des justes. 21 Car les hommes droits demeureront dans le pays. Les hommes intègres y subsisteront; 22 mais les méchants seront retranchés du pays, les infidèles en seront arrachés.

– Pr 2.20-22

Comme je l’ai dit, la sagesse des Proverbes se distingue des sagesses existantes de l’époque (il y a plus de 3000 ans) par le fait qu’il y a une double orientation. Le livre des Proverbes met fréquemment en contraste la voie de la vie et celle de la mort.

  • Un chemin de vie, accompagné par des hommes et des femmes d’honneur. Ce sont des gens qui possèdent le pays d’Israël. La terre.
  • Un chemin de mort, où les hommes sont retranchés de l’héritage promis.

Conclusion

Tout au long de ce chapitre, il y a en filigrane la notion d’amitié – les bonnes, qui encouragent, en contraste avec les mauvaises, qui découragent la sagesse. J’aimerais conclure avec la description de l’amitié selon des Proverbes:

  • Elle est; fidèle: « Celui qui a des amis peut les avoir pour son malheur, mais il est tel ami plus attaché qu’un frère. » (Pr 18.24)
  • Elle est; franche: « Les blessures d’un ami sont dignes de confiance, les baisers d’un ennemi sont trompeurs. » (Pr 27.6)
  • Elle est; réciproque: Les échanges qu’apportent l’amitié bénéficient aux deux. Il y a un réconfort (Pr 27.9) et un apport mutuel. « Le fer aiguise le fer, ainsi un homme aiguise la personnalité de son prochain. » (Pr 27.17)
  • Elle est; sensible: Il sait ce qu’est le tact nécessaire dans l’amitié. Ne pas abuser de l’hospitalité par exemple (Pr 25.17), ne pas réveiller son prochain avec une bonne humeur trop matinale quand l’autre n’en a pas envie.
  • Elle est; fragile: La trahison, ou la calomnie peuvent avoir raison de l’amitié (Pr 16.28, 2.17, etc.), et elle doit donc être protégée.

Prédications TPSG

La plupart des blogueurs ToutPourSaGloire.com sont également pasteurs. Aujourd’hui, tu peux toi aussi bénéficier de leurs enseignements grâce à notre nouveau podcast "Prédications TPSG". Ces prédications, qui se veulent résolument textuelles et christocentriques, te feront redécouvrir le sens profond des Écritures et nourriront ta foi en Christ.

Articles pouvant vous intéresser