Maris, ce conseil peut sauver votre mariage

Avec un tel titre, difficile de tergiverser plus longtemps. Sans plus de détours, je vous propose un conseil qui peut sauver votre mariage: commencez à travailler à mi-temps!

Voilà, c’est dit. Maris, si vous voulez sauver ou consolider votre mariage, obtenez un emploi à mi-temps.

Je ferais bien d’expliquer d’emblée que je ne suis pas en train de parler d’un travail au sens littéral, qui vous demandera encore plus d’heures de travail loin de la maison. Ce que je veux dire, c’est que les maris devraient considérer le temps qu’ils passent à la maison avec leur famille avec le même engagement, la même prévenance et le même investissement que s’il s’agissait de leur travail.

De trop nombreux mariages sont menacés parce que le mari rentre à la maison épuisé mentalement, physiquement et émotionnellement par sa journée de travail. Il a fait son boulot en subvenant aux besoins de sa famille; maintenant il compte rentrer à la maison et s’écrouler dans le canapé, s’installer devant l’ordinateur ou mettre en œuvre tout autre moyen qui lui permettra de décompresser et de se détendre après une dure journée de travail. C’est peut-être une bonne chose de temps en temps, mais s’il agit ainsi de manière régulière, il va au devant de gros problèmes.

Il y a quelques années, après avoir été embauché à un nouveau poste, je rentrais à la maison mentalement et émotionnellement épuisé, plusieurs jours d’affilée. Rester allongé pour me reposer est alors devenu ma posture quotidienne. Un jour, ma femme est venue me voir et m’a dit: « Hé, on ne veut pas juste les restes! Ne donne pas à tous les autres le meilleur de toi-même pour ne nous servir que les restes! »

Sa remarque a eu sur moi l’effet d’une claque. Ma femme et ma famille étaient reconnaissantes que je subvienne à leurs besoins, mais elles ne désiraient pas s’en contenter. Ce qu’elles voulaient, c’était un père et un mari. En d’autres termes, être un mari représente davantage que simplement subvenir aux besoins matériels de sa famille. Le mari doit s’investir dans son foyer avec prévenance et persévérance.

Voilà pourquoi l’image d’un deuxième travail à mi-temps est aussi pertinente. En tant que maris, lorsque nous rentrons chez nous, nous devons nous investir autant, si ce n’est plus, dans notre vie de famille que dans notre travail. Un mari rentre à la maison dans l’objectif de diriger sa famille avec amour. Il doit être au service de sa femme en l’écoutant, en l’enseignant, en la nourrissant, en prenant soin d’elle. Ce n’est pas possible s’il doit d’abord se remettre de sa journée de travail ou s’il cherche à prendre du temps pour lui dont il a tant besoin. L’investissement et la prévoyance figurent dans la fiche de poste du mari. Nous devons nous donner à fond et bien faire notre travail.

« L’investissement et la prévoyance figurent dans la fiche de poste d’un mari. »

En tant que pasteur, je suis amené à assurer un suivi auprès des couples en difficultés, et je n’exagère pas en affirmant que dans 90% des cas, l’une des causes des problèmes dans le mariage vient d’un mari qui néglige ses responsabilités d’une manière ou d’une autre. Il se contente de subvenir aux besoins matériels de sa famille et oublie qu’il a aussi un rôle de berger et de chef du foyer. Remédier à cela ne résoudra pas tous les problèmes, mais permettra de réaliser des améliorations conséquentes dans de nombreux domaines.

Maris, permettez-moi ainsi de vous lancer ce défi: lorsque vous rentrez chez vous après le travail, agissez comme si vous repreniez un autre travail qui vous passionne dans un endroit que vous aimez. Soyez à l’écoute de votre femme, parlez-lui et enseignez-la. Jouez avec les enfants. Occupez-vous de quelques tâches ménagères. Faites des blagues. Lisez la Bible. Priez ensemble. Jouez à un jeu. Préparez un dessert. Réparez quelque chose de cassé. Flirtez avec votre femme. Asseyez-vous et parlez. Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur et de bonne volonté comme un homme qui est présent, qui s’engage pour sa famille au lieu de la fuir.

Erik Raymond est pasteur aux États-Unis, fait partie du mouvement de la Gospel Coalition et a écrit un livre sur l’évangélisation. Avec sa femme Christie, il a six enfants.
Article traduit avec autorisation. Merci à Corinne Banziger pour la traduction.

Auteur invité

Nous publions régulièrement des nouveaux auteurs sur ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image