LIVRE : Les grands philosophes parlent aux petits philosophes

Je ne sais pas trop quelle pertinence on peut accorder à mon opinion – la vingtaine et sans enfant – au sujet d’un album jeunesse! Ce petit avertissement donné, je crois que Les grands philosophes parlent aux petits philosophes (Sophie Boizard, Laurent Audouin) est un de ceux que j’aurais aimé que mes enfants aient dans les mains.

Des livres qui présentent des idées non bibliques, bonne ou mauvaise idée ?

Au premier abord, on peut être frileux à l’idée de proposer ce genre de lecture. « Où est le sage? Où est le spécialiste de la Loi? Où est le raisonneur de ce monde? Dieu n’a-t-il pas changé en folie la sagesse du monde? »  (1 Cor 1.20) Malgré leur renommée, les philosophes que le monde antique appréciait tant ne sont pas parvenus à la connaissance de Dieu nous rappelle l’apôtre.

Cependant, l’idée ici n’est pas de prendre pour argent comptant la pensée des philosophes, ni d’y placer toute sa confiance! Pour moi, un tel ouvrage, c’est fait pour faire découvrir ceux dont l’histoire a retenu le nom : Socrate, Descartes, Rousseau et Cie.  Aujourd’hui, des hommes y voient toujours une base solide sur laquelle s’appuyer.

D’ailleurs, à Athènes, Paul engage la conversation avec les épicuriens et les stoïciens, les deux principales écoles philosophiques du temps (Ac 17.18). Ce serait quand même intéressant de savoir de quoi il en retourne…

C’est le genre d’album qui se lit accompagné et  qui peut susciter de belles discussions entre parents et enfants. On lit que le mot philosophie signifie l’amour de la sagesse (p.8). Mais au fait, que dit la Bible au sujet de la sagesse?

Il y a des passages qui tranchent avec ce que Dieu nous communique dans la Bible, d’autres pas… « L’homme est la mesure de toutes choses » a dit Protagoras (p. 57). Est-ce que ça se tient vraiment ? Non. Mais c’est quand même une idée répandue de nos jours qu’il n’y a rien qui soit par nature absolument bon, vrai ou mauvais, faux. Alors ça vaut le coup d’en parler avec les enfants, non ?

Les grands philosophes parlent aux petits philosophes : notre avis

Tout d’abord, ça n’a strictement rien d’un manuel de terminale version junior (au cas où vous vous poseriez la question) !

C’est coloré, illustré, on ne se perd jamais dans des concepts théoriques, mais on suit les aventures de Joséphine et Léo. Fascinés par la découverte d’un petit carnet, ils nous proposent de le feuilleter avec eux…

Le concept c’est une citation connue d’un grand philosophe sur chaque page, accompagné d’une illustration et de quelques lignes qui nous aident à comprendre de quoi il s’agit… et à nous poser des questions. Très accessible, mais pas avant 9 ou 10 ans !

Myriam J.

A fait une licence d'histoire à la Sorbonne. Elle était une contributrice régulière au blog durant plusieurs années.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image