L’incarnation: comment les gens savaient-ils que Dieu allait venir?

Puisque Dieu est souverain, il est le seul à même de donner un aperçu prophétique de l’avenir. Dans sa grande miséricorde, il l’a fait dans l’Ancien Testament, pour son peuple. Pour son peuple, il a détaillé qui allait venir le sauver, comment il viendrait, où il viendrait, quand il viendrait et pourquoi il viendrait, afin que celui-ci puisse anticiper l’incarnation et le salut offert par Jésus-Christ.

Vers 4000 avant J.-C., après qu’Adam et Ève ont péché, Dieu leur a prophétisé que le Messie naîtrait d’une femme, sans faire référence à un quelconque père, ce qui insinue la naissance virginale. Cette prophétie a été donnée par Dieu lui-même, et c’était la première fois que l’Évangile était prêché: « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon » (Ge 3.15).

Vers 700 avant J.-C., Esaïe a prophétisé de manière précise comment Jésus entrerait dans l’histoire de l’humanité: « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel » (Esa 7.14). La promesse que la mère de Jésus serait une vierge enceinte par miracle est devenue réalité. Marie, la mère de Jésus, était une jeune femme pieuse et une vierge chaste qui est devenue enceinte par la puissance miraculeuse du St-Esprit. Jésus, nom qui signifie « il sauve son peuple de ses péchés », est venu en tant qu’ « Emmanuel », ce qui signifie « Dieu est avec nous ». Dieu est devenu homme à travers l’incarnation de Jésus-Christ.

Matthieu 1.22-23 révèle que la prophétie d’Esaïe s’est vraiment accomplie: « Tout cela arriva afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: “Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie ‘Dieu avec nous’”. »

Aux alentours de 700 avant J.-C., Michée a prophétisé que Jésus naîtrait dans la ville de Bethléhem: « Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l’origine remonte aux temps anciens, aux jours de l’éternité » (Mi 5.2).

Cette prophétie a été accomplie en Luc 2.1-7. César Auguste avait ordonné un recensement, ce qui obligeait chaque famille à s’enregistrer dans sa ville natale. Le père adoptif de Jésus, Joseph, devait donc retourner à Bethléhem car il était un descendant de la lignée de David. Dans la providence divine, ce recensement a été ordonné pile au moment où Marie était enceinte. Le couple a voyagé de Nazareth à Bethléhem, afin que Jésus naisse à Bethléhem, accomplissant ainsi la prophétie de Michée.

Quant à l’époque de l’incarnation de Jésus, Malachie a prophétisé en 400 avant J.-C.: « Voici, j’enverrai mon messager; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Éternel des armées » (Mal 3.1). Le messager dont Malachie a parlé était Jean le baptiste, qui a préparé le chemin pour l’incarnation de Jésus afin d’apporter la nouvelle alliance, et le Seigneur dont il est question est le Seigneur Jésus-Christ. Il est important que Malachie mentionne le fait que Jésus viendrait « dans son temple ». Étant donné que le temple a été détruit en 70 après J.-C. et qu’il n’a plus jamais été rebâti depuis, cela place l’incarnation de Jésus-Christ avant l’an 70. En pratique, cela signifie que nos amis juifs qui attendent toujours la venue de leur Messie l’ont manqué; ils attendent en vain car il est déjà venu dans son temple, apportant la nouvelle alliance du salut.

Esaïe prophétise en 700 avant J.-C. sur la raison pour laquelle Jésus devait être incarné: il est le « bras » du salut de Dieu descendu pour sauver des pécheurs (Esa 52.10). Le prophète dit aussi que Jésus viendrait dans des circonstances humbles, vivrait de grandes souffrances de la part des hommes afin de traiter leur péché par sa mort sur la croix, sa sépulture dans la tombe d’un homme riche et sa résurrection (Esa 53.1-12).

La raison de l’incarnation de Jésus a été manifestée, comme promis, lorsqu’il a souffert et est mort à la place des pécheurs (lui qui était sans péché), lorsque son corps a été placé dans le tombeau d’un homme riche, et lorsqu’il est revenu d’entre les morts pour rendre juste les injustes.

Angie Cheatham est l’une des rédactrices du blog crossway.org.
Article traduit avec autorisation. Merci à David Steinmetz pour la traduction.

Auteur invité

Nous publions régulièrement des nouveaux auteurs sur ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser