Les pasteurs qui chutent – 4 leçons pour nous tous

Durant mes études de théologie, j’ai suivi un cours sur le leadership, enseigné par le regretté Dr Howard Hendricks. Alors que nous parcourions la vie de David, le professeur nous a parlé d’une étude qu’il avait effectuée sur un groupe d’hommes engagés dans un ministère à temps plein et qui étaient tombés dans un péché les disqualifiant moralement.

À cette époque, je n’étais chrétien que depuis quelques années, mais malheureusement, le sujet était déjà actuel. J’avais déjà vu plusieurs personnes, que j’aimais et respectais, tomber dans de sérieux compromis avec le péché. Ce genre de chutes devenait parfois si fréquent que je me sentais comme sur la plage spirituelle du débarquement en Normandie, observant les vies de mes camarades tomber tout autour de moi.

L’étude du professeur portait sur 246 serviteurs à plein temps ayant vécu une faillite morale. De ce que notre enseignant pouvait discerner, ces hommes étaient des disciples de Jésus, nés de nouveau. Alors qu’ils partageaient un salut commun, ils partageaient aussi une expérience commune de dévastation. Durant les 24 mois précédents, ils avaient tous été impliqués dans une affaire extra-conjugale.

En interrogeant chaque enquêté, le Dr Hendricks a ainsi recensé quatre caractéristiques communes à tous ces hommes:

1. Aucun n’était impliqué dans une réelle forme de redevabilité personnelle.

2. Ils avaient quasiment cessé de prendre un temps de culte quotidien, de prière et de lecture de la Bible.

3. Plus de 80% des hommes se sont engagés sur le plan sexuel avec une femme avec laquelle ils passaient beaucoup de temps, souvent dans des entretiens pastoraux.

4. Sans exception, chacun des 246 hommes était convaincu que ce type de chute « ne m’arriverait jamais ».

À la lumière de cette enquête, je pense à quelques leçons. Celles-ci sont valables pour les pasteurs, les plombiers, les mères au foyer, ou n’importe qui d’autre qui veut suivre le Christ.

1. Le péché prospère dans l’isolement

Satan vit dans les ténèbres et aspire à nous y faire rester, nous aussi. Il le fait parce que le mensonge survit bien mieux dans les ténèbres. Dieu le sait, et c’est pour cela que quand il nous appelle à lui, il nous appelle aussi dans l’Église.

Dieu a créé l’Église dans de nombreux buts. L’un d’entre eux consiste à former une communauté de personnes qui s’entraident à combattre le péché et à aimer le Seigneur. Il veut créer entre nous des relations où nous pouvons nous dire la vérité dans l’amour (Ép 4.15, 25), nous confesser les péchés les uns aux autres (Ja 5.16), et nous aimer réciproquement, suffisamment pour nous reprendre les uns les autres si nous nous éloignons (Mt 18.10-20, Gal 6.1-2, Ja 5.19-20).

La question que j’aimerais vous inviter à vous poser est la suivante: Qui vous connait? Je veux dire réellement? Qui, n’ayant pas simplement la permission de vous poser des questions touchant à votre intimité, le fait concrètement? Répondez-vous à ses questions honnêtement, ou bien cachez-vous des détails et déguisez-vous votre péché pour sauvegarder votre image?

Ne vous privez pas de l’aide divine et bienveillante disponible dans les relations d’amour fraternel.

2. Si vous jouez avec le péché, vous tomberez dans le péché

La pente du péché est glissante. Plus vous marchez au bord du précipice, plus votre pied risque de déraper. Les hommes rencontrés pendant l’enquête se mettaient eux-mêmes en danger, encore et encore. Ils ignoraient les paroles de Salomon qui mettaient en garde ses fils: « Éloigne-toi du chemin qui conduit chez elle, et ne t’approche pas de la porte de sa maison » (Pr 5.8).

Ces hommes n’ont pas gardé leur cœur, ni les cœurs de ceux qu’ils étaient censés protéger. Au lieu de cela, ils se sont laissé aveugler par les attraits trompeurs du péché (Ep 4.22, Hé 3.13) et entrainer dans le fossé de la destruction (Mt 15.14).

Dans quels domaines jouez-vous avec le péché? Comment nourrissez-vous les convoitises de la chair (Ro 13.14)? Quelles protections avez-vous négligées? Quels détails êtes-vous en train de cacher? Quels courriers électroniques êtes-vous en train de supprimer? Quel historique de recherche êtes-vous en train d’effacer?

Le péché se couche à votre porte (Ge 4.7) et le tentateur cherche une occasion pour se jeter sur vous (1 Pi 5.8). Dans quelle mesure rendez-vous sa tâche plus facile?

Fuyez le péché, ne jouez pas avec lui (Ge 39.6-12, Pr 5–7, Ro 6.12-13, 2 Ti 2.22, 1 Pi 2.11).

3. La fierté nous aveugle sur notre faiblesse

Beaucoup d’entre nous pensent que ce type de péché grave ne nous arrivera jamais, comme le pensaient tous ces pasteurs. Mais 1 Corinthiens 10.12 nous avertit ainsi: « Que celui qui croit être debout prenne garde de tomber! » N’oublions pas que Samson (l’homme le plus fort de la Bible), Salomon (l’homme le plus sage de la Bible) et David (l’homme selon le cœur de Dieu) ont tous été vaincus par les tentations d’ordre sexuel (Ju 14–16, 1 R 11.1-8, 2 Sa 11–12, Ps 51). Personne n’est au-dessus des tentations du péché. Si vous en doutez, vous êtes déjà sur le chemin d’une grande chute.

Frères, prenez garde. Proverbes 16.18: « L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute. »

4. La pureté est cultivée en aimant Jésus

Dans chacune des vies des personnes de l’enquête, il y a un moment où ces hommes se sont laissés aller. Leurs prières sont devenues moins passionnées. Les promesses de la Parole de Dieu ont pris la poussière. L’amour pour Jésus est devenu quelque chose dont on parle au passé.

La séduction du péché et la tentation de tout sacrifier pour satisfaire les désirs intérieurs sont devenues trop fortes pour pouvoir y résister.

Mais Christ est plus puissant. Écoutez à nouveau ces promesses:

« Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » (Hé 4.14-16)

Frères et sœurs, il n’y a pas de plus belle assurance que celle de l’aide apportée par le Seigneur Jésus-Christ. Il se tient prêt à la droite de Dieu pour nous offrir la grâce et la miséricorde dont nous avons tellement besoin.

Ne permettez pas à votre cœur de se refroidir envers le Seigneur qui vous aime tant. Approchez-vous de lui chaque jour, moment après moment, dans l’espérance qu’il vaut mieux qu’aucun de ces plaisirs fugaces qui peuvent séduire votre cœur. Ne le recherchez pas seulement dans les jours de désespoir, mais chaque jour. Marchez avec lui. Ravivez la passion. Suppliez-le de vous aider. Il est capable de le faire, et il a grand plaisir à le faire!

« Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraitre devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse, Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles! Amen! » (Jud 1.24-25)

Viens, Seigneur Jésus, viens.

Garrett Kell est pasteur et auteur du blog All Things For Good, un blog d’édification pour les chrétiens.
« Les pasteurs qui chutent – 4 leçons pour nous tous » a été traduit de l’anglais avec autorisation de l’auteur. Merci à Cédric Jung pour la traduction.

Auteur invité

Nous publions régulièrement des nouveaux auteurs sur ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser

  • Charlotte Gauthier dit :

    wow ! article super édifiant, merci beaucoup !!

  • >