Claude Ignerski : le retour de Jésus (pas encore)

Nous avons dénoncé les fausses prophéties de Claude Ignerski dans un article précédent publié en novembre 2014. Cet homme annonçait l’enlèvement de l’Eglise pour septembre 2015. Plus précisément, pour Rosh Hashana 2015. Le dimanche 13 septembre à 16h, il disait même sur Facebook que l’enlèvement aurait lieu lundi 14 septembre entre 8 et 9h, et il encourageait ses disciples à aller dans la rue pour rendre l’événement encore plus visible. Le dernier message sur son compte disait que l’enlèvement aurait lieu avant 18h aujourd’hui.

Screen Shot 2015-09-15 at 14.54.59

Capture d’écran faite à 14:54 le 15 septembre 2015

Nous sommes mardi 15 septembre, 18h01. La fête du Nouvel An Juif est passée. Christ n’est pas revenu. Que faire?

Que faire?

Priez pour Ignerski

Cet homme a engagé toute sa crédibilité. Le voilà devant une évidence dure à digérer. Il s’est trompé. Priez pour lui. Ça ne doit pas être facile de constater ne pas avoir été inspiré comme il a cru l’être. Priez qu’il admette publiquement son erreur. Priez qu’il se repente d’une autorité spirituelle qu’il a usurpée en attribuant au Saint Esprit des paroles qu’il n’a pas prononcées. Priez qu’il se soumette à l’Écriture seule. Priez qu’il se joigne à une Église sérieuse pour remettre sa vie et son enseignement sous la sagesse d’un collège d’anciens. Priez qu’il soit accueilli aimablement par des frères conscients de la fragilité de tout un chacun.

Priez pour ceux qui l’ont suivi

Certains milieux foisonnent d’hommes et de femmes qui vont d’un prophète à un autre. D’une révélation à une autre. Mais ils oublient ainsi que la seule autorité, c’est la Parole de Dieu. C’est elle seule qui a été inspirée pour nous instruire et nous corriger (2 Ti 3.16-17). Ils oublient également que c’est le Fils de Dieu qui est l’auteur de la foi et la mène à la perfection (Hé 12.2). Pas un homme, aussi « intéressant » ou sensationnel qu’il puisse être. Ils oublient enfin que le Saint Esprit a pour rôle essentiel d’exalter Christ et de nous conduire dans la sanctification en nous rappelant les paroles du Christ (Jn 16.12-15). Priez que de cette folie naisse une faim de vérité – une faim de l’Écriture.

Christ est notre espérance – pas une date

Christ revient bientôt. La Bible l’affirme clairement. Nous croyons qu’il peut revenir à tout instant. Aujourd’hui. Demain. Dans 100 ans. Dans 1000 ans. Il y a eu des centaines (des milliers?) de prédictions sur la fin des temps. Nous sommes surpris que cela continue encore! Jésus reviendra quand nous ne l’attendrons pas (Mt 24.44 ; 2 Pi 3.10), et il ne nous appartient pas de connaître le temps que le Père a fixé de sa propre autorité (Ac 1.7).

Jésus est notre espérance. Nous avons tout pleinement en lui. C’est lui l’objet de notre amour et de notre service.

Si des faux prophètes nous déçoivent, revenons sur le terrain sûr de l’Ecriture. Sur le message de l’Évangile. Sur une vie attachée à l’Esprit de vérité, telle que la Bible décrit cette vie. Dans une fraternité de l’Église. Dans une volonté de proclamer l’ Évangile de Jésus Christ. Dans l’attente de son retour… quand il le souhaitera.

Florent Varak

Florent Varak est pasteur, auteur de plusieurs livres , conférencier, professeur d'homilétique à l'Institut biblique de Genève, enseignant à l'Ecole biblique de Lyon et nouveau directeur international du développement des églises évangéliques des Frères (Encompass).

Articles pouvant vous intéresser

Comment organiser un culte pour chrétiens et non chrétiens?

Webinaire Gratuit et en direct Dimanche 24 Juin 20h30!
JE RÉSERVE MA PLACE MAINTENANT
Fermer