Enseignement des enfants: comment amener des applications pertinentes?

Cet article fait partie d’une série sur l’enseignement biblique des enfants dont vous pouvez trouver le sommaire ici.

Et si les enfants se sentaient concernés par des récits datant de plusieurs milliers d’années…? Pour atteindre ce but et viser une transformation en enseignant la Bible aux enfants, le moniteur d’école du dimanche est amené à donner des exemples d’applications pour que les enfants puissent saisir le lien entre le texte biblique et leur vie. 

Ceux-ci peuvent concerner:

  • les pensées (manières de concevoir Dieu, l’être humain, le monde)
  • les paroles 
  • les actions

On a hélas tendance à résumer les applications à des comportements à suivre. Mais les enseignements bibliques peuvent nous révéler notre besoin de lui et comment il peut nous transformer de manière bien plus large.

Voici quelques conseils:

1. Garder en tête l’objectif

Réciter des phrases apprises par cœur ou lire sa préparation retentit rarement autant que s’adresser sincèrement aux enfants, en gardant ce qu’on vise en tête tout en s’adaptant à eux. Le ton, les mots, l’attitude ne sont pas les mêmes quand on réalise vraiment ce qu’on est en train de faire: viser le cœur des enfants, chercher à ce qu’ils se sentent compris et les interpeller par une vérité qui nous a nous-même interpellés.

2. Connaître l’auditoire

Plus nous connaîtrons les enfants à qui nous nous adressons, plus nous saurons apporter des applications pertinentes par rapport à leur vie, leurs défis et leurs joies. Il est donc très important de chercher à les connaître personnellement en nous saisissant, par exemple, des moments informels avec eux et en discutant avec leurs parents.

3. Varier les formes

Si nous amenons les applications toujours au même moment et de la même façon, il y a de fortes chances qu’elles n’aient pas le même impact. Pour éviter cela:

        – Choisir à quel moment formuler des exemples d’application en fonction du texte. Au lieu de les lister systématiquement à la fin, il est possible d’avoir pour accroche la description d’une situation qui serve d’application. Il est aussi possible de mêler l’application à la narration de manière assez subtile, ou encore de faire une pause franche au moment du texte où on découvre l’idée principale etc…

        – Décrire des situations de manière assez précise ‘et anecdotique’ où la plupart des enfants pourraient se reconnaître.

        – Présenter une scène fictive dans laquelle il y a des personnages inventés avec lesquels ils pourraient s’identifier.

        – Lister des idées très concrètes qu’ils pourraient mettre en place dans leur vie de tous les jours.

        – Opposer des façons de penser qu’ils peuvent avoir s’ils n’appliquent pas les enseignements du texte avec celles qu’ils auraient en les appliquant.

        – Lier les applications à la prière en proposant à chaque enfant qui le souhaite de déterminer un changement qu’il souhaite voir et prier pour cela.

4. Se mouiller

Ne pas hésiter à commencer par soi: Comment est-ce que nous sommes personnellement concernés? On leur montre ainsi que nous sommes aussi pécheurs et que nous avons aussi besoin de nous saisir de la grâce de Dieu.

Ainsi, n’hésitons pas à intégrer de courts extraits de notre témoignage personnel. Les enfants y sont particulièrement attentifs et cela peut avoir une grande puissance d’entendre comment Dieu a transformé la vie de quelqu’un qu’ils connaissent et pour qui ils ont beaucoup d’estime. Il y a de grandes chances que certains enfants s’identifient aux adultes qui sont passés par des situations similaires aux leurs.


C’est le domaine de l’enseignement des enfants pour lequel je suis le plus consciente, en ce moment, de mon besoin de progression. Si vous avez des retours d’expérience ou des précieux conseils à partager je suis très preneuse!

Même les meilleures applications au monde seraient complètement inutiles sans l’œuvre de l’Esprit de Dieu dans le cœur des enfants

Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.

Éphésiens 6.18

3 ressources pour aller plus loin


Valérie Charrier

Mariée à David et mère d'un petit Matthieu, Valérie, initialement professeur des écoles, est responsable de l'enseignement des enfants au sein de l'Église les deux rives à Toulouse tout en continuant une formation théologique en ligne.

Articles pouvant vous intéresser

>