Conséquences de l’Évangile #1 Une nouvelle identité

Quels sont les changements que l’Evangile provoque dans la vie du disciple  de Jésus-Christ? Quels fruits doit-on chercher à cultiver dans nos vies et dans l’église locale? Paul Monclair (cf biographie en fin d’article) propose de répondre à ces questions dans une série de trois articles. Nous allons voir dans ce premier article comment l’Evangile nous restaure dans notre relation avec notre Père et l’importance de cultiver notre relation avec Dieu. 

Une nouvelle identité : enfant de Dieu.

« Voyez de quel amour le Père nous a témoigné pour que nous soyons appelés enfants de Dieu » 1 Jean 3.1 (SEG21)

L’Évangile de Jésus-Christ est si merveilleux. C’est la plus belle nouvelle qui soit. Il est difficile de saisir la profondeur de l’amour que le Père nous a prouvé en livrant son Fils unique, Jésus-Christ, à la croix pour nous racheter de nos fautes.

Alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Il nous sauve ainsi de la condamnation que nous méritions tous.

Un des changements extraordinaires que l’Évangile provoque dans notre vie, dès aujourd’hui et pour l’éternité, c’est que notre relation avec notre Père céleste est restaurée. Nous sommes assurés de vivre en sa présence.

Notre péché nous séparait de notre créateur, Dieu parfaitement saint, sans l’ombre d’une faute…  En devenant péché pour nous à la croix du calvaire, Christ a « effacé l’acte rédigé contre nous qui nous condamnait par ses prescriptions, et il l’a annulé en le clouant à la croix ». Colossiens 2 :14 (SEG21)

Il nous a réconciliés avec notre Père céleste par son sang versé à la croix, alors que notre péché nous destinait à vivre l’éternité dans nos fautes, séparés de Dieu.

Vous allez peutêtre me dire, « On est au courant de tout ça, pourquoi écrire un article sur quelque chose de si simple ? »

Je crois que l’Évangile de Jésus-Christ ne doit pas être simplement un événement passé dont on connaît le déroulement, mais il devrait être au centre de nos affections et sentiments les plus profonds.

Quand on se souvient de l’œuvre de Christ pour nous, et qu’on laisse l’Esprit-Saint diriger complètement nos vies à la lumière de la Parole de Dieu, l’Évangile produit du fruit dans nos vies.

Le premier de ces fruits est, il me semble, une intimité profonde avec notre Père, par l’intermédiaire de Jésus-Christ notre sauveur.

Jésus lui-même, lorsqu’il enseignait les disciples, les encourageaient à vivre cette intimité avec le Père. Dans sa prière, devenu célèbre dans le monde entier, il dit aux disciples de prier ainsi « Notre Père ». Ça nous parait classique et du « déjà vu, déjà entendu », mais ce que Jésus enseigne là est révolutionnaire !

Parler à Dieu comme son Père ?!  Dieu est tellement grand et son nom est tellement saint que quand on lit le nom de Dieu « YWHW » (qui veut dire : l’Eternel) dans les Écritures en Hébreu, les juifs ne prononcent pas ce nom, mais le remplacent par « Adonaï » (qui veut dire : le Seigneur). Appeler Dieu son Père était donc révolutionnaire au temps de Jésus, mais quand on y pense, ça l’est tout autant aujourd’hui !

Oui Dieu n’est pas un Dieu lointain, mais il s’est révélé à nous en la personne de son Fils, le Seigneur Jésus-Christ. Quel privilège donc de pouvoir, par sa Grâce, nous approcher de notre créateur avec une pleine assurance.

Par le Saint-Esprit, répandu sur nous, nous sommes maintenant en relation intime avec le Père. Cette relation reste néanmoins un jardin à cultiver.

Jésus nous donne une clé importante dans ses enseignements :  « […] quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le secret. Et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra [ouvertement] » Matthieu 6.6 (SEG21)

Le danger est de laisser des choses nous empêcher de « fermer notre porte » pour passer du temps d’intimité avec Dieu. On connaît tous la liste: Facebook, Youtube, les séries, et j’en passe…

J’ai une donc question à nous poser à tous. Je t’invite à prendre quelques instants pour y réfléchir dans la prière.

Quelles sont les « portes » que je dois apprendre à fermer dans ma vie pour cultiver ma relation avec la Père ?

A propos de l’auteur:

Paul MonclairPaul Monclair est évangéliste à France évangélisation. Basé à Nantes, il est disponible pour se déplacer dans toute la France et à l’étranger, pour annoncer l’Évangile et enseigner. Il est impliqué en particulier dans le travail auprès des étudiants et de la jeunesse. Découvrez sa page sur le site de France évangélisation

Pour aller plus loin:

Matthieu et Stéphane

Stéphane et Matt se sont rencontrés à l'Institut Biblique de Genève. Là, contre toute attente, ils s'entendent à merveille. Depuis ils bloguent ensemble sur le site ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image