7 conseils pour les hommes attirés par les hommes (et 2 conseils pour les autres)

NDLR: L'auteur de cet article a souhaité rester anonyme. Il suit avec nous le défi des 31 jours de pureté sexuelle. Par email, relevant qu'on n'avait pas abordé les tentations homosexuelles dans les méditations quotidiennes des 31 jours, il a proposé des conseils tirés de son expérience. Il a accepté que son email soit publié pour le bénéfice de tous:

« Merci pour l’initiative #31JDP. Utile pour les gars en général je suis sûr. Utile pour moi en particulier j’en témoigne. Un commentaire que j’aurais bien mis en anonyme… si je savais faire… parce que je ne veux pas que ceux que je connais se demandent de quels gars je parle! Il me semble qu’il n’a pas été question des gars qui se galèrent avec l’homosexualité. Et si on parle d’impureté pour briser les tabous pour aller vers un progrès, les chrétiens attirés par des gars ont aussi besoin de briser ce tabou. En tout cas, voila ce que j’ai appris à travers leur situation:

Quelques infos d’abord:

  1. J’imagine que ce n’est pas une surprise, mais pour certains peut-être ça l’est : oui, les chrétiens qui sont attirés par les gars, ça existe. Dans mon petit réseau, j’en compte une bonne demi-dizaine, et c’est en comptant seulement ceux qui m’en ont parlé.
  2. Et ce n’est pas que des chrétiens tièdes: j’en connais qui ne savent pas vraiment s’ils sont chrétiens, oui, mais j’en connais aussi qui sont super engagés, consacrés.
  3. Parmi ceux qui sont chrétiens engagés, il y en a qui sont vraiment passé à l’acte, qui s’en sont repenti, mais qui sont encore tentés de le refaire.

7 conseils pour les chrétiens attirés par les gars:

  1. Tu as probablement encore plus honte d’en parler que ceux qui se galèrent avec les filles, mais comme plusieurs méditations l’ont rappelé, ce n’est pas un combat qui se gagne seul. C’est vrai aussi pour toi.
  2. Il te faut trouver un autre gars à qui te confier, qui prie pour toi. En fait, ça te fait aussi peur d’en parler, parce que c’est difficile d’être intime avec un autre gars, parce que la différence entre amitié spirituelle profonde et attirance amoureuse ou sexuelle est compliquée à gérer pour toi. Tant pis, prends le risque, tu as besoin d’apprendre à avoir un ami gars ; aucun chrétien ne peut vivre sans ça. Et ne fuis pas dès que tu es attiré par lui, sinon tu n’auras jamais une telle amitié. Bien sûr, assure-toi avant que ce n’est pas une lutte pour lui, sinon vous risquez de vous mettre en danger.
  3. Ne désespère pas par rapport à ton avenir, à la possibilité de fonder une famille, etc… Il est dans la plupart des cas possible de se marier avec une femme, même si tu es attiré par les gars en général. Il est possible de vivre la complicité, l’amour, la tendresse, et même d’avoir une sexualité épanouie. Peut-être que tu lutteras toute ta vie pour ne pas mater les gars, pour ne pas soupirer après la tendresse d’un gars envers toi, pour ne pas fantasmer sur des aventures homo-érotiques, pour ne pas aller sur les sites porno gays. Même après le mariage. Mais investis dans ton mariage, c’est aussi en cherchant le bien qu’on peut espérer être vainqueur du mal.
  4. Aie toujours toujours toujours un gars auprès de qui tu es redevable. Bien souvent tu seras tenté de baisser les bras, d’abandonner la lutte, de te dire que « de toutes façons tu es comme ça » (ce qui est faux, Dieu ne t’a pas créé homo), et si personne ne sais ce que tu penses, fais, ou regardes, ce sera trop facile de glisser, et de te rendre encore plus dépendant de ça. Tu as une faiblesse. N’aies pas honte d’avoir besoin de l’aide d’un ou plusieurs frères.
  5. Ne crois pas que la masturbation est une échappatoire. Faire baisser la pression par ce moyen-là, oui ça coupe l’envie (pour un petit moment). Mais pour toi en particulier qui est troublé voire excité par l’anatomie masculine, la masturbation se rapproche d’un acte homosexuel, et te piège encore plus: tu n’as même plus besoin de fantasmer en pensant à un homme, tu as un corps d’homme sous la main et sous les yeux.
  6. Ne te dis pas que tu es pire qu’un autre. Je pense que c’est aussi impur de fantasmer sur un gars que de fantasmer sur une fille à qui tu n’es pas marié. C’est peut-être plus compliqué à gérer, ça a probablement plus de conséquences dans tes projets de vie, mais ça n’est pas plus coupable. Pour les deux, le même remède: la croix, qu’on s’approprie par la repentance et la confession. Pour les deux, la même certitude: Dieu ne t’aime pas moins quand tu as péché.
  7. Ah, juste pour qu’on soit clair: l’homosexualité est quand même un péché. Ce n’est pas parce qu’on est dans un monde qui marie indépendamment du sexe que ça devient bon devant Dieu. Il y a des choses qui sont clairement culturelles dans les commandements bibliques. Quand je dis clairement, c’est que le texte lui-même montre que c’est culturel. Quand c’est dit que les homosexuels n’hériteront pas le Royaume de Dieu (1 Corinthiens 6.9), il n’y a aucune trace de culturel dans le texte. C’est actuel aujourd’hui aussi, en France aussi. Ça ne veut pas dire que si tu te galères avec ça tu n’hériteras pas le Royaume de Dieu. Ça veut dire que si tu as été placé dans le Royaume de Dieu en étant mis au monde de nouveau, tu ne peux pas considérer comme une possibilité valable de céder à tes penchants. Tu entres dans une lutte contre ta chair (et le monde et Satan, évidemment). Parfois tu chuteras. Probablement. Mais tu n’as pas d’autre possibilité que de lutter à mort.

2 remarques pour ceux qui ne sont PAS attirés par les gars:

  1. Certains de vos frères peuvent être vraiment blessés par vos blagues sur les « tapettes ». Vous rajoutez à leur culpabilité. Et la culpabilité n’est pas ce qui fait progresser. « C’est pourquoi, si par une blague je fais chuter mon frère, jamais plus je ne ferai cette blague, afin de ne pas faire chuter mon frère » (oui, j’ai pris des libertés avec 1 Co 8.13).
  2. Sans oublier que c’est un contre-témoignage terrible. Les non-chétiens homosexuels, ce n’est pas la meilleure manière de leur annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus que de commencer par les insulter, même dans des blagues. « Ne soyez une pierre d’achoppement ni pour les hétéros, ni pour les homos, ni pour ceux qui portent un regard favorable sur l’homosexualité » (cette fois c’est 1 Co 10.32 que je trafique). »

 

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image