7 conseils pour les gars attirés par les mecs (et 2 conseils pour les autres)

NDLR: L'auteur de cet article a souhaité rester anonyme. Il suit avec nous le défi des 31 jours de pureté sexuelle. Par email, relevant qu'on n'avait pas abordé les tentations homosexuelles dans les méditations quotidiennes des 31 jours, il a proposé des conseils tirés de son expérience. Il a accepté que son email soit publié pour le bénéfice de tous:

« Merci pour l’initiative #31JDP. Utile pour les gars en général je suis sûr. Utile pour moi en particulier j’en témoigne. Un commentaire que j’aurais bien mis en anonyme… si je savais faire… parce que je ne veux pas que ceux que je connais se demandent de quels gars je parle! Il me semble qu’il n’a pas été question des gars qui se galèrent avec l’homosexualité. Et si on parle d’impureté pour briser les tabous pour aller vers un progrès, les chrétiens attirés par des gars ont aussi besoin de briser ce tabou. En tout cas, voila ce que j’ai appris à travers leur situation:

Quelques infos d’abord:

  1. J’imagine que ce n’est pas une surprise, mais pour certains peut-être ça l’est : oui, les chrétiens qui sont attirés par les gars, ça existe. Dans mon petit réseau, j’en compte une bonne demi-dizaine, et c’est en comptant seulement ceux qui m’en ont parlé.
  2. Et ce n’est pas que des chrétiens tièdes: j’en connais qui ne savent pas vraiment s’ils sont chrétiens, oui, mais j’en connais aussi qui sont super engagés, consacrés.
  3. Parmi ceux qui sont chrétiens engagés, il y en a qui sont vraiment passé à l’acte, qui s’en sont repenti, mais qui sont encore tentés de le refaire.

7 conseils pour les chrétiens attirés par les gars:

  1. Tu as probablement encore plus honte d’en parler que ceux qui se galèrent avec les filles, mais comme plusieurs méditations l’ont rappelé, ce n’est pas un combat qui se gagne seul. C’est vrai aussi pour toi.
  2. Il te faut trouver un autre gars à qui te confier, qui prie pour toi. En fait, ça te fait aussi peur d’en parler, parce que c’est difficile d’être intime avec un autre gars, parce que la différence entre amitié spirituelle profonde et attirance amoureuse ou sexuelle est compliquée à gérer pour toi. Tant pis, prends le risque, tu as besoin d’apprendre à avoir un ami gars ; aucun chrétien ne peut vivre sans ça. Et ne fuis pas dès que tu es attiré par lui, sinon tu n’auras jamais une telle amitié. Bien sûr, assure-toi avant que ce n’est pas une lutte pour lui, sinon vous risquez de vous mettre en danger.
  3. Ne désespère pas par rapport à ton avenir, à la possibilité de fonder une famille, etc… Il est dans la plupart des cas possible de se marier avec une femme, même si tu es attiré par les gars en général. Il est possible de vivre la complicité, l’amour, la tendresse, et même d’avoir une sexualité épanouie. Peut-être que tu lutteras toute ta vie pour ne pas mater les gars, pour ne pas soupirer après la tendresse d’un gars envers toi, pour ne pas fantasmer sur des aventures homo-érotiques, pour ne pas aller sur les sites porno gays. Même après le mariage. Mais investis dans ton mariage, c’est aussi en cherchant le bien qu’on peut espérer être vainqueur du mal.
  4. Aie toujours toujours toujours un gars auprès de qui tu es redevable. Bien souvent tu seras tenté de baisser les bras, d’abandonner la lutte, de te dire que « de toutes façons tu es comme ça » (ce qui est faux, Dieu ne t’a pas créé homo), et si personne ne sais ce que tu penses, fais, ou regardes, ce sera trop facile de glisser, et de te rendre encore plus dépendant de ça. Tu as une faiblesse. N’aies pas honte d’avoir besoin de l’aide d’un ou plusieurs frères.
  5. Ne crois pas que la masturbation est une échappatoire. Faire baisser la pression par ce moyen-là, oui ça coupe l’envie (pour un petit moment). Mais pour toi en particulier qui est troublé voire excité par l’anatomie masculine, la masturbation se rapproche d’un acte homosexuel, et te piège encore plus: tu n’as même plus besoin de fantasmer en pensant à un homme, tu as un corps d’homme sous la main et sous les yeux.
  6. Ne te dis pas que tu es pire qu’un autre. Je pense que c’est aussi impur de fantasmer sur un gars que de fantasmer sur une fille à qui tu n’es pas marié. C’est peut-être plus compliqué à gérer, ça a probablement plus de conséquences dans tes projets de vie, mais ça n’est pas plus coupable. Pour les deux, le même remède: la croix, qu’on s’approprie par la repentance et la confession. Pour les deux, la même certitude: Dieu ne t’aime pas moins quand tu as péché.
  7. Ah, juste pour qu’on soit clair: l’homosexualité est quand même un péché. Ce n’est pas parce qu’on est dans un monde qui marie indépendamment du sexe que ça devient bon devant Dieu. Il y a des choses qui sont clairement culturelles dans les commandements bibliques. Quand je dis clairement, c’est que le texte lui-même montre que c’est culturel. Quand c’est dit que les homosexuels n’hériteront pas le Royaume de Dieu (1 Corinthiens 6.9), il n’y a aucune trace de culturel dans le texte. C’est actuel aujourd’hui aussi, en France aussi. Ça ne veut pas dire que si tu te galères avec ça tu n’hériteras pas le Royaume de Dieu. Ça veut dire que si tu as été placé dans le Royaume de Dieu en étant mis au monde de nouveau, tu ne peux pas considérer comme une possibilité valable de céder à tes penchants. Tu entres dans une lutte contre ta chair (et le monde et Satan, évidemment). Parfois tu chuteras. Probablement. Mais tu n’as pas d’autre possibilité que de lutter à mort.

2 remarques pour ceux qui ne sont PAS attirés par les gars:

  1. Certains de vos frères peuvent être vraiment blessés par vos blagues sur les « tapettes ». Vous rajoutez à leur culpabilité. Et la culpabilité n’est pas ce qui fait progresser. « C’est pourquoi, si par une blague je fais chuter mon frère, jamais plus je ne ferai cette blague, afin de ne pas faire chuter mon frère » (oui, j’ai pris des libertés avec 1 Co 8.13).
  2. Sans oublier que c’est un contre-témoignage terrible. Les non-chétiens homosexuels, ce n’est pas la meilleure manière de leur annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus que de commencer par les insulter, même dans des blagues. « Ne soyez une pierre d’achoppement ni pour les hétéros, ni pour les homos, ni pour ceux qui portent un regard favorable sur l’homosexualité » (cette fois c’est 1 Co 10.32 que je trafique). »

 

Articles pouvant vous intéresser

  • guillaumebourin

    Excellent article & témoignage. Qui que tu sois, frère, respect et amitié en Christ. Je prie pour toi.
    Guillaume

  • Timcorbeau

    Réaction très utile, c’est une voix qui est rarement entendue. Merci de t’être manifesté, avec justesse, qui plus est!

  • Melchior77

    C’est un peu comme si
    j’étais un «pire» pécheur par ce que mes tentations sont d’ordre homosexuel et
    généralement c’est par rapport aux autres qu’on se sent

    pire…

    Il m’a fallu beaucoup de temps ( fait de confusion et de souffrance
    )avant de comprendre que le fait d’être tenté par des hommes ne me rendait
    pas mon péché « plus grave » que celui d’un autre mais simplement « tout
    aussi grave » que mes problèmes de mensonge ou d’orgueil.

    1 Corinthiens 6 :10 ne me vise pas qu’un seul aspect de ma vie et nulle
    part dans la Bible il est écrit que je ne suis pas sauvé par ce que je
    suis sexuellement tenté par des hommes. C’est là, le premier combat que j’ai dû livrer :
    cesser de me sondé avec les normes humaines pour ne prendre en compte que
    le fil à plomb divin. C’est seulement après cette étape que j’ai peu accepter que le plan de rédemption dont parlait
    la Bible m’était aussi destiné. Moi qui trouvais les lettres de l’apôtre
    Paul austères, aujourd’hui, j’y trouve une grande source d’édification.

    L’homosexualité fait parti d’une longue liste de mensonges mise en œuvre
    par le malin pour me détourner du plan de Dieu pour ma vie. « Moi » selon
    Dieu ce n’est pas que ma sexualité, c’est aussi, mes capacités
    intellectuelles, ce que je sais faire de mes dix doigts et bien d’autres
    aptitudes que je suis appelé à lui consacrer. En tous c’est comme ça que je vois les choses…

    Bien sur, il faut,pour cela, être convaincu que l’homosexualité est un péché,
    qu’il nous empêche d’atteindre quelque chose de plus grand à quoi nous
    sommes destinés. C’est pourquoi je
    ne remercierai jamais assez mes parents pour la solide éducation
    chrétienne que j’ai reçus et qui à aucun moment ne m’a laisser penser que
    ça pouvait être cool d’être « Gay » ou que la parole de Dieu pouvait
    s’adapter à certaines contrainte, même génétique.

    J’ai beau essayé d’être ouvert d’esprit, je n’arrive pas à être pleinement
    satisfaction par un style de vie qui ne prend pas en compte ma vie après
    la mort.

    Et je dois cette vision de la réalité de l’homme au fait d’avoir grandi
    dans un environnement avec une forte présence du Dieu de la Bible. Disons
    que ça permis de limiter les dégâts.

    Je trouve assez grave que la plus part des chrétiens aient, quand il
    s’agit de d’homosexualité, la même intelligence et sensibilité que la
    société qui est à bien des égards, méchante, cruelle, et corrompue
    (particulièrement ici). Nous avons besoin de prédicateurs qui lisent la
    Bible avec l’éclairage du Saint Esprit et non avec

    celle de la tradition, ni celle du bon sens, celle des lois de la nature
    encore moins celle de la pensé dominante. Ce n’est pas par ce que
    l’objet de la moquerie est en « abomination » devant Dieu que la moquerie
    devient « un fruit de l’esprit »

    Je viens de reprendre contacte avec deux frères dans la foi dont je m’étais
    justement éloigné tant je ne supportais plus de les garder à l’écart de
    cette partie de ma vie. Je ne sais pas ce que cette relation de «
    redevabilité » va donner mais ce que je sais c’est que la Bible dit que
    c’est la voix pour continuer de me rapprocher de Christ, mon modèle.
    D’ailleurs je pense cela me sera utile, pas seulement pour vaincre mes
    péchés sexuels mais aussi pour tous ce qui rentre en compte pour mon
    édification en Christ.

    Merci, encore cette initiative des 31 jours et que Dieu bénisse ce
    blog ainsi que vous tous, anonyme ou pas qui par vos témoignages,
    contribué la promotion d’une vision biblique de l’homme.

    • Merci Melchior pour ton témoignage. Figure-toi que c’est une réponse à mes prières que tu puisses commencer une relation de redevabilité avec des frères. C’est excellent que tu fasses ça!
      Est-ce que tu dirais qu’il manque des ressources sur l’homosexualité en francophonie évangélique?

      • Melchior77

        Peut être aussi qu’ à cause du tabou qui règne sur le sujet les ressources (quand il y en a) ne sont pas assez vulgarisées comme dans le monde anglophone… mais c’est aussi la manière dont le sujet est abordé dans nos prêches… ici par exemple quand il s’agit d’homosexualité soit le pasteur passe rapidement sur le sujet : »c’est une abomination (on oublie des fois même d’ajouter qu’il y a possibilité de repentance) , soit c’est tout un discoure sur « les démons de l’homosexualité », l’occident qui veut nous imposer ses mœurs ou encore un amalgame avec la prostitution…bref pas vraiment de quoi t’amener à comprendre pourquoi tu souffres et qu’est ce que Dieu prévois pour ta régénération.
        En tout cas, toutes les ressources auxquelles j’ai eu accès sont d’origine anglophone, américaines pour être plus précis et même que les traductions ne sont pas toujours disponibles.

        • LcommeLui

          Salut
          Mechior77 ! Merci pour ton commentaire détaillé qui effectivement
          montre une réalité bien triste encore présente dans certaines
          églises. C’est grâce à des personnes comme toi que les choses
          pourront avancer. J’ai moi-même des luttes avec l’homosexualité
          féminine (les chrétiens ayant ce genre d’attirances sont très
          nombreux dans le milieu chrétien, soit peut-être au moins un pour
          une église de 50 à 100 membres). Nous sommes loin d’être tout
          seul. Si tu veux des sources plus évangéliques, peut-être que les
          connais, mais il y a le site d’Oser en Parler
          (http://www.oserenparler.com).
          Bon courage !

          • Melchior77

            Merci LcommeLui, je ne connaissais pas encore celui là.

  • jp

    je trouve ça malheureux de dire qu’ils pourront fonder une famille, tant d’homosexuels ont cru ça et ont brisé des familles.

    • Bonjour JP,

      Par hasard, j’ai vu qu’on ne vous a jamais répondu. Recevez-vous encore des notifications telle que celle-ci?

  • Régina Kpotor

    Une chose qu’on devrait clairement dire aux personnes tentées par l’homosexualité ou déjà homosexuelles, c’est que Jésus-Christ LI-BE-RE ! Jean 8 : 36 « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez véritablement libres ». Les témoignages de personnes libérées sont légions (https://www.youtube.com/results?search_query=delivre+de+l+homosexualite) et quand les esprits impurs (démons) qui rendent addict à ce péché sont chassés, les personnes sont elles- mêmes dégoûtées de leur passé et ne souhaitent plus le revivre. Oui, on peut être libéré de l’homosexulaité et ne plus ressentir de pulsions homosexuelles, encore faudrait-il le vouloir…Car l’Homme de Galilée est trop respectueux de notre volonté pour nous en délivrer contre nous-mêmes. Demandez à Jésus de vous liberer et faites lui connaitre votre volonté de sortir de ce péché de façon radicale, car si vous demeurer ainsi jusqu’à ce que Mme la mort frappe à votre porte, il n’y aura plus de sortie de secours.

    De plus, on ne peut pas être homosexuel (le) et se dire chrétien. Car chrétien signifie littéralement comme Christ. Or Christ ne supporte pas le péché et l’Evangile dit bien que l’homosexualité est une abomination aux yeux de Dieu : Lévitique 18 : 22 « Tu ne coucheras pas aussi avec un homme, comme on couche avec une femme. C’est une abomination ». Il veut certes nous justifier et nous sanctifier, si nous lui avouons nos faiblesses et sommes prêts à nous en détourner.

    La Parole qui libère et qui sauve c’est celle qui est proclamée dans toute sa vérité, sans compromission et hésitation aucune. Mais, je sens dans cet article que le mal n’est pas clairement exposé et que le péché est caressé. Douceur, d’accord mais Vérité d’abord. La vie éternelle vaut TOUS les sacrifices ! Pour véritablement sortir d’une addiction, il faut justement la considérer comme un péché et la haïr, c’est là une invitation à Jésus de nous apporter son aide car sans Lui nous ne pouvons rien faire Jean 15 : 5. Je suis moi-même disciple de Christ et continue ma marche chrétienne. Je ne suis pas parfaite et ne le serai jamais car Dieu a juste besoin d’enfants obéissants. J’étais addict de la masturbation, pornographie, fornication, impudicité et de plein d’autres choses… jusqu’à janvier dernier où le Seigneur Jésus m’a visité et m’a délivré de tous les péchés sexuels et de bien de choses que je n’imagine plus pratiquer même en pensée. Je me sens si libre et en paix enfin ! Du jour au lendemain, je n’ai plus pratiqué toutes ces impuretés qui m’éloignaient de la présence de Dieu et me souillaient. Le Seigneur me parle tous les jours et me montre les choses que je dois changer dans mon caractère afin de Lui ressembler, Il me donne la force de m’en détourner et me forme à travers des épreuves. Amen !

    Sans condamner quique ce soit, je suis convaincue que Jésus peut parfaitement délivrer tous ceux qui sont dans l’homosexualité ainsiq ue la transidentité et les transformer au point qu’ils soient eux-mêmes étonnés d’avoir un jour apprécié des relations homosexuelles. Car quand Jésus délivre, on regarde le passé comme de la boue, « 2Corinthiens 5 : 17 Si donc quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature ; les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles ». On est vraiment libre.

    Si vous êtes attirés par une personne de même sexe, ne vous exposez pas à une tentation en fréquentant une autre personne de même sexe régulièrement au risque d’en tomber amoureux (se). Devant la tentation, la bonne résistance c’est la fuite, surtout lorsqu’il s’agit de péché sensuel, sexuel…On a pour exemple Joseph qui a fui devant la femme de Potifar. Genèse 39. Dans 1 Corinthiens 6 : 18, le Seigneur nous montre clairement qu’on doit fuir rigoureusement l’impudicité. Le Seigneur ne badine pas avec le péché. Il nous a acquis au grand prix de sa chair. Il nous donne le choix de choisir de L’aimer et de marcher avec Lui ou de refuser de Le suivre(ce qui est une pure folie). N’ayez pas honte de confesser vos péchés, car celui qui confesse ses fautes prospère et obtient miséricorde. Proverbes 28 : 13. Faites honte à Satan en exposant ses oeuvres ténébreuses et en les lui remettant. Moi-même qui écrit, je ne vaux pas mieux que vous. Devant Dieu, nous sommes tous frères et n’eut été le sacrifice à la Croix de Jésus, nous serions tous destinés à la perdition éternelle. Mais Jésus nous a aimé le premier, Il vous a aimé le premier, ne l’oubliez jamais. C’est Lui qui fait toujours le premier pas, il n y a qu’à tendre la main et attraper la sienne. Il est impossible de servir Dieu, si nous ne sommes pas libérés du péché, détaché du monde et de sa convoitise. Les Hommes vous donnent des titres (pasteurs, apôtres, diacres, évêques, docteurs, homme de Dieu, consacrés…) mais la seule recommandation valable est celle du Seigneur 2 Corinthiens 13 : 7.

    Invitez jésus et vous verrez sa gloire. Il est digne et fidèle. Demandez-lui de vous diriger vers des chrétiens qui vivent dans la sanctification, afin de vous aider et vous édifier. Faites attention à vos fréquentations car les mauvaises compagnie corrompent les bonnes moeurs 1 Corinthiens 15 : 33. Car il y a trop de loups déguisés en brébis…Surtout, rappelez-vous que Jésus n’a pas changé ! Alléluia

    Soyez tous bénis et fortifiés.

    https://www.youtube.com/results?search_query=delivre+de+l+homosexualite