Le veau d’or, l’intercession de Moïse, et la restauration du peuple de Dieu

Dans les deux premiers articles de cette série, nous avons assisté à la naissance de la nation d'Israël lors de l'Exode, et au don de la loi aux pieds du Mont Sinaï. Dans ce dernier article, nous découvrirons la chute dramatique dans le péché de la nation et sa restauration ultérieure, culminant avec l'achèvement du tabernacle et la glorieuse révélation de la présence de Dieu.

Le veau d’or: Exode 32-35

Dans la conclusion du dernier article, nous avons considéré les habits sacerdotaux d’Aaron et de ses fils. Ce qui est fou quand on pense à ces instructions, c’est qu’elles viennent quelques chapitres avant un événement marquant de l’Exode: le veau d’or. Et qui était à la tête de cette mutinerie? Aaron, grand prêtre du Dieu Très-Haut, en chair et en os. 

Si vous êtes comme moi, c’est sûr que vous vous êtes posé la question: « Comment a-t-il pu faire ça? » Pour justifier son péché, Aaron dit que Moïse tardait à descendre de la montagne, et que le peuple l’obligea à le faire. 

Les veaux d’or contemporains

Comment ressemblons-nous aux enfants d’Israël dans leur idolâtrie? Nous ne nous prosternerons peut-être pas devant un veau d’or, mais quelles sont les idoles les plus subtiles de la culture occidentale du 21e siècle? L’argent, le pouvoir, le succès, la santé, la sécurité, les loisirs, les divertissements? Et combien d’entre elles nous ont été enlevées à un moment donné à cause de COVID-19? Je ne prétends pas que le Seigneur a provoqué cette pandémie, mais j’apprends que c’est une occasion sans précédent pour notre génération d’examiner nos cœurs et de se demander où se trouve notre plus grand trésor. 

L’intercession de Moïse

Ce qui se passe ensuite est extraordinaire: Moïse se tient dans la brèche pour la nation d’Israël. « Pardonne maintenant leur péché! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit. » (Exode 32.32). Moïse préfère être sacrifié pour son peuple, que de les voir exterminés de la surface de la terre. Quel amour! 

Nous voyons ici un merveilleux type de Christ. Car comme le peuple d’Israël, nous méritions le jugement de Dieu pour notre idolâtrie. Gloire à Dieu pour le fait que Jésus se tient dans la brèche pour nous!

Moïse lui dit: « Si tu ne marches pas toi-même avec nous, ne nous fais point partir d’ici. Comment sera-t-il donc certain que j’ai trouvé grâce à tes yeux, moi et ton peuple? Ne sera-ce pas quand tu marcheras avec nous, et quand nous serons distingués, moi et ton peuple, de tous les peuples qui sont sur la face de la terre? L’Éternel dit à Moïse: Je ferai ce que tu me demandes, car tu as trouvé grâce à mes yeux, et je te connais par ton nom. Moïse dit: Fais-moi voir ta gloire! »

Par ses paroles, Moïse cherche un engagement de la part de l’Éternel. En réponse, Dieu lui dit qu’il ne peut pas voir sa gloire et vivre. Il cache donc Moïse dans le creux d’un rocher. Il lui permet de voir sa gloire/bonté par derrière (Ex 33.23):

Et l’Éternel passa devant lui, et s’écria: « L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité,  qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération! »

Ex 34.6-7

Cette description des attributs de Dieu est le sommet de la révélation de la personne de Dieu en Exode. Ils seront cités tout au long du reste de la Bible. C’est alors que l’Éternel renouvelle son alliance avec son peuple, avec les nouvelles tables de la loi.

Construction du Tabernacle: Exode 36-39

Avez-vous déjà pensé au fait que tous les ustensiles du tabernacle ressemblent à ce qu’on aurait dans une maison? Dieu fait sa demeure parmi son peuple. Il s’installe au centre de leur camp avec sa propre tente, garnie d’une table, de pain, de lumière, d’une cuve en bronze avec de l’eau pour se laver, de bon matériel de lecture (les tables de la loi) et d’un BBQ. Ces éléments du foyer démontrent que Dieu est chez lui.[1] C’est quelque chose! Et Dieu fait cela afin d’accueillir son peuple chez lui. Ça c’est de l’hospitalité! 

La présence de Dieu à travers l’histoire de la rédemption

En fait, l’Éternel est notre modèle par excellence d’hospitalité. Ce n’est pas un don spirituel réservé aux femmes. Au contraire! Au commencement, Dieu a créé un jardin magnifique pour nos premiers parents. Il a aménagé l’Eden avec tout ce qui leur était propice. Il n’avait pas besoin d’un designer ou d’une décoratrice. Tout était parfait! Imaginez! Mais, comme vous le savez déjà, Adam et Eve ont péché et Dieu a dû les renvoyer du jardin.

A partir de ce jour, le peuple de Dieu a été exilé loin de sa présence. Et à partir de ce jour, dans de rares occasions, Dieu se révèle à ses messagers choisis: Hénoch, Noé, Job, Abraham, Isaac et Jacob. Mais ceux-ci sont vraiment rares. Pour le reste, les hommes le suivaient à tâtons, comme dans l’obscurité. 

C’est alors difficile de comprendre à quel point la présence de Dieu est désirée, quand nous lisons Exode. Par exemple, en Exode 36.6 –Moïse doit dire à son peuple d’arrêter de donner pour la construction du tabernacle:

Moïse fit publier dans le camp que personne, homme ou femme, ne s’occupe plus d’offrandes pour le sanctuaire. On empêcha ainsi le peuple d’en apporter.

C’est fou! Personne ne veut rater ce rendez-vous divin! C’est un tournant de l’histoire rédemptrice. Le retour du Roi! La gloire du Seigneur demeurera à nouveau au sein de son peuple. Alléluia!

L’ultime expression de la présence de Dieu: l’incarnation

Pourtant, si vous savez quelque chose sur l’histoire d’Israël, vous vous souvenez peut-être qu’en 586 avant J.-C., le temple a été détruit et le peuple de Dieu a été emmené en exil par le roi Nebucadnetsar. Une fois de plus, le peuple de Dieu est exilé de sa présence en raison de sa désobéissance. Et, malheureusement, même après que le temple ait été reconstruit par le reste qui est revenu de Babylone à Jérusalem, la présence de Dieu n’est plus jamais revenue habiter parmi son peuple. Plus jamais, c’est-à-dire, jusqu’à l’incarnation du Fils, que Jean 1.14 décrit ainsi: « Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité. »

Ce qui est fascinant à propos de ce verset, c’est que dans la langue originale, il utilise le terme « tabernacle » pour décrire l’incarnation. Il dit littéralement du Fils: « Il a dressé sa tente parmi nous. »

La nation d’Israël avait demeuré sans la présence de Dieu pendant 600 ans. Mais avec le déclenchement du Royaume de Dieu en la personne de Jésus-Christ, tout cela a changé, non seulement pour Israël, mais pour tous ceux qui croient au Fils, de toute nation, tribu et langue! Quelle grâce!

Ainsi, comme nous venons de le voir, l’image du tabernacle n’apparaît pas seulement dans l’Exode, mais tout au long des Écritures. Ce thème récurrent se construit toujours sur lui-même, d’un degré de gloire à l’autre. Et voici un texte qui indique son accomplissement ultime. Apocalypse 21.3 dit:

J’entendis du trône une forte voix qui disait: « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. »

Le livre d’Exode se termine au chapitre 40 par la culmination de tout le travail du peuple d’Israël. Ils exécutent ses instructions pour la construction du tabernacle, comme l’Éternel l’a ordonné à Moïse. Et la glorieuse présence de Dieu descend au milieu de son peuple, remplissant le tabernacle au point que Moïse ne peut pas y entrer. Imaginez ce moment. Il est impossible de surestimer sa signification. Les espoirs d’une nation se réalisent, la présence de Dieu une fois encore au milieu de son peuple.

Conclusion

Si nous devions résumer le livre d’Exode dans une seule phrase, elle serait: Dieu transforme des esclaves en ses fils et révèle sa gloire afin que nous le connaissions et le servions.

J’espère que ce survol vous a donné le goût de relire et d’étudier le livre de l’Exode. Car, loin d’être un livre poussiéreux avec des lois archaïques, c’est un livre précieux qui parle de nos jours. Que le Seigneur nous aide tous à trouver Christ à travers ses pages, à l’aimer et l’obéir par la suite.


Pour aller plus loin, vous trouverez mon étude biblique ici.

[1] Je suis redevable à Jonathan Spencer et le webinaire qu’il a donné sur le livre de l’Exode.


3 ressources pour aller plus loin


Angie Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary.
Depuis mai 2021, elle coanime le podcast Chrétienne, avec Aurélie Bricaud.
Découvre également sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser

>