Jean Calvin: pourquoi s’intéresser à la doctrine des vocations?

Mandat culturelConnaitre la volonté de DieuVocations

Historiquement, la doctrine des vocations a été développée par Luther. C’est Luther qui, le premier, a parlé des vocations comme de l’ensemble des responsabilités que Dieu nous confie, dans tous les domaines de notre vie. Mais à la suite de Luther, Calvin a également écrit au sujet des vocations, y compris dans son Institution. Je vous livre quelques extraits tirés des parties II et III, dans lesquels Calvin nous donne cinq raisons de nous intéresser à la doctrine des vocations.

1. Pour reconnaitre que tout nous vient de Dieu

Pour Calvin, tout ce que nous sommes et tout ce que nous faisons nous vient de Dieu. Ainsi, c’est Dieu qui “inspire des activités particulières à chacun, selon sa vocation” (IRC II.ii.17). "Vocation" veut dire "appel". Ainsi, les vocations nous rappellent que c’est Dieu qui nous a placés dans chacune de nos vocations (mari, père, frère et membre, pasteur, ami, voisin, etc.) à côté de ceux qu’il m’appelle à servir. Mes circonstances de vie ne sont pas le fruit du hasard, mais le résultat de la providence de Dieu.

2. Pour obéir à la loi en aimant notre prochain

Dans la partie sur les Dix Commandements et dans le cadre de son exposition sur le huitième commandement, Calvin affirme: “Nous fraudons notre prochain si nous le privons des services que nous lui devons.” Pour qu’il n’en soit pas ainsi, chacun doit savoir “ce qu’il lui appartient personnellement d’accomplir envers les autres, afin qu’il s’en acquitte loyalement”. En somme, les vocations permettent à chacun de savoir “ce qu’il doit à ses prochains, selon son ordre et son rang” (IRC II.viii.45).

La doctrine des vocations nous aide à traduire concrètement ce que veut dire: “Aimer notre prochain.” Calvin nous rappelle que nos vocations sont autant d’appels, et autant de responsabilités, qui dessinent la manière d’aimer notre prochain. Aimer son prochain, c’est prendre soin de sa famille, au quotidien. Aimer son prochain, c’est veiller sur les membres de l’Église. Aimer son prochain, c’est bénir la vie de nos amis et voisins.

3. Pour comprendre ce que Dieu attend de nous

Afin que nous ne gâchions pas tout par nos illusions imprudentes, Dieu a prescrit à chacun ce qu’il aurait à faire, en distinguant des devoirs particuliers selon sa situation de vie. Afin que personne ne dépasse, par inadvertance, ses limites, il a appelé ces devoirs particuliers des vocations". Chacun doit comprendre, pour ce qui le concerne, que son poste est comme une mission que Dieu lui assigne, afin qu’il ne virevolte pas inconsidérément tout au long de sa vie.

IRC III.x.6

Quand on parle de la volonté de Dieu, on peut facilement vouloir connaitre ce que Dieu a prévu pour nous. Mais Calvin nous exhorte à nous concentrer en premier sur ce que Dieu attend de nous. Et cela, il nous le révèle clairement dans sa Parole: nous devons le glorifier en servant notre prochain.

4. Pour vivre une vie cohérente dans toutes nos responsabilités

Dans la partie qui traite de la façon dont nous devons “user de la vie présente”, Calvin fait le lien entre les vocations et l’intégrité à laquelle Dieu nous appelle en toutes choses.

La vocation de Dieu est le principe et le fondement d’une bonne conduite en toutes circonstances. Celui qui ne le reconnaitra pas ne suivra jamais le droit chemin en ce qui concerne ses responsabilités.

IRC III.x.6

5. Pour connaitre la valeur de notre travail

Savoir que notre vocation nous vient de Dieu permet aussi de reconnaitre la valeur de notre travail. Notre vocation “brille devant Dieu et a beaucoup de prix, si du moins, elle correspond à notre vocation” (IRC III.x.6).

En travaillant comme pour le Seigneur (Col 3.17, 23), notre travail n’est pas vain. Au contraire, même changer une couche devient, comme le dit Luther: “Orné de l’approbation divine comme de l’or et des joyaux les plus précieux.”

Ainsi, ce qui peut nous paraitre insignifiant prend une tout autre dimension quand on regarde à la lumière de l’éternité.

Matthieu Giralt

Matthieu Giralt est le directeur de ToutPourSaGloire.com. Il est pasteur dans l’Est de la France. Il est titulaire d’un DNSEP de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, et d’un Master de recherche de la Faculté Jean Calvin. Il est le mari d’Alexandra, ils ont deux fils.

Ressources similaires

webinaire

Qu'est-ce que Dieu attend de moi? La doctrine des vocations

Découvrez le replay de notre dernier webinaire, enregistré le 15 novembre 2023, en compagnie de Matthieu Giralt qui nous a parlé de nos vocations.

Orateurs

M. Giralt