3 leçons à tirer du reniement de Pierre

L’avertissement

« Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. » Mt 26.34.

Nous pourrions croire que Pierre a eu un avantage de taille car le Seigneur l’a prévenu de son reniement. En Lc 22.31, Jésus annonce à tous ses disciples qu’ils vont se retrouver dans des circonstances difficiles, propices à la chute, et que Pierre même, le reniera 3 fois. Pierre, dans sa fougue légendaire, proclame avec fermeté que cela ne se passera pas ainsi.

Dans nos vies, nous pouvons avoir aussi de telles convictions. Nous pouvons facilement dire: «Jamais, oh grand jamais, je ne ferais ceci ou cela». Voici le point de départ du problème. Nous manquons d’humilité. Nous sommes rongés par l’orgueil qui veut nous faire croire qu’après des années de vie chrétienne, où grâce à une bonne formation théologique, nous avons mis en place les garde-fous suffisants pour ne pas tomber bêtement dans l’infidélité, ou la désobéissance vis-à-vis de notre Seigneur.

En considérant les écritures, pouvons-nous compter le nombre de désobéissance de peuple d’Israël (2 Ro 17.13)? Eux aussi ont été sévèrement avertis. Force est de constater que l’avertissement ne conduit pas systématiquement à l’obéissance. Il est néanmoins utile, car il nous prouve que Dieu est réellement souverain, et qu’il Sait tout.

Leçon 1: Celui qui pense qu’il ne tombera jamais a déjà amorcé sa chute.

La chute

« Le Seigneur, s’étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite. » (Lc 22.61)

Les circonstances de la chute sont bien réunies pour Pierre. Déjà, l’enjeu du combat spirituel est avéré, car Satan a réclamé les 12 disciples pour les passer au crible, ce qui est un grand handicap de départ. Ensuite, Pierre se retrouve seul, sans compagnons, loin de son Maître. Il vient de vivre l’arrestation houleuse de son Seigneur qu’il n’a malheureusement pas pu empêcher. Impuissant face à une injustice terrifiante, émotionnellement chamboulé, il est aussi physiquement affaiblie, et dans une insécurité totale. Des regards soupçonneux, des questions dérangeantes viennent alors l’ébranler. Il va alors faire ce qu’il ne s’est jamais permis d’imaginer: renier Christ.

Le contexte est très important dans les situations de chute. Pierre aurait vraisemblablement eu une autre réaction, face aux mêmes questions, suite à la multiplication des pains (Mt 14.17), où après la guérison de sa belle-mère (Mt 8.14). Quelques éléments clés du contexte du reniement de Pierre nous enseignent à veiller sur quelques points d’équilibre:

  • Au cœur du combat spirituel aussi important soit-il, nous sommes assurés que Christ combat pour nous (Lc 22.32).
  • La solitude de Pierre nous rappelle que le soutien de nos frères et sœurs est vital quand nos forces vacillent (Hb 3.13). La redevabilité peut nous éloigner de bien des dangers.
  • L’éloignement du Seigneur nous invite à veiller avec la plus grande précaution sur notre intimité avec Christ. C’est lui qui nous soutient, qui nous fortifie, et qui nous donne de persévérer dans la difficulté (Col 4.2).
  • La fragilité morale et physique de Pierre nous alerte sur le fait que c’est dans nos grands moments de faiblesses que nous chutons. Soyons sur nos gardes (2 Pi 3.17).

Leçon n°2: Le combat de la foi se déroule sur des terrains spirituels inconnus, afin que nous descendions dans l’humilité et que Christ se manifeste triomphant.

Le relèvement

« Quand tu seras revenu à moi, affermis tes frères. » (Lc 22.32)

Après avoir amèrement pleuré et supporté le poids d’une culpabilité écrasante, Pierre a poursuivi sa mission sur terre. Tout ne s’est pas arrêté là pour lui. Jésus l’avait aussi prévenu de cela. La suite de la vie de Pierre nous montre de bien des manières, combien Dieu a aimé l’utiliser pour l’avancement de Son royaume. Cet épisode, aussi triste qu’il puisse être, n’a pas changé l’appel de Dieu sur la vie de Pierre.

La probabilité que nous soyons un jour infidèles à Christ est très élevée. Comment arriver concrètement à se relever après un tel péché?

  • S’humilier et reconnaître son péché devant l’Eternel (Ps 32.5)
  • Discerner avec le secours du Saint-Esprit, ce qui, dans le contexte de chute, est le fruit de négligence, délaissements (Hb 12.15), et y renoncer.
  • Changer son mode de vie spirituelle pour progresser dans la sainteté (1Th 3.13).
  • User de patience, sachant que Dieu dans son amour nous relèvera en son temps (Mi 7.7-9).
  • Chercher à être fidèle dans les petites choses d’abord (Lc 16.10)

N’oublions pas ce que Paul a dit: Si nous sommes infidèles, lui reste fidèle, car il ne peut se renier lui-même (2Tm 2.13). Christ sera toujours là, quoiqu’il advienne. Il a promis qu’il ne nous abandonnerait jamais pourvu que nous nous approchions de Lui, avec un cœur sincère. Il est déjà mort à la croix pour cette faute, alors ne rendons pas vain son sacrifice pour nous. Attention, cette vérité biblique est une démonstration de la grâce de Dieu, et non une excuse pour vivre comme bon vous semble.

Leçon N°3: La chute est un moyen de grâce qui replace la croix au centre de notre vie

Le triple reniement a été une étape importante dans la vie de Pierre. Cela peut être le cas aussi dans nos vies. Nous pouvons alors en récolter les fruits qui sont l’humilité et la compassion envers nos frères et sœurs. Eux aussi, luttent dans bien des domaines, et eux aussi ont besoin de s’attacher à l’espérance pour être relevés. La Bible dit: « Sept fois le juste tombe, et il se relève (Pr 26.16) ».

Ces moments font partie de la vie chrétienne, de notre chemin de sanctification. Nous sommes tous invités à nous soutenir mutuellement dans le relèvement de nos chutes: « Mes frères et sœurs, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité et qu’un autre l’y ramène, sachez que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une foule de péchés » (Jc 5.19-20).

Aurélie Bricaud

Depuis plusieurs années, Aurélie est engagée dans un ministère auprès de la jeunesse. Après s’être formée à l’accompagnement spirituel, elle souhaite encourager les chrétiens à persévérer dans une vie de piété qui contient des trésors insoupçonnés. Elle est mariée et mère de deux enfants.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image