Tout le monde peut-il faire des disciples?

Cette question m’est récemment venue à l’esprit alors que j’étudiais la Bible avec une nouvelle croyante.

Rose est une jeune maman originaire de Côte d’Ivoire, âgée d’une vingtaine d’années. Nous nous sommes assises face à face sur son canapé blanc, les odeurs de piment rouge flottant dans l’air. 

Nous nous sommes plongées dans l’Évangile de Jean. Je lui ai posé des questions et je l’ai dirigée vers les versets qui lui donneraient les réponses. Mon cœur était rempli de joie à la voir découvrir les vérités de Dieu par elle-même pour la première fois. À la fin de notre temps ensemble, elle m’a questionnée au sujet de mes notes d’enseignement. 

– Veux-tu les garder? lui ai-je demandé. 

– Bien sûr! répondit-elle avec empressement.

J’avais envie d’enjamber le canapé pour la serrer dans mes bras. Quel cadeau d’être en sa compagnie et de la voir grandir!

Ce soir-là, j’ai repensé aux hommes et aux femmes qui ont investi en moi quand j’avais l’âge de Rose. Comme un album photo sur ordinateur qui passe d’une image après l’autre, j’ai vu dans mon esprit les visages de Doug, le pasteur jeunesse qui m’a conduit à Christ au lycée/à l’école secondaire. Du docteur en théologie Mr Craigen et son épouse, qui m’ont conseillé de me former au Moody Theological Seminary et de servir le Seigneur outre-mer. Du Dr Sauer, professeur à la faculté de théologie, qui a joué le rôle de père pour moi quand j’ai rencontré pour la première fois l’homme qui est devenu mon mari (après notre rencontre en ligne).

J’ai toujours considéré ces mentors comme des personnes qui m’ont donné et qui ont peu reçu en retour. Après tout, qu’avais-je à leur offrir?

Maintenant que je me retrouve à leur place, je me rends compte que ma soif d’apprendre de leur expérience de vie et de leur sagesse divine était un don pour eux. Cela leur a permis d’exercer leurs dons spirituels. Cela a revigoré leur propre foi alors qu’ils cherchaient des réponses à mes questions difficiles. Et cela les a remplis de joie d’être utilisés par le Seigneur pour transmettre à la génération suivante ce qu’Il leur avait confié.

Quand Jésus nous a donné le grand mandat missionnaire de faire de « toutes les nations des disciples » (Mt 28:19), il ne prétendait pas que ce soit onéreux. Oui, il y a un prix à payer pour tout vrai disciple, suivre Jésus sur le chemin de la croix lui coûtera sa propre vie! Après, tout, Jésus dit:

« Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. »

Mc 8.34-35

En même temps, quiconque s’est engagé dans l’entreprise glorieuse de faire des disciples peut affirmer combien il est gratifiant de voir les autres grandir dans la connaissance de la Parole de Dieu et de l’amour du Sauveur. La joie qui vient en servant le Seigneur ainsi est d’une valeur inestimable!

Si tu n’as pas encore répondu à l’invitation du Christ de faire des disciples, je t’invite à te joindre à nous. Tu n’as pas besoin d’avoir toutes les réponses. Tu n’as même pas besoin d’être « vieux. » Tu dois simplement trouver quelqu’un qui en sait moins que toi et lui enseigner ce que tu as appris sur comment vivre l’amour de Dieu dans ce monde. 

Prenez ce bâton de la Parole de Dieu et transmettez-le. Je vous promets que vous ne le regretterez pas.


Pour aller plus loin, voici le lien vidéo d’une séries études sur ce les dons spirituels et le discipulat donnée par Valérie Picard au groupe de femmes de notre Église.


Pour aller plus loin:

Angie Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary.
Découvre sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser

>