S’inspirer de Marthe et Marie pour vivre l’essentiel

Il y a quelques temps, j’ai eu le privilège de partager les dernières heures d’une personne en souffrance. Cela m’a interpellé sur ma propre existence. Qu’est-ce qui va compter pour l’éternité? Comment vivre ce qui est essentiel aux yeux de Dieu? L’exemple de Marthe et Marie m’a permis d’entrevoir quelques éléments de réponse.

1. Écoute

En Luc 10, Jésus interpelle Marthe sur la nécessité d’être à l’écoute de sa Parole. Dans un monde où nos yeux et nos oreilles sont constamment aspirés par toutes sortes d’informations, d’images, de bruits, nous ne savons plus vraiment écouter. Il y a toujours des distractions qui surviennent.
Nous essayons d’intégrer la Parole de Dieu dans notre agenda déjà saturé. Trop souvent, la journée, la semaine, le mois, voir l’année se sont écoulés, sans que nous n’ayons jamais pris le temps d’écouter Dieu.

Jésus ne dit pas à Marthe: Prends un moment calme, puis tu vaqueras à tes affaires plus tard. Il l’invite à reconsidérer le temps, et à se concentrer sur une seule chose: écouter.


Nous devons quotidiennement nous laisser interpeller par cet enseignement fondamental. Les Écritures ne sont pas simplement une donnée de plus à intégrer dans notre journée. Si elles sont vivantes c’est pour que nous puissions les inclure dans tous les domaines de notre vie.

Dieu nous a donné sa Parole pour qu’elle réforme nos cœurs et renverse nos raisonnements. Si nous voulons donner à notre cœur toutes les chances de recevoir le meilleur de la Parole de Dieu, nous devons investir dans des temps d’écoute de qualité. Des temps où nous nous rendons injoignables, des temps où seul le nécessaire compte.

« Je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » Jé 31.33

2. Obéis

La société actuelle définit l’être humain selon ses accomplissements. Nous multiplions les tâches, et excellons dans le multitâches. Encore un autre point commun avec Marthe. Elle était occupée d’une manière excessive pour quelque chose de secondaire.

Kevin Deyoung 1 dit que « notre Seigneur ne passait pas ses journées à écouter des personnes jouer de la harpe et à se faire servir des bananes célestes par les anges. Jésus a été tenté dans tous les mêmes domaines que nous, mais sans pécher. Il a lui aussi été tenté d’être occupé de manière excessive. »

Les dangers à multiplier les mandats, à être occupé à l’excès sont nombreux:

  • Nous sombrons progressivement dans l’orgueil. C’est le merveilleux « moi » qui décide, organise, planifie.
  • Nous devenons indispensables.
  • Nous occupons des places de manière illégitime.
  • Nous ne sommes plus enseignables.
  • Nous n’écoutons plus la voix de Dieu.
  • Nous agressons les autres sans forcément nous en rendre compte.
  • Nous nous irritons envers ceux qui d’apparence ne font pas grand-chose.

La liste n’est pas exhaustive. Ce fonctionnement est comme une spirale qui nous éloigne de plus en plus de la volonté de Dieu.

Les besoins qui nous entourent ne constituent pas l’appel de Dieu pour nous. Nous n’avons pas un Dieu qui prend plaisir aux sacrifices, à la multiplicité des services ni des engagements. Ce qui lui est agréable, c’est un esprit brisé et obéissant, qui accomplit humblement les tâches qui lui sont confiées, par sa grâce imméritée.

Samuel dit: « L’Éternel trouve-t-il autant de plaisir dans les holocaustes et les sacrifices que dans l’obéissance à sa voix? Non, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices et l’écoute attentive vaut mieux que la graisse des béliers. » 1 Sa 15.22

3. Aime

Un dernier enseignement fondamental tiré de Marthe et Marie se trouve en Jean 11.

A trois reprises dans ce chapitre, il est dit que Jésus aimait Lazare, Marthe et Marie. Un amour (agapé et philéo), parfait, compatissant, réconfortant, fraternel, sans jugement, rempli de grâce, qui avertit, et qui pardonne.

Jésus est venu nous montrer l’amour du Père, un amour sans limite qui s’exprime au-delà de la mort, et que rien ne peut détruire. Un amour qui s’abandonne, qui fait confiance, qui chasse nos craintes, qui couvre nos fautes les plus inexcusables.

S’il y avait un sentiment que nous devrions cultiver, un domaine dans lequel nous devrions imiter Jésus, c’est bien celui-là. Aimons comme Jésus aime. Un amour qui ne s’invente ni se fabrique, mais que Dieu implante dans notre cœur, et qui grandit chaque jour que nous vivons humblement au pied de la croix. Un amour déjà dans nos cœurs et bientôt palpable, lorsque nous connaîtrons l’étreinte céleste. Que nous puissions aimer nos prochains, nos ennemis, nos amis, nos frères et sœurs, nos voisins, nos ainés, et tous ceux qui croiseront notre route, de cet amour qui surpasse tout.

« L’amour ne fait pas de mal au prochain, l’amour est donc l’accomplissement de la loi. » Rm 13.10

Voici ces 3 choses qui me paraissent fondamentales pour un cœur prêt à rencontrer son Seigneur: écouter, obéir, aimer. En vivant cela, qu’est-ce qui pourrait nous retenir ici-bas? Nous nous languirons des derniers instants qui nous resterons avant de vivre éternellement avec celui qui nous a parlé, conduit, aimé sans jamais compter et qui nous lance cette invitation: demeurez en moi (Jn 15.4).

Pour aller plus loin

Aurélie Bricaud

Depuis plusieurs années, Aurélie est engagée dans un ministère auprès de la jeunesse. Après s’être formée à l’accompagnement spirituel, elle souhaite encourager les chrétiens à persévérer dans une vie de piété qui contient des trésors insoupçonnés. Elle est mariée et mère de deux enfants.

Articles pouvant vous intéresser

  • Laurence dit :

    Merci pour ce rappel tellement fondamental !! Notre cœur a vite fait de déformer, de travestir ce que Dieu nous transmet dans sa Parole. Je suis malheureusement prompte à utiliser des arguments fallacieux pour justifier mes attitudes pécheresses sous couvert de servir Dieu… Or dans ces moments-là, le dieu que je sers avant tout, c’est moi !
    Ces trois petits mots si simples en apparence, écouter, obéir et aimer, sont un vaste programme, le programme ambitieux de Dieu pour ma vie, alors merci pour ces encouragements bienvenus !

  • >