La recette de Paul pour la paix (Philippiens 4.1-9)

La paix vous échappe-t-elle parfois? Vous sentez-vous anxieux et accablés par les responsabilités du travail, de la famille et du ministère? Les divisions dans votre Église vous laissent-elles découragés? Voulez-vous découvrir la clé pour trouver la paix dans notre époque troublée? Si oui, je vous invite à découvrir la recette de Paul pour la paix en Philippiens 4.1-9.

Philippiens 4.1 sert de transition entre le passage précédent et le nôtre. Dans Ph 3.12-21, Paul exhorte ses auditeurs à oublier ce qui est en arrière-plan et à courir vers le prix qu’est Christ, en se gardant bien d’éviter en cours de route, les pièges des faux enseignants.

1er ingrédient de la paix: Tenir ferme (v.1)

L’utilisation de l’impératif aux saints de Philippes, n’exclut pas la tendresse que Paul leur témoigne: « Demeurez  fermes. » Si nous voulons savoir comment trouver la paix, nous devons d’abord savoir quand lutter pour la foi!

2e ingrédient de la paix: Aider (Faire la paix) (v.2) 

Paul appelle deux sœurs en désaccord à s’entendre. « J’exhorte Evodie et j’exhorte Syntyche. » Nul emploi de l’impératif. Il s’agit d’une demande d’encouragement ferme de préférence. L’approche de Paul est beaucoup plus nuancée et douce. 

De préférence, Paul utilise l’impératif envers son « fidèle collègue » dont le nom n’est pas révélé, et lui confie une tâche qui lui tient à cœur: aider les sœurs à régler leur différend. Lorsque des divisions surgissent parmi nous, nous devons de même aider à la réconciliation. En résumé, le 1er ingrédient de la recette, savoir lutter et le 2eme, savoir faire la paix. 

Évodie et Syntyche (v.3)

Paul poursuit en décrivant ces sœurs avec trois phrases:

  1. Elles qui ont combattu pour l’Évangile avec moi: Cette phrase signifie lutter ensemble, s’efforcer, travailler à côté de. Ces femmes n’étaient pas inactives pendant le combat de Paul. Elles étaient ses co-combattantes.
  2. Avec Clément et mes autres compagnons d’œuvre: Parmi les autres personnes que Paul décrit ainsi on trouve:
    • Priscille et Aquila (Rm 16.3)
    • Urbain (Rm 16.9)
    • Timothée (Rm 16.21, 1 Th 3.2)
    • Tite (2 Co 8.23)
    • Épaphrodite (Ph 2.25)
    • Aristarque, Marc, et Justus (Col 4.10-11)
    • Philémon (Phm 1.1)
    • Marc, Aristarque, Démas, et Luc (Phm 24)
  3. Dont les noms sont dans le livre de vie: Ce thème de l’espoir au-delà de cette vie est récurrent dans Philippiens. Et ici, Paul est certain que ces femmes tiendront compte de son avertissement, se réconcilieront et persévèreront jusqu’à la fin. 

N’ayant pas d’autres commentaires à faire sur cette situation, Paul revient à des instructions plus générales. Au v. 4, nous découvrons le prochain ingrédient de la paix:

3e ingrédient de la paix: Réjouissez-vous (v.4)

« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. » Paul développe ce thème de la joie tout au long de l’épître et dans ce verset, il ajoute « toujours ». Parce que Jésus est Seigneur, nous pouvons nous réjouir en toute occasion, malgré nos souffrances.

4e ingrédient de la paix: Que votre douceur soit connue de tous (v.5)

La douceur est le fruit de la loyauté d’esprit et de la patience de la grâce divine. Elle est la qualité de bonne volonté et de longanimité gracieuses; céder, être aimable. Dans le contexte, Paul démontre que, si nous luttons pour la foi et si nous œuvrons pour la paix, la douceur devrait régir notre conduite. Remarquez que Paul ne dit pas simplement « Montrez votre douceur », mais il commande plutôt d’être reconnu pour sa douceur.

5e ingrédient de la paix: Ne vous inquiétez de rien (v.6)

Ensuite au v.6, Paul émet son désir et invite ses destinataires à une vie exempte de soucis. Pour beaucoup d’entre nous, l’inquiétude peut sembler être le péché excusable du Chrétien qui a de l’amour. Pourtant au fond de nous, cette inquiétude nous dit que:  

  • Dieu ne prendra pas soin de nous comme il le fait pour les lys des champs et les oiseaux du ciel
  • Nous pourrions mieux gérer l’univers
  • Nous aimons ceux pour qui nous nous inquiétons bien plus que Dieu

L’anxiété est un poison lent qui ruine notre relation avec Dieu et avec les autres. Ce qui est merveilleux, c’est que ce passage nous donne un précieux remède à ce péché: 

6e ingrédient de la paix: Priez (v.6)

La prière brise le pouvoir de l’anxiété dans nos cœurs! Paul emploie trois termes différents qui se chevauchent:

  • La prière: l’intercession pour les autres
  • Supplication: une demande urgente pour répondre à un besoin 
  • Requêtes: des désirs spécifiques de nos cœurs

Paul ajoute à ceci, deux attitudes évocatrices à tenir:

  • Avec actions de grâce:  Tout comme nous prions pour des désirs spécifiques, nous pouvons le remercier de manière tout aussi spécifique. 
  • En toutes choses: Rien n’est trop banal ou insignifiant pour prier. Si c’est important pour vous, il en est de même pour lui!

Le plat principal: la paix de Dieu (v.7)

Enfin, au verset 7, nous arrivons au plat principal.

La paix de Dieu: Ce shalom de Dieu est la tranquillité, la cessation du stress, de l’inquiétude. Cette paix n’est pas cachée et intérieure. Elle est un bien-être extérieur, un concept résolument social. Paul la décrit ainsi: 

  1. Elle surpasse toute compréhension: Ce n’est pas une paix légère, un petit soulagement, un repos momentané des querelles. C’est une paix profonde, riche, qui dépasse de loin toute capacité humaine de compréhension. Une paix que le monde ne peut donner, et que le monde ne peut reprendre. 
  2. Elle gardera vos cœurs et vos esprits: Paradoxalement, Paul utilise un terme militaire pour parler de la paix de Dieu qui veille sur nos cœurs comme une sentinelle.
  3. Elle est en Jésus-Christ: Ceci est la clé. Parce que nous sommes unis à Christ, sa paix est notre paix. Il a assumé notre angoisse à la croix afin de nous délivrer du pouvoir du péché. Dieu soit loué!

Ingrédients supplémentaires

Paul conclut en ajoutant deux ingrédients supplémentaires à la recette.

7e ingrédient de la paix: Pensez à de telles choses (v.8)

Un esprit régi par la paix de Dieu est caractérisé par des pensées justes. C’est-à-dire, tout ce qui est:

  • Vrai: rejeter les mensonges pour ce qui est authentique
  • Honorable: rejeter ce qui est vulgaire pour ce qui est admirable
  • Juste: rejeter l’oppression au profit de la justice
  • Pureté: rejeter la ruse pour l’intégrité
  • Charmant: rejeter la laideur au profit de la beauté
  • Louable: rejeter la négativité pour la convivialité

Paul nous dit ensuite que tous ces objets de pensée sont « vertueux et dignes de louange ».

8e ingrédient de la paix: Pratiquez ces choses (v.9)

Enfin, Paul appelle les Philippiens à l’imiter dans ce qu’ils ont:

  • Appris et reçus: son enseignement
  • Entendu et vu: sa conduite

Avant la rédaction du Nouveau Testament, les croyants ne disposaient pas des quatres récits de la vie de Jésus. Ils n’étaient pas non plus des témoins oculaires du ministère terrestre de notre Seigneur. Paul était donc ce lien vivant qui leur montrait comment marcher avec Christ. 

Notre désir ultime: Le Dieu de la paix (v.9)

Dans les mots de conclusion de ce passage, Paul offre une promesse: « Et le Dieu de la paix sera avec vous. » Ceci est une merveilleuse promesse parce que c’est ce que nous désirons le plus. Non pas simplement la paix pour elle-même, mais plutôt une communion intime avec le Dieu de la paix. L’invitation de Philippiens 4.1-9 est:

Recherchez votre paix dans la communion avec le Dieu de la paix.

Que cette vérité nourrisse notre affection pour Christ alors que nous luttons pour la paix dans un monde troublé.

Pour aller plus loin, trouvez mon étude biblique ici.


3 autres ressources pour aller plus loin


Angie Thornton

En équipe avec son mari Daniel, Angie a servi le Seigneur au Sénégal pendant 10 ans, dans la formation des leaders. Installés à Montréal avec leurs 2 filles depuis août 2017, ils servent à l'Église Baptiste Évangélique Emmanuel et dans l'AEBEQ. Angie est titulaire d'un MDiv de Moody Theological Seminary.
Découvre sa chaîne YouTube par ici.

Articles pouvant vous intéresser

>