À Noël, Dieu est multitâche

Les experts nous disent que le multitâche est un mythe. En effet, notre productivité a tendance à baisser quand nous répartissons notre attention sur plusieurs tâches. Si cela se vérifie pour la plupart d'entre nous, ce n'est pas le cas pour Dieu. La main souveraine de Dieu sait composer avec toutes sortes d’éléments, pour accomplir tout ce qui contribue à son plan glorieux.

Une bonne nouvelle, renversante

Dans les premiers versets de Luc, nous lisons qu’un ange est venu auprès du prêtre Zacharie pour lui annoncer que sa femme allait porter un fils. Cet enfant promis jouerait un rôle crucial dans le ministère de Jésus-Christ. 

Luc 1.13: Mais l’ange lui dit: Ne crains point, Zacharie; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

C’est non seulement une bonne nouvelle, mais aussi une nouvelle renversante!

Tout d’abord, la surprise: Élisabeth va tomber enceinte. Pourquoi est-ce une surprise? Tout d’abord, parce qu’elle a été stérile toute sa vie. Une femme stérile à qui on prédit une grossesse, c’est renversant. De plus, elle et son mari n’étaient plus de toute jeunesse – probablement la bonne soixantaine. Pour une femme de 20 ou 30 ans qui a du mal à avoir des enfants, ce serait déjà quelque chose. Mais il est question ici d’une femme avec un long parcours d’infertilité. Pour couronner le tout, Élisabeth semble bien loin de l’âge moyen pour avoir un bébé. N’oublions pas non plus Zacharie; lui aussi était assez âgé. 

Tout cela mis ensemble, nous devons conclure que les chances d’avoir un enfant étaient, naturellement, plutôt minces. Mais on parle ici de quelque chose de surnaturel: un miracle. Un miracle, c’est quelque chose qui défie les lois naturelles. 

Et le nom de l’enfant? Il devait s’appeler Jean, ce qui veut dire « Dieu bienveillant ». Ce nom est un bon résumé de ce qui se passe ici: Dieu est bienveillant pour cette famille. La tradition voulait que le père choisisse un nom pour son enfant. Mais quand Dieu nomme un enfant, c’est souvent une indication qu’il va utiliser cette personne de manière significative pour faire avancer son Royaume. 

Dieu répond à deux prières à la fois

Dans ce verset, il nous est aussi parlé d’une prière exaucée. De quelle prière l’ange parle-t-il?

Je pense que l’annonce de la naissance de Jean est une réponse à deux sortes de prières. 

Premièrement, Zacharie avait prié pour avoir un enfant. Cette requête pouvait se baser sur des raisons financières, sociales ou sentimentales. C’est intéressant de voir que, même à son âge avancé, avec peu de raisons d’espérer, Zacharie priait pour avoir un enfant. Et Dieu a entendu son cri de souffrance et d’attente. Il lui accorde un fils. 

Cela lève un peu le voile sur le fonctionnement de la prière. Parfois, nos prières sont exaucées immédiatement, parfois elles le seront plus tard, et d’autres fois, elles ne sont pas exaucées, en vue d’une voie meilleure. C’est soit « oui », soit « attends », soit « non – j’ai mieux pour toi ». 

Mais il y a aussi la grande histoire, le sens éternel. C’est le deuxième niveau de réponse aux prières de Zacharie. Un peu plus tôt dans le texte, Luc décrit Zacharie et Élisabeth ainsi:

Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur. (Luc 1.6)

Cela ne veut pas dire qu’ils n’avaient jamais péché, mais plutôt qu’ils avaient confiance dans la loi de Dieu. Ils étaient des justes fidèles qui craignaient Dieu et qui gardaient ses commandements. 

De plus, cette scène prend place dans un temps de prière collectif. Alors que l’ange s’adresse à Zacharie dans le temple, le peuple en foule prie à l’extérieur. Ces adorateurs fidèles attendaient la consolation d’Israël. Il semble donc clair que la bonne nouvelle de la naissance de Jean, annoncée par l’ange, se rapporte, ultimement, à la grande histoire de Dieu, à l’établissement de son Royaume. 

En d’autres mots, Dieu donne à cette prière une réponse collective et universelle, tout en accordant une bénédiction toute personnelle et immédiate. Dieu peut faire du multitâche pour sa gloire. Il peut montrer sa bonté à son peuple tout en faisant avancer son Royaume de façon significative. 

Laissez-moi encore clarifier: la bonne nouvelle de l’ange ne concerne pas en premier Élisabeth et son mari (même si ce fils est réellement une bénédiction du Seigneur pour eux); cette bonne nouvelle consiste d’abord à envoyer celui qui préparera le chemin du Seigneur (Luc 1.16-17). 

En accordant un fils à Zacharie et Élisabeth, Dieu va les alléger d’un lourd fardeau dans leur vie, mais il va aussi agir pour faire avancer l’établissement du royaume de son Messie. Dieu peut faire du multitâche pour sa gloire. Sa sagesse, sa souveraineté et sa bonté s’additionnent!

J’aime la façon dont Dieu montre sa perfection dans l’histoire de Noël, même dans les vies de personnes bien ordinaires, comme vous et moi. 

Merci à Cédric Jung pour la traduction de cet article


Ressources pour aller plus loin:

Erik Raymond

Erik Raymond est pasteur aux États-Unis, fait partie du mouvement de la Gospel Coalition (TGC) et a écrit un livre sur l’évangélisation. Lui et sa femme Christie ont six enfants.

Articles pouvant vous intéresser