Et si tu mémorisais la Bible en 2020?

En pensant à la mémorisation de la Bible, est-ce que vous ressentez de la culpabilité? Ou vous sentez-vous abattus? La mémorisation de la Bible fait partie de ces activités que l’on sait bonnes pour nous mais qu’il est difficile de faire régulièrement; comme prier, faire de l’exercice, manger équilibré ou encore gérer son argent correctement.

Avec la nouvelle année qui commence, je veux vous encourager : Oui, vous pouvez mémoriser les Écritures cette année! Inscrire la Parole de Dieu dans votre cœur et dans votre être ne demande pas des compétences surhumaines ni un dévouement forcené. Cela requiert de la passion, de l’organisation et de la persévérance. Mais avant que je ne vous présente quelques suggestions sur la mémorisation des Écritures, nous devons aborder trois raisons principales pour lesquelles les chrétiens ne mémorisent pas régulièrement leur Bible.

1.  Je n’ai pas de temps pour apprendre la Bible

Est-ce vous gérez raisonnablement le temps que Dieu vous donne? Pour répondre à cette question, on peut s’aider d’une grille de gestion du temps: 

 UrgentNon urgent
Important 1. Important + Urgent (tâches immédiates et importantes) 2. Important + Non urgent (stratégie à long terme et tâches évolutives) 
Secondaire 3. Secondaire + Urgent (activités secondaires mais pressantes) 4. Secondaire + Non urgent (ce que vous faites probablement quand vous prenez une pause) 

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous voulez passer plus de temps dans la case 2, mais en fait vous passez la plupart de votre temps dans les cases 1 et 3. Ce qui est urgent dicte ce que vous faites.

Lorsque vous êtes sous pression pour finir une tâche urgente, vous avez tendance à décompresser en faisant des tâches de la case 4. Peut-être que vous gaspillez votre temps en consommant des bonbons type réseaux sociaux – une vidéo de chat, une histoire qui nous fait nous sentir bien, les soi-disant « flash infos » des célébrités auxquelles vous n’accordez pas vraiment d’importance. Les réseaux sociaux peuvent être comme des aimants dans la case 4 qui vous attirent sans cesse et vous font perdre plus de temps que vous ne le voulez.

C’est pourquoi les gourous de la productivité soulignent le fait que vous devriez faire les choses importantes en premiers. Stephen Covey démontre cela lors de séminaires en mettant un grand cylindre transparent sur une table ainsi que de grosses pierres, des pierres de taille moyenne, de petites pierres et du sable. Les grosses pierres représentent les activités de la case 2. La seule façon pour que tous les éléments rentrent dans le cylindre est de placer les grosses pierres en premier et le sable à la fin.

Pour un chrétien, mémoriser la Bible va dans la case 2 – c’est important mais pas urgent. Je ne vais pas répéter les raisons pour lesquelles vous devriez mémoriser la Bible – y compris/et même de grandes parties de la Bible. Mais si vous croyez réellement que mémoriser la Bible est important, alors cela doit faire partie de votre routine quotidienne. Elle fait partie des grosses pierres. Si vous avez besoin d’aide pour réorganiser votre temps, lisez le livre Faire plus et mieux. Un guide pratique pour augmenter votre productivité de Tim Challies.

2. Je n’ai pas envie de mémoriser la Bible

Souvent on n’a pas envie de faire ce que l’on devrait faire.

Les enfants n’ont parfois pas envie de faire leurs devoirs ou leur tâches ménagères. Mais les parents essaient d’éduquer leurs enfants à faire constamment ce dont ils sont responsables. Les parents n’ont pas toujours envie d’être les bons bergers de leurs enfants lorsqu’ils se chamaillent. Mais c’est ce qu’implique une éducation fidèle/dévouée/conforme. Un employé en bonne santé peut ne pas avoir envie d’aller au travail, mais les personnes responsables vont au travail qu’elle en ait envie ou non.

Je n’ai pas toujours envie de garder une discipline sportive ou alimentaire, mais j’y ai veillé consciencieusement pendant un an et demi. Cela fait maintenant partie intégrante de ma routine, si bien que je ne me demande plus si je dois le faire ou non, c’est devenu un automatisme.

Cela demande de la discipline pour faire ce que l’on n’a pas toujours envie de faire. Une manière de développer ces activités est d’adopter de saines routines. Nous existons pour glorifier Dieu en prenant toujours plus plaisir en Lui. Nous glorifions Dieu davantage lorsqu’Il nous satisfait. Mémoriser la Bible est l’un des meilleurs moyens par lesquels Dieu nous satisfait.

La principale raison de mémoriser la Bible n’est pas d’accumuler plus de données dans nos cerveaux, c’est une façon pour nous de prendre plaisir en Dieu. Les activités comme la prière, la lecture de la Bible, la mémorisation de la Bible sont des disciplines spirituelles ou des moyens de grâce. Il y a des activités que Dieu a créés pour que l’on soit satisfait en Lui.

Si vous avez besoin d’aide pour réorganiser votre façon de vivre les moyens de grâce, lisez le livre La grâce au quotidien de David Mathis.

3. Il m’est difficile de mémoriser la Bible

Vous connaissez votre date de naissance (n’est-ce pas)? Votre numéro de téléphone? Votre adresse? 

Il y a certaines données que vous avez déjà mémorisées. Peut-être que vous mémorisez certaines informations sans même les avoir apprises – comme des recettes que vous utilisez souvent, les statistiques concernant votre équipe de sport préférée ou vos joueurs favoris, la biographie des acteurs ou musiciens que vous admirez, ou encore le jingle des pubs que vous regardiez quand vous étiez enfant. Dieu vous a donné un esprit remarquable. Et cet esprit a la capacité de mémoriser.

Votre esprit est comme un muscle, et mémoriser est un exercice mental. La mémorisation est à votre esprit ce qu’est l’exercice à votre corps. La mémorisation rend votre esprit plus fort, plus sain, plus clair, plus vif. Et plus vous vous exercer à mémoriser, mieux vous y parvenez.

Mémoriser des passages de la Bible est un travail difficile. Mais ce n’est pas si dur. Vous pouvez le faire.

Si vous avez besoin d’aide concernant les stratégies pour mémoriser la Bible, lisez mon article « 11 étapes pour mémoriser un livre entier de la Bible » (non traduit) et la série en 5 parties de Joe Carter (non traduit) qui utilise la mémorisation comme moyen pour augmenter la connaissance de la Bible et développer une imagination sanctifiée.

Par où commencer? 

1. Commencez petit. 

Un peu c’est mieux que rien- même si ça veut dire passer 60 secondes par jour à mémoriser. Peut-être que vous ne pourrez pas courir un marathon aujourd’hui, mais pourrez-vous faire un tour de piste? Juste 500m?

2. Choisissez un projet réalisable. Voici trois stratégies à considérer:

Premièrement vous pouvez mémoriser des passages que d’autres ont (serviablement) collectés, comme le « Topical Melory Sytem » des Navigators ou encore « Fighter verses » de Truth78. (Ma femme et mes enfants mémorisent « fighter verses » avec notre église. Certains de nos amis ont enregistrés les passages en chansons pour mieux s’en souvenir).

Deuxièmement, vous pouvez mémoriser un petit livre de la Bible (comme Éphésiens, Philippiens, ou Jacques), ou une petite partie de la Bible (comme les Psaumes 1 et 2, Matthieu 5 à 7, Romains 8, Apocalypse 21 et 22).

Troisièmement, vous pouvez mémoriser un ensemble de passages qui génèrent de la joie, du réconfort et de l’admiration ou vous pouvez mémoriser des passages qui vous aident à combattre un péché en particulier (comme la colère, l’anxiété, la rancœur, la convoitise, l’impatience, le manque de joie, être dans le jugement, la paresse, la luxure, l’orgueil, le matérialisme).

3. Soyez persévérant. 

Réserver un peu de temps chaque jour pour mémoriser la Bible, ne loupez pas un jour durant 100 jours d’affiler. Soyez régulier. En moyenne il faut 66 jours de discipline pour que ça devienne automatique.

4. Mémorisez avec quelqu’un d’autre de votre église. 

Faites équipe avec un ami ou un groupe d’amis dans votre église, et soyez redevable entre vous durant l’apprentissage.

Avec l’aide de Dieu, vous pouvez régulièrement mémoriser votre Bible cette année.


Merci à Laurie Maleka pour la traduction de cet article.


Pour aller plus loin :

Andy Naselli

Andy Naselli est professeur de Nouveau Testament et de Théologie biblique à Bethlehem College and Seminary. Il est aussi manager de recherches pour Don Carson, et administrateur de la revue théologique Themelios. Il écrit régulièrement sur son blog: AndyNaselli.com. Andy et son épouse Jenni, sont mariés depuis 2004 et ont trois filles.

Articles pouvant vous intéresser

>