Même les toilettes de la fac prennent position sur l’avortement

L’avortement n’est pas le sujet le plus consensuel. Vous l’avez peut-être remarqué sur le blog. C’est aussi le cas à la fac.

Photo d’une des portes de toilette à la fac

Les portes des toilettes des filles en témoignent (d’ailleurs, je me demande quel est l’équivalent chez les hommes…).

Formé dans le ventre de ta mère

Dans notre fac, ont lieu régulièrement des actions (affiches, tracts, stickers…) en faveur du droit à l’avortement. Parfois, on peut se demander ce qu’il y a encore à conquérir à ce sujet dans notre pays.

Un article de ELLE (25 mars 2011), « IVG, la nouvelle bataille » m’a fait un peu comprendre. L’IVG médicamenteuse, normalement réservée aux premières semaines de grossesse, est de plus en plus utilisée jusqu’à la limite légale dans les hôpitaux. Les médecins ne veulent plus faire d’IVG chirurgicale car ce n’est pas la même chose « de venir en aide à une femme qui a une hémorragie que d’aspirer un fœtus ». Or, passées neuf semaines, la méthode médicamenteuse n’est plus acceptable et inflige à la femme un mini-accouchement. Ce n’est pas un œuf qui est expulsé mais un fœtus formé. Bref, une vraie maltraitance pour les femmes, de plus en plus nombreuses, auxquelles on ne propose pas l’aspiration.

Faut-il se réjouir de plus de respect pour le mystère de la vie de la part du corps médical (ou est-ce juste une question d’acte « dévalorisant » professionnellement?) ? Est-ce une régression dans le droit que les femmes ont obtenu en 1975 (pourquoi leur mettre des battons dans les roues, augmenter leur souffrance, puisqu’elles se résignent tout de même à la solution la plus douloureuse ?) ?

PS/ Sur les photos, on observe que le relativisme dans lequel nous baignons a encore battu des records. Si projet parental = enfant et si absence de projet parental = amas de cellules ! Rien n’aurait donc de sens objectif, préexistant ? C’est moi qui déciderais de la valeur de ce qui se développe en moi !!!

Projet parental et avortement

Même les britanniques s’impliquent dans le débat

Une dernière photo d’une porte très « engagée »

Myriam J.

A fait une licence d'histoire à la Sorbonne. Elle était une contributrice régulière au blog durant plusieurs années.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image