4 façons de lire la Bible pour une mise en pratique personnelle

La Parole de Dieu pour toi

C’est merveilleux de voir comment la Bible s’applique à nous personnellement. 

Les textes bibliques répondent de façon précise aux préoccupations de personnes qui vivaient autrefois dans des endroits éloignés et qui étaient confrontées à des problèmes bien spécifiques, dont bon nombre n’existent plus de nos jours.

Il n’y a rien dans la Bible qui n’ait été écrit pour toi ou qui corresponde spécifiquement à ce que tu vis en ce moment. En fait, nous lisons le courriel de quelqu’un d’autre. Et pourtant la Bible affirme régulièrement que ces paroles sont aussi pour nous: “Or tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction” (Rm 15.4, cf. Dt 29.29, 1 Co 10.11, 2 Tm 3.5-17). Vouloir mettre la Bible en pratique dans nos vies nous permet de découvrir comment l’Esprit réutilise les Écritures de manière intemporelle.

En outre, la Bible parle avant tout de Dieu, et non de toi. Son thème récurrent est un Seigneur trinitaire et rédempteur et son point culminant est Jésus-Christ.

Quand Jésus “ouvrit l’intelligence [des disciples] afin qu’ils comprennent les Écritures” (Lc 24.45), il leur montre comment tout ce qui est écrit, depuis la création, en passant par les promesses, les commandements, l’histoire, le système sacrificiel, les psaumes et les proverbes, le révèlent.
En fait, nous lisons la biographie de quelqu’un d’autre. Pourtant, cette même histoire nous démontre comment Jésus nous intègre dans sa propre histoire. Il est, lui, la mise en œuvre de la Parole de Dieu, la sagesse incarnée. De même, en tant que disciples, nous apprenons à appliquer la Parole pour être transformés à son image. De nos jours, la mise en pratique nous permet d’expérimenter comment l’Esprit réécrit nos vies en nous enseignant qui est Dieu et ce qu’il fait.

Au regard de ces merveilles, la mise en pratique personnelle est gage de sagesse. La Bible a été écrite pour d’autres personnes, mais c’est à toi qu’elle parle. La Bible parle de Dieu, mais elle t’implique, toi. Ton défi est de systématiquement mettre l’Écriture en pratique, car le plan de Dieu est de sans cesse impacter ta vie. Comment grandir en sagesse par la mise en pratique de la Parole de Dieu? Voici quatre moyens pour y parvenir.

1. Consolide ce que tu as déjà appris

En supposant que tu as bien écouté certains passages de la Bible, réfléchis à ces questions personnelles. Quelle est la partie de l’Écriture qui a le plus influencé ta vie? Quel est le verset ou le passage que tu relis le plus souvent? Pourquoi cette expression est-elle instantanément pertinente pour toi, et si souvent? Ta réponse intégrera sûrement les quatre vérités fondamentales d’une lecture de la Bible en vue d’une mise en pratique inspirée.

Premièrement, tu t’appropries le passage parce que tu écoutes.
Tu te souviens de ce que Dieu dit. Il te le dit à toi. Tu as besoin de ces paroles. Cette promesse, cette révélation ou ce commandement doit être vrai. Tu dois agir en réponse à cet appel, à ta foi et à ton amour pour Christ. Quand tu oublies, tu erres, tu t’égares, et tu perds pied. Quand tu t’en souviens et que tu le mets en pratique, la lumineuse vérité réorganise ta vie.
Le fondement d’une bonne mise en pratique c’est de systématiquement écouter ce que Dieu dit.

Deuxièmement, ta vie même s’accorde ou fusionne avec le passage biblique.
Ce n’est plus un passage quelconque de la Bible. Un mot en particulier de Dieu pointe vers un de tes combats intérieurs ou externes. Ces luttes sont l’expression du double mal qui tourmente le cœur de chaque être humain: péché et confusion au dedans, difficultés et séductions au dehors (1 R 8.37–39, Ecc 9.3). Mais Dieu dit quelque chose qui va illuminer tes ténèbres: à ton besoin réel, il répond par ses grâces réelles. Alors, ta vie et la parole de Dieu se rencontrent. Pour appliquer correctement la Parole, tu dois reconnaître avec honnêteté dans quel domaine tu as besoin d’aide. Car le problème que tu vis est forcément cité dans la Bible.

Troisièmement, la manière dont tu t’appropries ce passage révèle comment Dieu lui-même se charge de sa mise en application. Il vient à ta rencontre avant que tu ne le rencontres toi-même. Le passage biblique t’a interpellé, car Dieu a organisé ta lutte avec le péché et la souffrance pour que tu aies besoin de ce passage-là en particulier. Sans l’initiative personnelle de Dieu, tu ne ferais jamais la connexion; il affirme, à propos de sa parole, “Je l’écrirai dans leur cœur” (Jr 31.33). L’Esprit a décidé de réécrire ton scénario de vie, il déverse l’amour de Dieu dans ton cœur, t’invitant à vivre dans une nouvelle réalité. Il éveille ton besoin, il te donne des oreilles pour entendre et te donne gratuitement la sagesse nécessaire. Mettre en pratique la Parole est un don, parce que la sagesse est un don.

Quatrièmement, la mise en pratique de passages que l’on aime est en général aisée. Dieu expose une généralité, et tu intègres tes propres spécificités. Par exemple:

“Même quand je marche dans la sombre vallée de la mort, je ne redoute aucun mal car tu es avec moi.”

Ps 23.4

Quelles sont les difficultés auxquelles tu fais face? Qui est avec toi?

“Nous étions tous comme des brebis égarées: chacun suivait sa propre voie, et l’Éternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous.”

Es 53.6

De quelle manière t’égares-tu? Comment l’Agneau de Dieu s’associe-t-il à ta situation?

“Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance.”

Ph 4.6

Quelle est ton inquiétude? Sur quelles promesses t’appuies-tu pour demander de l’aide (Ph 4.5,7-9)?

Ces paroles-là s’appliquent à toute expérience humaine et un passage biblique devient personnel quand les détails de ta vie correspondent à ce que tu lis, comme si les cultures  et les siècles passés disparaissaient. En effet, ton Dieu est d’une aide très concrète face aux soucis, face à ton propre souci et la mise en pratique s’accomplit alors jusque dans les moindres détails.

2. Cherche les passages applicables de suite

Comment élargir ton champ d’application? Sois attentif aux passages clairs.
Le plus souvent, ce sont des généralisations ou des résumés qui invitent à une appropriation subjective. Réfléchis aux promesses essentielles de Dieu, aux joies et aux peines énumérées dans de nombreux psaumes, aux enjeux moraux de nombreux proverbes, aux nombreux commandements auxquels il nous faut obéir, au commentaire abrégé qui interprète un récit.
Par exemple, les promesses sont énoncées dans Exode 34.6-7, Nombres 6.24-26, Deutéronome 31.6, mais leur application se répète de diverses manières dans le reste de la Bible. Observe comment les Écritures reprennent ces déclarations de manière spécifique et comment la Bible entière les illustre. Inscris ces promesses dans un répertoire de vérités, ce n’est pas pour rien si elles sont importantes! Prends conscience que ces paroles convergent vers Jésus-Christ et peuvent réécrire une vie, dont la tienne.

Analyse comment la généralisation fonctionne. Dans une histoire, les détails rendent le récit vivant. Mais les Psaumes et les Proverbes adoptent une stratégie inverse. Le texte réduit intentionnellement les détails pour que chacun puisse s’y reconnaître. David était troublé quand il écrivit le Psaume 25, on ressent bien ses émotions. Mais il a laissé sa propre histoire au pas de la porte. “C’est à cause de ton nom, Éternel, que tu pardonneras ma faute, car elle est grande.”, “Vois ma misère et ma peine, et pardonne tous mes péchés!” (Ps 25.11,18). Il ne donne aucun détail, ainsi le modèle est assez flexible pour que chacun puisse s’y retrouver. Quand tu mets en pratique la Bible, tes péchés et tes souffrances raniment le Psaume 25 et t’amènent à la grâce.

Dans les cas d’obéissance, la Bible proclame une vérité universelle sans en mentionner ses multiples applications. Quand Jésus proclame: “Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres” (Lc 16.13), il te laisse le soin de réfléchir aux différentes  formes que peuvent prendre l’idolâtrie pour l’argent, en fonction de ta personnalité et de ta culture. Dans de tels cas, la Bible parle en grandes catégories, traitant de nombreuses expériences, circonstances ou actions différentes. En découvrir le sens exact ne se fait pas de façon mécanique ou automatique, alors que la mise en pratique, elle, suit plutôt une ligne directrice.

Si tu as un passage préféré de la Bible, il est probable que l’application en soit assez évidente. Mais expérimenter la pertinence instantanée d’un texte peut fausser nos attentes quant à la manière dont le reste de la révélation divine peut s’appliquer à nos vies.

3. Repère les types de passages où la mise en pratique est la moins apparente

Voilà le cœur du dilemme. La Bible dans son ensemble ne te parle pas directement et personnellement. Comment appliques-tu les récits de la Genèse? Qu’en est-il des généalogies et des recensements? Du Lévitique? Des vies d’Esther, Job, Samson ou Paul? Du partage des terres et des villages dans Josué? Du récit détaillé du déclin d’Israël en 1 Rois et 2 Rois? Des malheurs prophétiques dévastant, il y a tellement longtemps, Moab, les Philistins, l’Égypte ou Babylone? Des maximes de l’ Ecclésiaste? Des récits évangéliques sur l’action de Jésus? Des préoccupations répétées du Nouveau Testament concernant les relations entre judéo-chrétiens? Des images apocalyptiques de l’Apocalypse?

Ce Dieu est ton Dieu, cette histoire est ton histoire, ce peuple est ton peuple. Ce Sauveur t’as introduit pour que tu participes à ce qu’il est et ce qu’il fait.

Les histoires de la Bible, ses récits historiques, ses prophéties – même ses nombreux commandements, enseignements, promesses et prières – exigent une réflexion approfondie pour pouvoir être mis en pratique de nos jours avec pertinence. Si tu les accueilles sans filtre, comme s’ils te parlaient à toi directement, comme s’ils concernaient tes propres problèmes, tu vas mal interpréter et mal appliquer l’Écriture. Par exemple, l’injonction de l’ange à Joseph: “Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte” (Mt 2.13) ne commande à personne aujourd’hui d’acheter un billet pour l’Égypte! Ceux qui tentent de prendre la Bible entière comme si elle s’appliquait directement aujourd’hui finissent par la déformer. Elle devient alors un livre magique rempli d’indications et de messages privés. Dieu ne souhaite pas que ses paroles fonctionnent comme ça.

Ces passages ont bien une application concrète. Mais, il arrive souvent que certains textes soient moins explicites. Ce que tu lis s’applique alors par extension et par analogie, non de manière directe. Ne les considère pas comme si c’était de la poudre aux yeux, mais cherche au contraire leur sens profond. Dans un sens, ces passages-là s’appliquent justement parce qu’ils ne parlent pas de toi. Bien interprétés, ils apportent une autre perspective. Ils te placent dans une scène incomparable. Ils t’apprennent à voir Dieu et d’autres personnes dans leur bon droit. Ils t’interpellent pour que tu te voies dans une histoire, ou plusieurs histoires, une histoire au-dessus de ta propre histoire et de tes soucis immédiats. Ils te placent dans une communauté bien plus élargie que celle de ton réseau social habituel. Ils te rappellent aussi que tu es toujours dans la présence de Dieu, sous son regard et que tu fais partie de son plan.

4. Attaque-toi à la mise en pratique de passages moins explicites

Mettre en pratique est un processus qui dure toute la vie et qui vise à élargir et à approfondir notre sagesse. Pour commencer, lis la Bible simplement dans ses grandes parties. L’acquisition complète de la sagesse est difficile à quantifier, il faut commencer par écouter ce qu’est la vérité et voir comment elle agit. Mais efforce-toi de comprendre les implications de certains passages.

Prenons deux exemples. Le premier est un véritable défi à mettre en pratique dans nos vies: une généalogie ou un recensement. Ils n’ont aucun rapport direct avec ta vie. Ton nom ne figure pas sur la liste. Le recensement n’a plus aucun sens pour nous. On ne gagne rien à savoir que: “Kots eut pour descendants Anub et Hatsobéba, ainsi que les clans d’Acharchel“ (1 Ch 4.8). Mais quand nous apprenons à écouter correctement, nous comprenons que ces listes sont bénéfiques et qu’elles ont une utilité. La Bible nous y enseigne ceci:

Le Seigneur inscrit des noms dans son livre de vie, les familles et les communautés sont donc importantes pour lui. Depuis le début de l’histoire de l’humanité, Dieu tient ses promesses. Il mobilise son peuple comme une armée pour reconquérir un monde qui a mal tourné, en vue de sa rédemption. Toutes les promesses de Dieu trouvent leur accomplissement en Jésus-Christ (2 Co 1.20).

Tu “appliques” une liste de noms anciens et de chiffres en procédant par analogie, non en les prenant à la lettre. En méditant le sens profond de ces détails, plutôt qu’en te perdant dans ce déferlement de noms ou de chiffres, ton amour pour Dieu deviendra alors plus solide et clairvoyant.

Le deuxième exemple est un plus grand défi. Les Psaumes sont souvent une partie des Écritures qui nous touche le plus. Mais que fais-tu quand le Psaume 21.2 dit: “Éternel, le roi se réjouit de ta force.”? Le psalmiste ne parle pas de toi et ce n’est pas toi qui parle – pas directement. Mais, une série de vérités reliées les unes aux autres va permettre d’appliquer ce psaume à toi-même, pour t’emmener hors de toi-même.

Pour commencer, David a vécu et écrit ces mots, mais c’est Jésus-Christ qui a pleinement et parfaitement vécu ce qui y est décrit. Il est vivant maintenant et il accomplira finalement ce psaume tout entier. Il est le plus grand roi humain célébrant ce chant de délivrance; il est aussi le divin Seigneur qui a le pouvoir de délivrer. Nous savons, à la lecture actuelle du Nouveau Testament, que ce psaume parle de Jésus-Christ et ne concerne pas un individu quelconque.

Deuxièmement, tu participes au triomphe de ton roi. La lecture de ce psaume te pénètre, parce que tu es en Christ. Alors sois attentif à son expérience, parce qu’il t’y inclut.

Troisièmement, ta participation n’est pas celle d’un individu en solo, mais de quelqu’un entouré de frères et sœurs innombrables. Dans un chœur de joie profonde, tu t’associes à d’autres compagnons croyants pour mettre ce psaume en pratique: “Nous voulons chanter, célébrer ta puissance.” (Ps 21.14). La joie, que le roi ressent quant à la puissance de Dieu au début du psaume, est finalement devenue la joie de tout son peuple.

Enfin, figurativement, en Christ, tu es aussi de nature royale. En ce sens, la délivrance que ressent Jésus quand on lit le psaume s’applique à ta vie. En parcourant le psaume toi-même, tu verras le triomphe exaltant du Christ Jésus, tu pourras alors expérimenter ce sentiment pour toi-même. Tu pourrais même mettre le Psaume 21 à la première personne, en remplaçant “le roi” et “il/lui/son” par je/mon/ma. Ce serait blasphématoire de faire ça au début de ton parcours. Mais ça pourra être approprié et source de joie profonde de le faire quand tu seras avec Christ. C’est un chant auquel se joindront tous les saints quand ils seront au paradis. Au fur et à mesure que tu réalises que tes frères et sœurs partagent ce même but, tu les aimeras et concourras à leur joie en permanence.

Dieu se révèle et révèle ses intentions dans l’Écriture. Une mise en pratique remplie de sagesse commence toujours par là. 

Conclusion

Tu as d’abord identifié un passage qui a du sens dans ta vie de manière persistante, directe et pertinente. Tu as vu comment des passages explicites ou moins explicites visent à te changer. Apprendre à mettre en pratique avec sagesse des passages moins pertinents est étonnamment bénéfique. La Bible tout entière peut s’appliquer à titre personnel. Ce Seigneur est ton Dieu, cette histoire est ton histoire, ce peuple est ton peuple; ce Sauveur t’a introduit lui-même pour que tu participes à ce qu’il est et à ce qu’il fait. Aventure-toi dans les régions les plus secrètes de l’Écriture en cherchant à mieux connaître et à mieux aimer ton Dieu.

Espérons alors que tu arrives à mieux comprendre pourquoi ton passage préféré a tellement changé ta vie. Médite à nouveau ses paroles. Tu remarqueras qu’elles t’aident à te débarrasser de ton égocentrisme, du péché et de la souffrance. Dieu t’a prodigué ses soins attentifs au travers de ce passage et réorganisé ta vie. Tu l’aimes parce que lui t’a aimé en premier et donc tu aimes ses autres enfants. Et c’est ainsi que la Bible, en général et en particulier, se met en pratique personnellement.

Cet article est adapté de ESV Study Bible (Étude de la Bible en anglais courant).


Merci à Christine Davée pour la traduction de cet article.


Pour aller plus loin:

David Powlison

David Powlison était enseignant, conseiller et directeur exécutif à la Christian Counseling and Educational Foundation. Il était l’éditeur du Journal of Biblical Counseling.

Articles pouvant vous intéresser

>