La France: un tissu déchiqueté

En France le tissu familial et national est déchiré et dix mille fibres humaines sont effilochées de colère et trempées de larmes. Des millions d’autres, tissés aux fibres atteintes, goûtent les larmes amères. Et de l’insécurité des 6000 km qui nous séparent, nous sentons les fibres humaines qui tirent sur nos cœurs.

Le cri de “Allahu Akbar” (Dieu est grand) ponctue le silence assourdissant entre les coups de feu et la détonation. Adieu¹ terroriste démembré. C’est mon souhait, adieu, mais pas ce que je crois. Ton Allah n’est pas grand. Il n’est pas non plus Dieu. Car Dieu lui-même a dit: Celui qui rejette le Fils rejette aussi Dieu (1 Jean 2.23). Il a aussi dit que celui qui aime tuer ne peut pas espérer ce que les martyrs espèrent (1 Jean 3.15). Oh quelle erreur de penser que tu peux obtenir un passe pour le paradis avec le sang des “infidèles”!

Dieu des vengeances, Éternel!
Dieu des vengeances, parais dans ta splendeur!
Lève-toi, juge de la terre !
Pour rendre aux orgueilleux selon leurs œuvres!
Jusques à quand les méchants, ô Éternel!
Jusques à quand les méchants exulteront-ils? (Psaume 94.1–3)

Marc Coupris, un survivant du Bataclan, a dit:

C’était un carnage… Ils ont tiré à partir du balcon. J’ai vu ma dernière heure arriver. Je pensais que c’était la fin. Je pensais: je suis mort, c’est fini, c’est fini.”

Mais ce n’était pas ta fin Marc. On est reconnaissant. Qu’est-ce qu’on souhaiterait pouvoir le dire pour tous. Pour beaucoup, la vie est terminée. Pour eux, c’est fini.

Ô, sortons-nous de la stupeur qui pense savoir quand c’en est fini pour nous. Nous ne savons pas. Dieu nous a dit comment parler de nos lendemains. “Vous devriez dire au contraire: Si le Seigneur le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela” (Jacques 4.15). Si vous lisez ceci, Dieu vous a donné encore un jour. Mais peut-être encore un seul. Pensez-y.

À toute la France, les bras de Jésus sont ouverts. Le Sauveur ressuscité étend ses mains ensanglantées et dit: “Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.” (Matthieu 11.28). “Que celui qui a soif, vienne ; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie gratuitement!” (Apocalypse 22.17).

La vengeance viendra. Elle n’a pas besoin de provenir d’individus. “Laissez agir la colère [de Dieu], car il est écrit: À moi la vengeance, c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur.” (Romains 12.19) Il y a un temps pour tout sous le soleil. Aujourd’hui est un temps pour la France, et pour nous tous, d’entendre les paroles de Jésus: “Pensez-vous qu’ils aient été plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem [ou Paris]? Non, vous dis-je. Mais si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous pareillement.” (Luc 13.4–5).

Et si on se repent? Péchés pardonnés. Dieu réconcilié. Enfer fermé. Ciel ouvert. Esprit donné. Amour abondant. “Le temps est accompli et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle.” (Marc 1.15).

¹ NDT: L’original utilise l’expression « Farewell ». Une traduction plus littérale serait « Bon vent » ou « Bien à vous » où la personne souhaite le meilleur pour l’autre. Adieu semble contenir un tel souhait de bonheur pour l’autre et comme c’est bien plus commun en français, nous avons opté pour « Adieu ».

Article traduit avec l’aimable autorisation de desiringGod.com. Traduit par Stéphane Kapitaniuk.

John Piper

John Piper est le fondateur du ministère desiringGod.org et président du Bethleem College and Seminary. Pendant plus de 30 ans, il fut le pasteur de l'église baptiste de Bethleem à Minneapolis. Il est l'auteur de plus de 50 ouvrages dont Au risque d'être heureux.

Articles pouvant vous intéresser

3 thoughts on “La France: un tissu déchiqueté

  1. Penelope W. dit :

    Merci Stéphane pour cette initiative très à propos et très dans le temps, d’avoir pris cet article encourageant et l’avoir traduit pour la partie du monde francophone qui ne parle pas forcément anglais !

    Ceci dit j’ai des doutes par rapport à certaines formulations dans la version traduite (je vous aurai envoyé un mail dans les 30 minutes qui suivent la mise en ligne de ce commentaire).

    Encore une fois merci !

    1. Merci Penelope pour ton retour ici et ton email. Tu me confortes dans la pensée que c’est une excellente chose que j’arrête de traduire. Et c’est excellent que David Steinmetz soit depuis quelques mois le traducteur en chef sur le blog. Je suis trop entre deux langues pour pouvoir distinguer ce qu’on peut et ce qu’on ne peut pas faire avec la langue française.

  2. Etienne Omnès dit :

    Voilà un article qui m’aide à prier au sujet des terroristes!

    D’un côté, j’ai envie de dire: « Seigneur, donne leur la repentance ou la mort! » De l’autre, mon épouse me rappelle avec douceur et sagesse que ce que le Seigneur demande, c’est de bénir nos ennemis et de pardonner inconditionnellement.

    La réponse de Piper est équilibrée: A lui la vengeance, à lui la rétribution. Notre part, c’est de pardonner et bénir et lui laisser ces deux choses précédentes entre ses mains.

    Piper est un homme sage. Loué soit notre Dieu, Dieu juste, capable de vengeance comme de miséricorde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image