Foire aux liens du 10 décembre 2016

BibleArc.com propose désormais 1000+ traductions! [ENG]

On a déjà signalé plusieurs fois l’excellent BibleArc sur TPSG. Mais on ne peut pas s’empêcher de vous signaler la dernière innovation. Grâce à un partenariat avec YouVersion, ce n’est plus juste la NBS qu’ils proposent en traductions françaises pour faire de l’arcing et du phrasing, mais toutes les traductions dont disposent YouVersion!

Voilà pourquoi tu dois couvrir ta webcam [ENG]

Je le fais depuis quelques temps. Mais ce n’est pas moi qui dis que tu devrais aussi. C’est le directeur du FBI. Et si jamais ça ne suffisait pas, va voir Snowden.

Des nuages et des explosions

Cet artiste a rassemblé deux choses que j’aiment: des nuages et des explosions, pour créer des sortes de… nuages explosifs!

Quitter les réseaux sociaux pour ne pas rater sa carrière? [ENG]

Ce sociologue, écrivain et blogueur raconte pourquoi il n’utilise pas de réseaux sociaux. Et pourquoi tu ne devrais pas non plus, si tu veux réussir ta carrière. Particulièrement parlant en cette période de jeune de réseaux sociaux pour moi (Matt).

Disparaitre d’Internet en un clic

C’est le but de se site: deseat.me Par exemple, mon compte était associé à 123 sites… flippant!

Quand on envoie un SMS avec reconnaissance vocale…

…en jouant du tuba. Excellent 🙂

Matthieu et Stéphane

Stéphane et Matt se sont rencontrés à l'Institut Biblique de Genève. Là, contre toute attente, ils s'entendent à merveille. Depuis ils bloguent ensemble sur le site ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser

  • Richard H.

    J’avais déjà posé (sans succès) la question : si tout chrétien doit avoir un mentor, où trouvera-t-on le super-mentor, mentor du mentor ? Le nombre de chrétiens d’une génération étant par nature fini, la mentorisation universelle sera nécessairement circulaire, à moins d’admettre l’existence d’un souverain-mentor qui ne serait lui-même soumis à aucun mentor humain, sinon à Jésus-Christ seul.

    Au fond ce n’est peut-être qu’une question de vocabulaire, que les catholiques romains ont résolu depuis longtemps :

    Un petit-mentor s’appelle un Directeur de conscience ou un Curé, un gros-mentor est un Évêque, un super-mentor un Cardinal, et le souverain-mentor s’appelle un Bergoglio.

    Sarcasme à part, pourquoi vous sentez-vous obligé d’appeler un cher frère à qui on aime aller se confier, un Mentor ? et pourquoi Moïse doit-il recevoir une leçon de leadership plutôt qu’une leçon de commandement ou de gouvernance, pour faire moderne ? Cette imitation systématique des modes américaines a quelque chose de puéril, et de peu rassurant pour l’avenir des évangéliques de France.

    • Étonnant de commencer par « Sarcasme à part… » et d’enchainer par… des sarcasmes!

      • Richard H.

        Pas plus étonnant, cher Matthieu, que de cliquer sur le bouton réponse… et de ne pas apporter une vraie réponse. J’ai partagé un agacement, c’est vrai ; mais je n’ai pas cherché à te dénigrer personnellement. Je te demande donc pardon si tu le sens ainsi. Il faut pourtant convenir que j’ai posé de vraies questions : qui est le mentor du mentor ? d’où vient cette mode et où va-t-elle ?

  • Micaël Gelin

    Merci Matt pour cet article bienveillant et structurant. En cas d’échec de l’un ou plusieurs des points développés, nous pourrions prendre le temps de demander à Dieu « pourquoi ». Je suis souvent pressé de corriger le tire mais je prends pas assez souvent le temps de m’arrêter avec Dieu pour essayer de comprendre « pourquoi » j’agis ainsi. Pourtant c’est une étape cruciale qui m’aide à corriger le tire, vraiment et, cet fois, en profondeur. Bises, frangin.