Ne bâtis pas ta foi sur celle d’un autre

Joseph Solomon, un poète et musicien que beaucoup de chrétiens appréciaient, a récemment annoncé qu’il quittait la foi chrétienne dans son podcast Flights & Feelings. Il a répondu ainsi à de nombreux chrétiens consternés par son annonce:

Peu importe ce en quoi vous croyez, vous devez en être convaincu. Vos croyances ne peuvent pas venir de quelqu’un d’autre… Si vous vous êtes contentés de suivre ce que croit une autre personne, c’est le bon moment de revoir ce en quoi vous croyez vraiment.

Il y a quelque chose que nous pouvons apprendre de l’honnêteté de Solomon.

Est-ce que notre foi en Christ est vraiment la nôtre, ou est-ce que nous empruntons les croyances d’autres personnes? En effet, un emprunt, bien qu’il puisse s’avérer utile et intéressant, a toujours une fin.

Ta foi doit être la tienne

Je n’ai aucun problème avec le fait d’avoir recours au leasing ou à la location de biens (je m’y connais, j’habite dans la Silicon Valley). Malheureusement, je crains que nous ne fassions de même avec notre foi.

Beaucoup de chrétiens ne travaillent pas à leur salut (Ph 2.12), mais se reposent sur les efforts de pasteurs, d’auteurs, de « familles théologiques », ou encore de publications comme Évangile 21, pour qu’ils bâtissent leur foi à leur place.

Quand nous nous reposons sur ce que croient d’autres personnes, nous avons tendance à faire moins attention à notre propre santé spirituelle. Si vous êtes comme moi, vous prenez moins soin de ce que vous louez, que de ce que vous possédez: une fissure dans le mur ou un chauffage bruyant ne gênent pas, tant que vous récupérez votre caution. Lorsque que vous devenez propriétaire, ces détails revêtent bien plus d’importance.

Dans les évangiles, Jésus nous avertit: lorsque les tempêtes et les déferlements d’un monde brisé s’abattent sur nous, une foi d’emprunt aura du mal à tenir debout. Pour ceux qui vivent d’une telle foi, l’effondrement est, à terme, inévitable. On ne devrait alors pas parler d’effondrement, mais plutôt d’une fondation spirituelle inachevée, parce que rien de solide n’existait auparavant.

Qui sont tes propriétaires?

Quand vous louez un bien, vous pouvez avoir l’impression d’en être le propriétaire. Jésus nous avertit que les maisons construites sur le roc et sur le sable peuvent se ressembler de l’extérieur. De même, il nous faut lire l’acte de propriété de nos âmes pour voir si le nom de Christ y est inscrit.

24 C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. 25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. 26 Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. 27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande. – Mt 7.24-27

Ne souscris pas à la foi de personnalités

Comme l’a fait remarquer John Mark Comer lors d’une conférence à laquelle j’ai récemment assisté, « les évangéliques ont troqué les saints contre des personnalités ». En effet, nous avons développé une culture de la célébrité à travers les réseaux sociaux, les sermons en ligne, et la mise en avant de certains chrétiens engagés dans le ministère. Malheureusement, cela a conduit de nombreuses personnes à fonder ce en quoi elles croient sur des personnalités lointaines dont le « type » de foi nous attire. Mais que se passe-t-il quand le ministère de ces personnalités s’effondre?

Une foi qui découle d’un éventail de ressources en ligne, dont le contenu est déconnecté de votre réalité, est souvent chancelante. Dans une ère de contenu presque sans limite et de leaders mis sur un piédestal, les pasteurs devraient encourager leurs congrégations à construire une foi plus solide à partir de matériaux fiables plus proches d’eux: la Parole de Dieu, l’Esprit, l’Église et la communauté chrétienne que vous pouvez connaître et avec laquelle vous pouvez grandir. C’est aussi vrai pour les enseignants et les prédicateurs.

À l’ère du sermon en ligne, il est tentant d’emprunter (voir carrément de plagier) un sermon ou un enseignement d’un pasteur connu. Ne soyons pas surpris si des chrétiens se détournent de leur foi, quand beaucoup se nourrissent à partir d’une foi d’emprunt!

Ne souscris pas automatiquement à une position théologique

L’un des aspects attirants quand on rejoint une position théologique, est qu’elle fournit un package de doctrine et de culture. Nous avons tendance à trouver une « famille théologique » qui correspond à notre culture, notre langage, nos croyances politiques, notre style (même vestimentaire), puis à emprunter les positions théologiques qui accompagnent ce confort familier. Mais lorsque les convenances culturelles, et cette famille théologique qui nous donne raison, commencent à être plus importantes que le dur travail de construction de notre foi par nous-même, cela pose un sérieux problème. Surtout que n’importe quelle famille théologique sera soumise au changement culturel.

Assurez-vous que vos positions théologiques (en particulier en ce qui concerne des points essentiels comme la justice, les rôles de l’homme et de la femme, ou la race) ne soient pas enracinées dans vos préférences culturelles, mais bien dans la Parole de Dieu.

Ne souscris pas à la foi par intérêt

Parfois, nous louons une maison ou une voiture à cause des avantages financiers. Si cela peut être une décision judicieuse pour votre budget, c’est un désastre quand nous le faisons avec Christ.

Certains chrétiens qui quittent la foi disent avoir réalisé à un moment donné qu’ils n’étaient là que pour le profit. Quelques fois, il s’agit d’un profit financier (pour un artiste de musique chrétienne contemporaine ou un auteur chrétien célèbre), mais le plus souvent, il s’agit d’autres formes de profit.

Les avantages de la communauté, la fierté du leadership, le réconfort émotionnel de certaines théologies, ou le statut culturel et le sentiment de puissance lié à l’appartenance à une famille, peuvent par eux-mêmes être une raison d’hypothéquer notre foi. Bien sûr, il y a des bénédictions et des avantages à notre foi chrétienne. Pourtant, quand ces incitations sont plus importantes que la présence et la gloire de Christ, nous ne sommes pas différents des célébrités qui utilisent le nom de Jésus pour un gain personnel.

Approprie-toi ta foi

Je ne suis pas en train de faire la promotion d’une reconstruction individualiste de la foi qui se ferait sans aucune communauté. Quand vous voulez acheter une maison vous le faites rarement seul. Les agents immobiliers et autres conseillers vous aident à vous orienter dans le labyrinthe compliqué des hypothèques, des emprunts et des offres. Ensuite, une fois que vous êtes propriétaires, vous pouvez rarement entretenir votre bien seul.

Un réseau de plombiers, d’électriciens, d’amis et de parents bricoleurs est essentiel à la bonne santé de votre maison. Une foi saine n’est pas totalement autonome, ni une expérience DIY dans laquelle vous construisez votre « maison de rêve » à partir de rien, exactement comme vous l’aimez et selon vos propres conditions.

Une foi saine, comme une maison solide, fait confiance et s’appuie sur l’aide et l’expertise des autres. De la même façon, l’Église devrait être une part vitale pour cultiver une foi authentique. Loin d’une entité simplement capable de distribuer des baux de location de foi, une Église en bonne santé est une communauté qui accompagne ses membres alors qu’ils vivent leur foi de façon sincère et qu’ils travaillent à leur salut.

Pour posséder et finalement construire une maison, il faut plus que de beaux projets et des paiements échelonnés. Cela demande une réelle construction qui comprend des casques, de la sueur et une équipe de professionnels. C’est la même chose pour notre foi.

La foi est plus qu’un assemblage de livres, de podcasts et d’enseignements tirés de YouTube, de belles publications sur Instagram, et d’autres informations à propos de Jésus (bien qu’elles puissent être utiles). La foi est un appel à suivre et obéir à Jésus. Assurons-nous de ne pas simplement emprunter les mots d’un enseignant célèbre ou d’un courant théologique en vogue, mais possédons sincèrement les paroles de Jésus en construisant nos vies sur une foi authentique.

Merci à Léa-Ly Lagache et Amalia Naas pour la traduction de cet article, traduit avec autorisation. Copyright © 2022 The Gospel Coalition, INC.

Eugene Park

Eugene Park est pasteur de la True North Church à Palo Alto, en Californie. Il a un podcast Off the Pulpit. Il est marié à Sylvia et est le père d’Elijah et Sydney.

Articles pouvant vous intéresser