3 bonnes raisons de ne pas essayer de lier Satan

Le combat spirituel est un fait. Ce n’est peut-être pas un scoop, mais ça devrait l’être. Paul le mentionne dans Ephésiens 6.12: Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

Pourtant les armes de ce combat sont mal comprises. Dans certains milieux d’églises, par exemple, il est courant d’entendre des pasteurs et des membres parler de « lier Satan » ou de « renoncer à la présence du mal » ou d’autres choses dans le genre.

Voici trois raisons pour lesquelles essayer de lier Satan est une mauvaise idée.

1. Satan ne risque (très probablement) pas de vous entendre

Une insidieuse paranoïa infiltre actuellement les églises: les gens pensent que Satan peut les entendre parler. Sans le vouloir, certains attribuent à Satan l’omniscience et l’omniprésence propres à Dieu. Oui, Satan rode (1 Pi 5.8), mais il est restreint à un endroit à la fois. Il ne peut pas lire dans vos pensées, il ne tend pas l’oreille dès qu’il entend son nom mentionné dans vos prières.

« Sans le vouloir, certains attribuent à Satan l’omniscience et l’omniprésence de Dieu. »

J’ai entendu un pasteur qui priait Dieu tout en s’adressant également à Satan! « Seigneur nous te prions contre les puissances du mal qui agissent ici, et Satan nous te lions dans le nom de Jésus, nous condamnons tes efforts pour nous distraire en perturbant à nouveau la vidéo-projection, et nous rejetons ta présence en ce jour. Tu n’es pas le bienvenu ici! »

Tout d’abord, les chrétiens devraient prier Dieu et non pas Satan (même si ce que nous disons à Satan est censé l’irriter). Par ailleurs, je doute de toute façon que Satan traine autour de votre église. Alors à moins qu’il ait des démons qui enregistrent vos prières pour les lui envoyer par courriel, il faudrait que Satan soit dans la pièce.

Connaissant des rudiments de gestion du temps (j’ai lu Crazy Busy de Kevin DeYoung), je suis sûr que tripoter la sono de mon église doit avoir une priorité plus faible que, par exemple, ce qui se passe aux Nations Unies ou dans une installation nucléaire en Corée du Nord.

2. Lier Satan est au-delà de vos prérogatives

Satan peut être lié, mais pas par vous. Cette tâche a été attribuée à un ange (Ap 20.1-3). C’est un travail important, et une grande partie de l’eschatologie dépend de la bonne réalisation de ce geste.

« Satan peut être lié, mais pas par vous. »

Jude avertit sévèrement les gens irresponsables qui osent se risquer au-delà de leur fonction en dénigrant les anges. Jude 1.8-10:

Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires. Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: Que le Seigneur te réprime! Eux, au contraire, ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent, et ils se corrompent dans ce qu’ils savent naturellement comme les brutes.

L’archange Michaël lui-même n’a pas abusé de son rang envers Satan comme de nombreux télé-évangélistes arrogants le font.

Même le fait d’invoquer le nom de Jésus n’est pas une garantie pour votre exorcisme. Les fils de Scéva en ont fait les frais. Actes 19.13-16:

Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Jésus, en disant: Je vous conjure par Jésus que Paul prêche! Ceux qui faisaient cela étaient sept fils de Scéva, Juif, l’un des principaux sacrificateurs. L’esprit malin leur répondit: Je connais Jésus, et je sais qui est Paul; mais vous, qui êtes-vous? Et l’homme dans lequel était l’esprit malin s’élança sur eux, se rendit maître de tous deux, et les maltraita de telle sorte qu’ils s’enfuirent de cette maison nus et blessés.

La prochaine fois que vous êtes tentés de prendre autorité sur un mauvais esprit au nom de Jésus, soyez sûrs d’avoir des habits de rechange dans la voiture.

Vous voulez essayer de « lier Satan »? Gardez des habits de rechange dans la voiture.

3. Dieu a une meilleure idée

La Bible n’est pas cryptée. Il y a des parties narratives qui racontent ce qui s’est passé dans l’histoire. Et il y a d’autres parties narratives écrites comme des prescriptions qui s’appliquent à vous et moi.

La seule instruction donnée aux chrétiens pour confronter les forces spirituelles des ténèbres est dans Ephésiens. Notez bien l’absence totale de ce qu’on voit à la télévision. Ephésiens 6.11-13 :

Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté.

Il liste ensuite: la vérité pour ceinture, la cuirasse de la justice, le zèle que donne l’évangile de paix, le bouclier de la foi, le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu, et prier en tout temps par l’Esprit.

Pas besoin d’eau bénite.

Petit aparté: mes excuses pour les fautes de frappe dans les articles de la semaine. Le diable est dans les détails…

Clint Archer est pasteur d’une église à Durban, en Afrique du Sud. Il est aussi l’auteur de plusieurs livres. Vous pouvez le suivre sur Twitter @ClintArcher.

« Essayer de lier Satan » est traduit de l’anglais par Laurent Huguet avec l’autorisation de l’auteur.

Auteur invité

Nous publions régulièrement des nouveaux auteurs sur ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser

6 thoughts on “3 bonnes raisons de ne pas essayer de lier Satan

  1. Le combat spirituel est une réalité, c’est vrai. La seule façon de le pratiquer est simple: garder notre position en Christ, position si bien décrite dans Ephésiens. Dans Zacharie 3, quand Satan accusait Josué devant l’Éternel, l’Éternel a simplement dit « que l’Éternel te réprime Satan! » Puis Il s’est tourné vers Josué et l’a fait recouvrir de vêtements précieux (la justice). Il est devenu inattaquable. Nous sommes revêtus de Christ écrit Paul dans Galates 3.27. En Christ, Satan et ses démons sont vaincus et nous sommes en Lui.

  2. Matthieu dit :

    Bonjour, merci pour l’article dont je partage certaines des positions;

    dans le point 1, 3ème paragraphe, dans la parenthèse, je ne comprends pas « (même si ce que nous disons à Satan est censé l’irriter) » => s’il n’y a pas de coquille, cela veut dire que nous avons des choses à dire à Satan ? ou bien s’il faut lire « (même si ce que nous disons à Dieu est censé l’irriter) », il faut peut-être préciser que le  » l’  » dans ce cas c’est Satan ?

    dans le point 1 aussi, je suis globalement d’accord, mais je n’irais peut-être pas à parler avec des affirmations comme vous le faites : auriez-vous des versets pour étayer ces positions (ex : » il ne tend pas l’oreille quand son nom est prononcé ») [je pense être plutôt d’accord, encore une fois, mais je ne sais pas si l’Ecriture enseigne cela aussi clairement, je préférais « il n’est pas présenté dans l’Ecriture que Satan entende toutes les choses prononcées à haute voie »])

    Sincèrement

    1. Merci Matthieu pour votre retour. Ce n’est pas moi l’auteur de l’article, mais je pense pouvoir répondre à votre question.

      Ce n’est pas une coquille, mais une situation hypothétique. On ne devrait pas prier à Satan, même quand notre objectif en lui parlant est juste de l’irriter.

      Est-ce que ça répond à votre question?

    2. Matthieu dit :

      ok, j’avais pas lu comme ça, mais ça se tient ; un conditionnel aurait été plus explicite, mais je suis pointilleux 🙂

  3. Nico dit :

    Article très instructif.
    Satan n’est pas un sujet majeur dans la Bible. Par rapport à Dieu, il en est quasi absent en termes de nombres de textes qui parlent de lui, ce qui ne veut pas dire qu’il n’agit pas. Mais le « combattre » ne doit pas être notre principale préoccupation, sauf si on est confronté à des choses particulières qui appellent réaction immédiate du genre avoir quelqu’un de démonisé devant soi. L’important c’est Dieu : Père, Fils, Saint-Esprit. Et de l’aimer et de rester attaché à lui : c’est cela notre principal combat contre le diable (cf Ephésiens 6, 1 Pierre 5).
    Mais une chose est claire : dans la Bible, seul Dieu est omniprésent. Aucune créature n’est décrite comme ayant cette capacité d’être partout à la fois. Et clairement, Satan n’est décrit nulle part comme ayant cette capacité. Comme le dit l’article (il me semble), il a néanmoins une bonne collection d’esprits mauvais à son service qui eux peuvent lui servir d’ambassadeurs en divers lieux, mais après l’Ascension de Jésus, il y a peu de textes dans le Nouveau Testament qui en parlent.

  4. s'informer dit :

    La question qu’il faudrait poser à l’auteur est de savoir quelle est la dernière fois qu’il a été confronté à une personne « démonisée » (c’est à dire sous influence d’un démon de manière ostensible) et comment il s’y est pris. Je suggère que dans une telle situation « lier » l’ennemi (pas Satan car effectivement celui-ci n’est pas omniprésent) peut être une aide des plus efficaces pour hâter la délivrance de la personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image

La Grande Histoire
Un nouvel outil pour partager sa foi


DÉCOUVRIR GRATUITEMENT CET OUTIL
close-link