Le coin du traducteur: Christ a-t-il été désobéissant?

Le texte bien connu de Philippiens 2 à propos de Jésus-Christ et de son abaissement n’est pas des plus simples à traduire. Selon la manière dont certains termes sont rendus, ils peuvent susciter une interrogation dans l’esprit du lecteur. Tel peut être le cas du v. 8, en particulier.

Diverses versions consultées traduisent comme suit:

Bible Segond 1978 (Colombe):

Il s’est humilié lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort, la mort sur la croix.

Nouvelle Edition de Genève 1979:

Il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.

Darby 1991:

Il s’est abaissé lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix.

Bible du Semeur 2000:

Il s’abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu’à subir la mort, oui, la mort sur la croix.

Nouvelle Bible Segond 2002:

Il s’est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort – la mort sur la croix.

Voici la première définition du verbe «devenir» d’après le Petit Robert: «passer d’un état à (un autre), commencer à être (ce qu’on n’était pas)». Quant au verbe «se rendre», la notion de changement n’en est pas absente. Voici ce que le même dictionnaire propose: «se faire (tel), devenir par son propre fait».

Ainsi donc, le lecteur moyen des versions citées peut comprendre que Jésus était désobéissant, mais qu’il s’est amélioré et a changé d’attitude pour devenir obéissant. Peut-on alors continuer à affirmer que notre Seigneur était sans péché?

Le texte grec peut certes être traduit littéralement: «Il s’est abaissé lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix.» Toutefois, le participe aoriste (le temps qui correspond à notre passé composé ou passé simple) grec «étant devenu» peut aussi être traduit «ayant été». En effet, dans la langue de Platon, le verbe «être» est défectif: il n’a pas d’aoriste et emprunte cette forme verbale au verbe «devenir».

C’est pour cette raison que les réviseurs de la Nouvelle Segond 21 ont choisi de proposer une traduction du texte qui évite toute ambiguïté inutile et qui est tout à fait autorisée par la formulation grecque:

Il s’est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort, même la mort sur la croix.

Viviane André

Née au Nigéria de parents missionnaires avant d'être élevée en partie en France et en partie en Suisse, Viviane André a grandi « entre deux pages de Bible », selon l'expression usuelle. Assez tôt, elle a voulu pouvoir vérifier par elle-même ce qu'on lui enseignait, et elle a donc fait le choix d'étudier les langues anciennes dès le secondaire et jusqu'au niveau universitaire. Elle a ensuite entamé à Vaux-sur-Seine une formation théologique qu'elle a interrompue pour travailler à la Société Biblique de Genève, puis reprise il y a quelques années. A côté de cela, elle aime transposer les textes bibliques et le message de l'évangile sous forme théâtrale avec la troupe étincelle.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image

La Grande Histoire
Un nouvel outil pour partager sa foi


DÉCOUVRIR GRATUITEMENT CET OUTIL
close-link