Cantique des cantiques: Recherche d’identités

Le Cantique des cantiques a suscité de nombreux débats, en termes d’interprétation: comment justifier la place de ce dialogue amoureux, que certains qualifient même d’érotique, dans le canon biblique? Les approches allégoriques ont leurs partisans. On estime que ce texte évoque l’amour de Dieu pour Israël ou celui de Christ pour l’Église. D’autres approches privilégient une interprétation littérale et y voient l’histoire d’un amour et d’une femme humains.

Cela dit, avant même le sens général du livre, il s’agit de déterminer quels sont ses « personnages ». On comprend assez vite qu’on ne se trouve pas face à un texte narratif et qu’il s’agit d’un dialogue, mais ni l’identité des divers intervenants ni la répartition des répliques ne sont précisées dans les textes originaux. On ne sait même pas à quel endroit précis se situent les changements d’interlocuteur.

Qu’ils choisissent de mettre des guillemets au début et à la fin des diverses répliques ou de préciser qui parle en insérant une sorte de titre, les traducteurs et éditeurs doivent donc procéder à la manière d’enquêteurs et rechercher les indices éventuels présents dans le texte lui-même.

  • Il est question d’un roi (Ca 1.4), d’une femme noire, de filles de Jérusalem (Ca 1.5), de frères de la femme (Ca 1.6), de sa mère (Ca 3.4), d’un berger et de ses compagnons (Ca 1.7), d’une amie (Ca 1.15), d’un bien-aimé (Ca 1.16), de gardes (Ca 3.3), de Salomon (Ca 3.7), d’une Sulamite (Ca 7.1). On peut assimiler le roi à Salomon, au berger et au bien-aimé, mais cette identification ne fait pas l’unanimité. De même pour la femme noire, la Sulamite et l’amie.
  • Certains versets sont en « nous », ce qui peut impliquer qu’ils sont prononcés par une sorte de chœur (Ca 1.11), mais pas nécessairement (au début de Ca 1.4 par exemple), d’autres en « je ».
  • Certains pronoms renvoient à un possesseur masculin ou féminin. L’hébreu fait ainsi la différence pour la deuxième personne du singulier, contrairement au français: en Ca 1.4 et Ca 8.5, la personne à laquelle « toi » ou « ton » renvoient est de sexe masculin, en Ca 1.11 elle est de sexe féminin.
  • Un verset comme celui de Ca 2.7 est placé, selon les versions, dans la bouche de Salomon ou dans celle de la jeune femme. Comment est-ce possible? Comme la Segond 21 avec notes de référence le précise, l’expression « avant qu’elle ne le veuille » peut aussi être traduite « avant qu’il ne le veuille »; le sujet est féminin en hébreu, mais il peut renvoyer à l’amour ou à la femme aimée. S’il renvoie à l’amour, il peut être placé dans la bouche de la jeune femme; dans le cas contraire, il ne peut être placé que dans la bouche du jeune homme.

Pour la Segond 21, le choix a été fait de limiter le nombre de personnages, dans les titres, au strict minimum que paraissait nécessiter le texte: une jeune femme, un jeune homme, les filles de Jérusalem, les frères de la jeune femme. Outre cela, la volonté de respecter le genre des pronoms hébreux a amené quelques modifications par rapport à la Nouvelle Edition de Genève 1979, aussi bien en termes de traduction que d’attribution des répliques. L’objectif est de proposer le texte le moins hypothétique possible pour fournir la meilleure base possible à l’interprétation générale. Cela suffit-il pour arriver à des conclusions assurées à propos du sens du Cantique? Peut-être pas quand même…

Viviane André

Née au Nigéria de parents missionnaires avant d'être élevée en partie en France et en partie en Suisse, Viviane André a grandi « entre deux pages de Bible », selon l'expression usuelle. Assez tôt, elle a voulu pouvoir vérifier par elle-même ce qu'on lui enseignait, et elle a donc fait le choix d'étudier les langues anciennes dès le secondaire et jusqu'au niveau universitaire. Elle a ensuite entamé à Vaux-sur-Seine une formation théologique qu'elle a interrompue pour travailler à la Société Biblique de Genève, puis reprise il y a quelques années. A côté de cela, elle aime transposer les textes bibliques et le message de l'évangile sous forme théâtrale avec la troupe étincelle.

Articles pouvant vous intéresser

One thought on “Cantique des cantiques: Recherche d’identités

  1. Malia dit :

    Super! J’attends la suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image