L’art doit-il annoncer l’Évangile pour être chrétien?

Je suis profondément impliqué depuis presque dix ans, comme artiste/producteur/designer, dans un mouvement extraordinaire de chrétiens faisant de la musique hip-hop et du rap. A cause du succès rencontré récemment, beaucoup ont eu peur que certains artistes s’éloignaient de leur mission première.

Toutefois, je vois un plus grand problème. Ceux qui ont été capitaux dans le succès des chrétiens qui créent et/ou produisent de la musique rap n’ont pas dès le commencement du mouvement, posée correctement une théologie de l’art pour la vie complète. Dans notre zèle, nous avons uniquement félicité et valorisé ce qui avait un potentiel d’évangélisation ou qui communiquait de la doctrine chrétienne. Seulement dans ces cas, nous l’étiquetions alors d’être «chrétien», alors qu’en réalité, le christianisme  « n’est pas seulement concerné par le ‘salut’ mais pas l’homme entier dans le monde entier » comme dirait Francis Schaeffer. Mon but en écrivant cet article, est d’aider mes frères et sœurs en Jésus à penser bibliquement et clairement en ce qui concerne l’interaction de l’art et la foi.

Dieu est un Dieu créateur et c’est pourquoi, portant l’image de Dieu, nous créons. Depuis le commencement du monde, nous voyons que ce n’est pas toute la création de Dieu qui vérifie ce que nous considérerions comme « religieux ». Genèse 2.9 nous dit que « L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute sorte, agréables à voir et porteurs de fruits bons à manger. » Dieu a créé les arbres non pas juste pour des raisons utilitaires, mais aussi pour le plaisir et la jouissance esthétique. Dieu n’a pas ressenti le besoin de justifier sa création en lui donnant la forme d’une croix. Les arbres donnent de la nourriture mais aussi de la beauté.

« Dieu a créé les arbres aussi pour le plaisir et la jouissance esthétique. »

Le premier poème que nous lisons dans les Écritures se trouve en Genèse 2.23, quand le premier homme, Adam, dit à Eve, « Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. » Adam a écrit ce poème avant la chute, avant que le péché n’entre dans le monde et contamine tout. Le Cantique des Cantiques est une poésie romantique et sexuelle dans sa nature, écrite pour exprimer l’amour au sein d’une relation de mariage. « Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d’une gazelle. » (Cantique des Cantiques 7.3). Ce poème honore Christ, même sans explicitement pointer vers l’histoire de la rédemption et vers le Messie. Et pourtant, dans le contexte actuel, ce poème ne serait pas considéré comme de l’art chrétien ou joué sur les stations radios « chrétiennes. » Si un chrétien devait faire un album entier dans le même style que le Cantique des Cantiques, nous devrions être capable de nous en réjouir et de glorifier Dieu avec nos épouses pour cela.

1. Ne faites pas d’un artiste de Hip-Hop un ministère de l’Église

J’ai vu des gens comparer le rap au ministère de prédication d’un pasteur ou au devoir d’évangélisation de tout chrétien. Lorsque j’ai récemment discuté avec Sho Baraka à ce sujet, il m’a partagé ce qui suit:

Le problème est que nous avons créé une vérité théologique à partir de préférences culturelles et systématiques. C’est ainsi que le hip-hop est devenu un ministère dans l’église et non plus une vocation ou un art. Nous devons commencer là avant d’aller plus loin. Il s’agit d’une chose dont nous sommes tous coupables d’avoir insinué, d’une façon ou d’une autre.

Considérer le rap comme un ministère de prédication et d’évangélisation est incohérent et crée malheureusement des problèmes lorsqu’un chrétien désire faire de la musique qui révèle moins explicitement les attributs de Dieu. Dans son livre L’Art et la Bible, Francis Schaeffer écrit:

Un chrétien devrait utiliser ces arts à la gloire de Dieu, pas seulement comme des traités, quoi que, mais comme des éléments de beauté à la louange de Dieu. Une œuvre d’art peut être une doxologie en elle-même […] Le message chrétien commence par l’existence éternelle de Dieu, et ensuite par la création. Il ne commence pas par le salut. Nous devons être reconnaissants pour le salut, mais le message chrétien est plus que cela. L’homme a une valeur parce qu’il est créé à l’image de Dieu.

Nous ne devons pas faire passer nos préférences et méthodes personnelles pour des impératifs bibliques. Il y a un large spectre de manières par lesquelles le chrétien peut aborder les arts. L’art peut être chrétien sans être « évangélisateur. » Lorsque nous ne reconnaissons pour chrétien une œuvre d’art que si elle prêche l’Évangile, un chrétien sera aperçu comme s’éloignant de la foi même lorsqu’il ne cherche pas un profit égoïste mais voudrait simplement chercher à faire de la musique qui est moins explicite au sujet de Dieu. Les chrétiens qui veulent faire un album entier au sujet de la nature, de la beauté et de la justice sociale ne sont pas par là infidèles à l’Évangile de Christ. Ils n’ont pas besoin de justification pour créer de l’art. Ils sont libres de créer de l’art à propos de tout et n’importe quoi qui appartienne à leur Dieu, c’est-à-dire tout.

L’art peut être chrétien sans être « évangélisateur. »

2. Nous avons besoin de l’art pour la révélation générale et spéciale

En défendant cette opinion, je ne suis pas en train de dire qu’une « intentionnalité » évangélique dans votre musique est nuisible ou bien que c’est « l’ancienne » approche du rap. Pour ceux qui désirent faire de la musique pour enseigner la doctrine biblique et partager comment l’homme est sauvé, continuez à le faire! Pour ceux qui désirent faire de l’art métaphorique en puisant dans la création de Dieu, appuyez-vous sur le Saint-Esprit, écrivez de la bonne musique, et travaillez sans relâche!

Le but est d’avoir une appréciation mutuelle pour des approches et des philosophies différentes. Nous avons besoin d’artistes chrétiens qui écrivent à propos de la révélation générale et de la révélation spéciale. Les chants à propos des malheurs de la vie, des génocides en Afrique, de l’amour, et de l’expérience humaine peuvent tous être utiles pour réveiller les consciences des auditeurs et les amener à se poser les grandes questions. Créer un travail honnête, véritable et beau n’est pas contre l’Évangile, mais découle du message de l’Évangile de Christ réconciliant le monde à Lui par sa vie, sa mort et sa résurrection.

Les Écritures ne déterminent pas quel art vous devez faire.

Les Écritures ne déterminent pas quel l’art vous devez faire. Mais elles se concentrent sur le contenu de votre vie et votre cœur. Par conséquent, nous devons rayer tout ce qui ne découle pas d’un cœur régénéré, tout ce qui est fait pour des profits égoïstes, tout ce qui motivé par le péché, qu’il s’agisse de médire de quelqu’un pour obtenir une promotion ou changer le style de votre musique uniquement pour être accepté et embrassé. Ultimement, la vie chrétienne est attachée à l’amour (Lc 10.27, Ga 5.14). Les chrétiens, connectés à l’Église locale et cherchant à faire des disciples comme Christ l’a demandé, ont la liberté, sous la direction du Saint-Esprit et de la Parole de Dieu, de créer comme bon leur semble. « Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. » (1 Co 10.31)

Pour aller plus loin:

Livres en français:

Imagine: A Vision for Christians in the Arts, Steve Turner

Livres en anglais:

Art for God’s Sake, Philip Graham Ryken (cf. notre recension en français)

Art Needs No JustificationHans R. Rookmaaker

Art and the Bible, Francis A. Schaeffer

Creation Regained: Biblical Basics for a Reformational Worldview, Albert M. Wolters

Echos of Eden: Reflections on Christianity, Literature, and the Arts, Jerram Barrs (cf. notre recension en français)

alex-media-profileAlex Medina est un producteur de musique et directeur artistique du label Reach Records. Son épouse et lui, originaires de New York, habitent à Atlanta. Vous pouvez le suivre sur Twitter.

Cet article à été originalement publié en anglais sur TGC. Il est traduit par Joël T. avec l’autorisation de l’auteur.

Auteur invité

Nous publions régulièrement des nouveaux auteurs sur ToutPourSaGloire.com.

Articles pouvant vous intéresser

One thought on “L’art doit-il annoncer l’Évangile pour être chrétien?

  1. Teva dit :

    On n’attend pas d’un charpentier chrétien qu’il ne construise que des églises. De même, un artiste chrétien n’a pas vocation à mettre son travail au service de l’évangélisation. Mais c’est moins évident en art car l’oeuvre d’art est par excellence un instrument de médiation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image

La Grande Histoire
Un nouvel outil pour partager sa foi


DÉCOUVRIR GRATUITEMENT CET OUTIL
close-link