7 critères bibliques pour ne pas échouer avant d’avoir commencé !

NDLR: Pour bien commencer l’année, nous faisons une série sur les objectifs. L’article précédent posait la question:  Est-ce biblique de se fixer des objectifs? Maintenant on regarde ce que nous enseigne la Bible pour se fixer des objectifs qui tiennent.

Pourquoi nos listes d’objectifs… échouent

En tant que chrétien, je pourrais me fixer cette liste d’objectifs classiques pour bien commencer la nouvelle année:

  • Lire plus ma bible
  • Prier plus
  • Arrêter de fumer
  • Perdre du poids
  • Faire plus de sport
  • Changer de travail

(Toute ressemblance avec une vraie liste d’objectifs serait totalement involontaire)

Est-ce que vous vous retrouvez dans certains? Les 6 m’ont posé problème, au moins à un moment de ma vie… Pour chacun de ces objectifs, j’ai expérimenté des mois de procrastination, plusieurs échecs, et souvent de longues périodes de découragement où tout semblait repartir en arrière. Si vous êtes en train de vivre ça, c’est normal:

  • 88% des bonnes résolutions du nouvel an sont des échecs
  • 25% échouent la première semaine
  • On fait 10x la même résolution avant de l’atteindre (en moyenne)

A côté de ça, est-ce que vous avez l’impression que certaines personnes ont plus de temps que vous, ou beaucoup plus de volonté? Je me suis dit la même chose… mais c’est faux! En observant les chrétiens qui accomplissent des choses extraordinaire au cours de leur vie, je me suis rendu compte que:

  • Je n’ai pas besoin de plus de volonté, mais de plus de foi!
  • Je n’ai pas besoin de plus de temps, mais de plus de sagesse!

La liste ci-dessus manque cruellement de sagesse. Posée comme ça, c’est une liste de « souhaits » pas des objectifs… Au nouvel an, on appelle ça des « bonnes résolutions« , mais c’est juste une liste de « désirs ». « Dans un désir irréfléchi, il n’y a rien de bon… » (Pr 19.2)

[Tweet «  »Dans un désir irréfléchi, il n’y a rien de bon… » —La Bible »]

Les critères d’un bon objectif selon la Bible

Comment réussir (par exemple) à « Lire plus ma bible, prier plus, arrêter de fumer, perdre du poids, faire plus de sport et changer de travail »? J’ai finalement réussi toute cette liste. Mais pas avec la méthode classique d’un objectif « SMART » ou « SMARTER » (Spécifique, Mesurable, Ambitieux, Réaliste, Timé, Enthousiasmant, Réévalué). Même si ça peut aider, un chrétien doit aller beaucoup plus profond que cela!

Voici les 7 principaux critères bibliques auxquels je reviens toujours pour valider un objectif:

1. ETRE CONVAINCU que c’est un bon objectif devant Dieu.

Est-ce le fruit d’une pleine conviction? (Ro 14.23)

2. C’est un objectif IMPORTANT.

« … que vous puissiez discerner ce qui est important…vous paraîtrez devant lui chargés d’œuvres justes » (Ph 1.9-11)

3. TRANSFORMATEUR, un objectif qui m’appelle à changer.

« …méprises-tu les trésors de bonté, de patience et de générosité déployés par Dieu, sans te rendre compte que sa bonté veut t’amener à changer? » (Ro 2.4)

4. CALCULÉ, RÉFLÉCHI.

Tout objectif à un coût, avez-vous pris conscience du sacrifice nécessaire? (Pr 19.2)

Celui qui veut construire une tour doit calculer le prix à payer (Luc 14.28)

5. TRIPLEMENT MOTIVÉ.

Vous devez travailler votre « pourquoi? ». Pourquoi est-ce important pour moi, pour Dieu, et pour les autres? Ces motifs permettent de tenir quand viennent les obstacles.

6. TRADUIT EN ACTES, en HABITUDES.

La foi se traduit en actes, où ce n’est pas la foi (Jac 2.18). Les bonnes habitudes sont encouragées par la Bible (Jos 1.8, Luc 2.19). Concrètement, pour réussir cet objectif, quelle petite action allez-vous faire chaque jour, semaine, mois? Comment vous en rappeler?

7. SUIVI, BALISÉ.

« Dresse-toi des signaux, balise ton parcours, fais bien attention au sentier et au chemin que tu empruntes. » (Jé 31.21) Suivre nos progrès est indispensable pour réussir à se corriger. Un sportif peut-il s’entrainer sans chronomètre ?

En bonus, n’oublions pas de « clore » la période précédente, de tourner la page sur nos échecs de hier. Regretter, c’est prendre une décision au passé. Prenons plutôt exemple sur l’apôtre Paul: « oubliant ce qui est derrière moi, et tendant toute mon énergie vers ce qui est devant moi, je poursuis ma course vers le but » (Phi 3.13-14)

[Tweet «  »Regretter, c’est prendre une décision au passé. » @MatFuzier »]

Attention à l’objectif derrière l’objectif

L’atteinte de l’objectif n’est pas votre condition pour vous sentir aimé de Dieu, accepté ou mieux dans votre peau. Vous ne cherchez pas à devenir un « meilleur » chrétien…

Vous cherchez « juste » à honorer le Seigneur en faisant aboutir tous vos désirs de faire le bien. Dans tous les cas, c’est le Seigneur qui rendra parfaite l’œuvre que votre foi vous a fait entreprendre (2 Th 1.11).

Passez à l’action:

Vous en avez marre de vous fixer des objectifs et de ne jamais les tenir? Vous avez pleins d’idées, mais elles sont toutes dans la liste « un jour, peut-être »? Dieu donne la sagesse à qui la lui demande (Jac 1.5), mais vous êtes responsables d’acquérir la connaissance. Je partage plus sur ce sujet sur cette page (en savoir plus).

Mat Fuzier

Je m'appelle Mat, j'ai 1 femme, 5 enfants et 2 boulots passionnants: Directeur Marketing le jour (pour une "vraie" boite), et consultant Web-Marketing la nuit pour mes amis! Je suis le fondateur du site EntrepreneurChrétien.com, un site pour apprendre à mettre vos talents en action, en restants fidèles à votre foi.

http://EntrepreneurChretien.com

Articles pouvant vous intéresser