Qu’est-ce que Jonas peut nous apprendre sur les metalleux?

S’il fallait établir une liste des groupes de personnes les plus éloignées de la foi, on placerait probablement les metalleux (fans de musique Metal) dans le top 5. Mais, comme Jonas avec les Ninivites, on peut facilement oublier que Dieu fait grâce à qui il veut.

À Metal Mission, personne n’a passé 3 jours dans le ventre d’un poisson, mais chacun est passé de la mort spirituelle à la vie renouvelée en Jésus! Nous sommes une petite vingtaine de disciples de Christ, engagés à annoncer l’Évangile dans le milieu de la musique metal. La plupart d’entre nous avons « un pied dans chaque camp » (l’Église et le Metal). L’expression n’est pas très heureuse, mais elle exprime bien notre objectif: « faire le pont » pour annoncer l’Évangile aux metalleux.

Souvent, les metalleux pensent être exclus définitivement d’une relation avec Dieu, simplement par la musique qu’ils écoutent. Lors des concerts et des festivals, nous essayons de déconstruire les idées reçues avant d’annoncer Jésus. Car si les chrétiens ont souvent des idées reçues sur les metalleux, eux aussi ont des idées reçues sur les chrétiens.

Mais devinez quoi? La plupart du temps, on nous reçoit avec bienveillance, curiosité et intérêt. On profite alors de l’occasion pour leur offrir la Parole de Dieu dans une édition spéciale Metal (une version Semeur du NT avec des témoignages d’artistes et un visuel qui correspond). Imaginez un fan de Metal qui se rend sur un festival de musique extrême et se voit proposer une Bible.
Pour continuer cette œuvre, vous pouvez nous aider dans cette mission « extrême » par la prière et le financement des Bibles pour ce mois de juin. 

Alors quel est le rapport entre Jonas et les metalleux?

Là où le péché abonde, la grâce surabonde

Quand Dieu envoie Jonas à Ninive, il lui dit « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle, car sa méchanceté est montée jusqu’à moi. » (Jon 1.2). Après avoir éprouvé la patience de Dieu pendant trop longtemps. Ninive va payer le prix de ses fautes. L’Éternel envoie un prophète désobéissant, xénophobe, égocentrique et maladroit pour annoncer la sentence dans un dernier rappel. Jonas est effectivement loin d’être le prophète le plus exemplaire: après sa désobéissance, il « oublie » de parler de Dieu et de repentance , en tout cas dans ce que la Bible nous transmet (Jon 3.4 il proclamait: « Dans 40 jours, Ninive sera détruite! »). On peut faire mieux en terme de message pour inviter à la repentance et annoncer la grâce!

Malgré l’incompétence de Jonas et le péché des Ninivites, Dieu choisit de toucher le cœur des habitants de cette ville et le roi proclame:

Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils renoncent tous à leur mauvaise conduite et aux actes de violence dont leurs mains sont coupables!

– Jon 3.8

Dieu a fait grâce!

Suis-je vraiment en train de comparer les metalleux à une ville méchante aux yeux de Dieu? Pas du tout! Ce que je veux mettre en lumière c’est que Dieu fait grâce à qui il veut. Comme il le dit lui-même quand il se présente à Moïse:

Je fais grâce à qui je veux faire grâce, et j’ai compassion de qui je veux avoir compassion.

– Ex 33.19

Oui, les metalleux sont un peu taquins et affichent leur rébellion au grand jour.
Oui, ils « explorent » la chute et ses conséquences avec un zèle remarquable. Mais n’oublions pas que là où le péché abonde, la grâce surabonde (Rm 5.20). En voyant la méchanceté des Ninivites, Dieu a envoyé un prophète. Quand ce prophète a fui, Dieu l’a ramené d’une façon miraculeuse. Malgré son message maladroit aux habitants, ils se sont repentis et Dieu leur a fait grâce. Dieu avait déterminé de faire grâce à Ninive selon sa volonté. Le jugement et l’incompétence de Jonas n’ont pas réussi à déjouer ce que Dieu avait choisi.

Qui sont nos Ninivites?

Jonas n’aimaient pas les Ninivites. Quand Dieu lui a demandé d’aller à Ninive pour les prévenir de la sentence, il a fuit sachant très bien que Dieu pouvait leur faire grâce (Jon 4.2). Dans sa tête, Jonas avait condamné les Ninivites et Dieu devait appliquer sa justice sur ce peuple, pas sa grâce!

Heureusement que la justice de Dieu ne repose pas sur notre propre jugement et que sa grâce s’applique à ceux que Dieu choisit et pas ceux que nous jugeons méritants! On parle souvent des peuples non atteints, mais je pense que nous avons aussi des gens dans « les angles morts de la mission », que nous avons inconsciemment mis de côté dans l’annonce de l’Évangile, dont certains sont juste sous notre nez. Qui sont nos Ninivites? Qui sont ceux sur qui nous souhaitons plus voir la justice de Dieu s’appliquer plutôt que sa grâce?

Pourquoi j’aime les metalleux?

J’aimerais vous partager un peu de mon expérience. Étant moi aussi de ceux qui aiment la musique qui tape, je veux vous aider à voir les metalleux sous un autre angle.

Ils sont honnêtes.

Depuis la chute, il y a 3 attitudes possibles: faire comme si tout allait bien, essayer de sauver le bateau qui coule ou, crier sa révolte et l’explorer jusqu’au bout. Je vous laisse deviner quelle est l’option choisie en général par nos amis metalleux. La rébellion tonitruante qui caractérise tant ce milieu est premièrement l’expression débridée de la révolte contre la chute, et deuxièmement l’effet du péché dans la vie des uns et des autres.

Je ne suis pas en tain de dire qu’ils sont excusables au sens de la justice de Dieu. Non, ils rendront compte de leur rébellion contre Dieu comme les autres. Je dis simplement qu’ils sont au moins honnêtes devant le constat de la chute. Ça suscite chez moi de la compréhension et de l’empathie.

Ils sont intéressés.

Si je demande au premier passant que je croise dans ma ville « selon vous, est-ce que le monde spirituel existe? », ou bien « où en est votre vie spirituelle? », en général j’obtiens une réponse (quand j’en ai une) très vague de la part d’une personne étonnée. L’apathie est un des freins majeurs pour le partage de l’Évangile à notre époque et la question spirituelle n’intéresse plus grand monde.

Chez nos amis metalleux, la question spirituelle n’est jamais loin. Le milieu et les morceaux brassent énormément ces sujets, et ils sont habitués à réfléchir à la mort, à l’au-delà, aux esprits, aux démons. Ils sont bien sûr loin d’avoir une théologie éclairée sur la question, mais montrent généralement de l’intérêt pour ces sujets. Ils sont taquins et provocateurs, et approchent souvent les choses par l’angle de la révolte, mais sont probablement moins endormis et désintéressés que la plupart des gens. J’aime l’intérêt naturel qu’ils portent à la question spirituelle.

Ils sont extrêmes.

Pour terminer, les metalleux sont extrêmes! Sur les concerts et les festivals, on peut croiser des fans avec un t-shirt disant « Extreme Music for Extreme People » (musique extrême pour personnes extrêmes). Il y a une intensité chez eux qui me touche et une sorte de provoc’ qui est une discipline de niveau international pour chacun dans le milieu.

Dans cette provocation, il y a un côté « aime moi comme je suis ou passe ton chemin, je vais pas arrondir les angles pour toi ». Il faut alors être un peu solide sur ses appuis et connaître les règles du jeux pour leur répondre. Une fois passée, leur sorte de carapace piquante laisse entrevoir des esprits fins et souvent pertinents.

Les metalleux s’attendent à être aimés tels qu’ils sont, piquants et provocateurs, ou vont préférer rester les « infréquentables » de service. J’aime être dans une démarche ou je ne m’arrête à la première vague et je dois un peu me faire violence pour vraiment découvrir la personne qui se cache derrière.

Finalement les metalleux ne seraient-ils pas nos Ninivites de 2022?

Pour que les metalleux ne soient pas dans nos « angles morts de la mission », vous pouvez nous aider en participant au financement des Metal Bible (dons défiscalisés) qu’on leur offre sur les festivals en juin. Et pour vous donner une meilleure idée de notre travail là-bas, voici quelques images:

Pour aller plus loin:

Jean-Daniel Bonnetot

Marié et papa d'un petit garçon, Jean-Daniel travaille à mi-temps dans l'informatique. Passé par l'IBG pendant un an, le reste de son temps il s'investit dans son Église à Lyon et travaille en parallèle avec TPSG. Il fait également partie des responsables de Metal Mission, une organisation pour l'évangélisation dans le milieu de la musique metal.

Articles pouvant vous intéresser