Que dit la Bible sur les tatouages? John Piper répond

Le sujet des tatouages est dans le top 10 des discussions qui arrivent sur la table assez rapidement dans un week-end de jeunes. On en parle souvent, mais les arguments ne sont pas toujours bibliques. Nous avons repris (pas traduit mot-à-mot) un podcast de Ask Pastor John qui en parle justement.

La Bible et les tatouages – John Piper

Il n’y a qu’une référence explicite au tatouage dans la Bible en Lé 19.28: « Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel. »

Mais il y a au moins 2 raisons pour lesquelles ça ne résout pas la question:

  1. Parce que nous ne sommes plus sous la loi mosaïque (Rm 7 = vous êtes morts à la loi). Nous ne sommes plus sous la loi comme des règles qui nous rendraient favorables à Dieu. Rm 7.6 = Nous sommes libres par rapport à la loi.
  2. Dans cette situation, le tatouage ou la scarification n’apparaissent pas comme étant intrinsèquement mauvais, comme si la peau était parfaite et qu’on ne pouvait y toucher. Mais parce que ces pratiques étaient la marque d’un compromis avec les peuples environnants. Le problème n’était pas la peau, mais le signe d’un cœur qui n’était pas tourné vers YAHWE.

Voilà donc au moins 2 raisons qui nous empêchent de dégainer Lé 19.28 en pensant avoir résolu la question du tatouage.

Quelques principes chrétiens concernant le tatouage

De ces 2 observations bibliques, voilà quelques principes que j’établirais:

  1. Le tatouage en soi n’est pas intrinsèquement mauvais.
  2. Romains 7 dit que le moyen de décider quoi faire est de se demander si cela porte du fruit pour Dieu. On peut se demander: Est-ce que je fais cela parce que ma nouvelle relation avec Dieu en Jésus-Christ me pousse à faire cela pour refléter la Gloire de Dieu? Est-ce que me faire tatouer portera du fruit pour Dieu?
  3. D’autres questions que l’on peut se poser: Est-ce qu’il y a une partie de compromis avec le monde qui m’entoure dans le choix de me faire tatouer? Est-ce que le monde ambiant influe sur ma décision de me faire tatouer? Est-ce que je veux ressembler à ceux qui m’entourent et qui n’aiment pas Dieu?
  4. Regarder l’enseignement du Nouveau Testament sur les ornements. Par exemple, Paul insiste sur la manière de s’habiller, les bijoux etc. Être chrétien, c’est aussi marquer une différence dans ma manière de m’habiller, de me maquiller… Mais c’est aussi clair dans l’Ancien Testament, on trouve par exemple Dieu qui « orne Israël ».

Versets de l’ancien testament relatifs au tatouage

On lit par exemple dans Ez 16.11-13:

Je te parai d’ornements: je mis des bracelets à tes mains, un collier à ton cou, je mis un anneau à ton nez, des pendants à tes oreilles, et une couronne magnifique sur ta tête. Ainsi tu fus parée d’or et d’argent, et tu fus vêtue de fin lin, de soie et d’étoffes brodées. La fleur de farine, le miel et l’huile, furent ta nourriture. Tu étais d’une beauté accomplie, digne de la royauté.

On voit Dieu se réjouir de la manière dont il rend belle son épouse, Israël. Mais on voit aussi l’opposé, en Osée 2 où c’est négatif parce que les intentions d’Israël pour se parer étaient l’idolâtrie et l’orgueil.

Dieu dit, en Os 2.15:

Je la châtierai pour les jours où elle encensait les Baals, où elle se parait de ses anneaux et de ses colliers, allait vers ses amants, et m’oubliait, dit l’Éternel.

On voit alors que la même parure qui était positive dans un texte devient mauvaise dans un autre. Déjà dans l’Ancien Testament, on voit que suivre Dieu aura un impact dans la manière de s’habiller, de se coiffer, de se parer.

Versets du nouveau testament relatifs au tatouage

Dans 1 Timothée 2.9-10 on lit:

Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux, mais qu’elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu.

Et dans 1 Pierre 3.3-4:

Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu.

Les questions qu’un chrétien devrait se poser sur le tatouage

Pour les femmes – et par conséquent pour les hommes aussi, parce que les principes sont les mêmes – la question est donc: Est-ce que ce tatouage est l’expression de ces ‘bonnes œuvres’? Est-ce que c’est l’expression de ma piété? Est-ce que ça traduit ma joie d’être au bénéfice de la bonté de Dieu? Ce sont là les questions qu’un chrétien devrait se poser en songeant à se faire tatouer.

Mais ayant dit cela, si quelqu’un vient me voir en me disant qu’il voudrait un tattoo, j’essaierais de le convaincre de ne pas le faire. Et j’ai pour cela 6 raisons de ne pas le faire.

La suite… demain!

[Cet paru publié initialement en 2014 a été republié pour une nouvelle génération de lecteurs.]


Pour aller plus loin:

John Piper

John Piper est le fondateur du ministère desiringGod.org et président du Bethleem College and Seminary. Pendant plus de 30 ans, il fut le pasteur de l'Église baptiste de Bethleem à Minneapolis. Il est l'auteur de plus de 50 ouvrages dont Au risque d'être heureux.

Articles pouvant vous intéresser